Bonjour à tous,

Encore merci pour vos conseils qui nous ont permis de lancer FrenchWork très très vite depuis Toulouse. Nous serons présents à Paris dans quelques jours et peaufinons encore un peu notre offre commerciale de coworking dans une sélection de restaurants (notre site https://FrenchWork.fr).

Nous avons déjà une offre "coworking en toute liberté" pour 10€ la demi-journée.

Nous pensons proposer une offre "mi-temps" de 10 journées ou 20 demi-journées par mois pour 100 € HT (en offre de lancement) donnant accès à l'ensemble de nos restaurants partenaires en France.

Qu'en pensez-vous ? Seriez-vous intéressés par une telle offre ? Merci à tous !

coworking détermination du prix nomadisme offre commerciale pricing
8
8

6 réponses

il y a 2 ans par gfrancoisloyez

Perso ce que j'aime dans le coworking, et surtout concernant votre offre, c'est que je peux en user quand j'ai en ai besoin, en fonction de mes déplacements, en fonction du lieu où je suis - enfin dès que vous serez partout en France ;-) et du temps dont je dispose. 

Du coup, je ne suis pas pour les offres / abonnements quelles qu'elles soient. Même si c'est toujours plus intéressant financièrement.

Bon ok, je n'ai pas vraiment répondu à la question ??!!

6
il y a 2 ans par FrenchWork

Merci beaucoup pour ce retour @gfrancoisloyez et bravo pour ce que vous faites pour le coworking !

2
il y a 2 ans par ArnaudLemoine

Bonjour,

Perso non... en centre ville de Toulouse un bar d'hôtel, un bar... avec wifi c'est 2 euros le café avec un très large choix de lieux.. pour le temps que l'on veut.. donc pas persuadé du modèle éco dans les grandes villes...


A++

6
il y a 2 ans par VincentDuermael

Pareil pour moi : avant de parler prix, j'aimerais mieux comprendre l'intérêt de la formule, par rapport au café habituel ?

2
il y a 2 ans par FrenchWork

Merci @ArnaudLemoine, apparemment nous ne savons pas encore communiquer sur notre service...

Pour 100 € HT vous avez une boisson chaude d'accueil par demi-journée (soit 20 boissons), une table bien placée dans un restaurant sélectionné pour ses qualités d'accueil (emplacement, décoration et ambiance, professionnalisme et empathie, clarté et quiétude,...), l'accès à une prise électrique pour recharger vos différents appareils, et du wifi sécurisé... plus la compagnie de coworkers sympas et la promesse de belles rencontres dans des lieux dédiés à la convivialité ! C'est mieux ?

1
il y a 2 ans par ArnaudLemoine

SI si j'ai bien compris le concept..;-)

Autant je le trouve le concept intéressant dans les villes ou il y a peu ou pas d'espace de coworking.. autant je suis septique sur une ville comme Toulouse ou il y aura bientôt un espace de coworking tout les 100 mètres ;-) mais ce n'est qu'un avis

2
il y a 2 ans par Coquelicom

C'est surtout que c'est le même tarif qu'un espace de coworking ou j'ai des boissons a volontés et SURTOUT que l'espace de coworking est pensé pour le cowoker.
J'aimerais vraiment comprendre pourquoi une offre moins qualitative qu'étincelle par exemple, avec moins de services, moins confortable (les sièges sont des sièges de restaurant pas de bureau), plus contraignante (on doit faire le dej du midi ou quitter la table j'imagine??), est au même prix qu'Etincelle?
Pour moi c'est soit dévaloriser l'offre de coworking, soit faire un bon benef sur une offre qui correspond à certains besoins mais comme dit Arnaud, en centre ville c'est pas les espaces de coworking qui manquent.
Donc quelle intérêt d'aller dans un restau a prix fort pour une offre assez moyenne en terme de qualité?

2
il y a 2 ans par FrenchWork

Les restaurants que nous sélectionnons sont des lieux qui, selon nous et nos premiers clients, sont au moins aussi qualitatifs que des appartements, des gares, des hôpitaux, des églises,... transformés en espaces de coworking (avec la contrainte de valoriser des mètres carrés).

Ce sont des lieux dédiés au partage, aux rencontres, à la convivialité, voire au savoir-vivre... qui sont souvent quasiment vides en dehors des heures de repas. FrenchWork est surtout une alternative à toutes ces propositions qui émergent jour après jour en France et partout dans le monde, une offre de plus pour accompagner la mutation en cours du monde du travail.

De gustibus et coloribus...

2
il y a 2 ans par usercentric

Pour compléter les 3 premières réponses, il faut un plus produit qui motive l'engagement. Je ne sais pas lequel mais je penserais à un bundle : ex. l'équipement du coworker (promo sur achat ou maintenance matériel informatique, téléphonique). 

Autre aspect important : la garantie tranquillité à mettre en avant (pas de musique qui empêche de s'entendre, aménagement du lieu qui ne raisonne pas trop, machine à café qui couvre les appels tel, ...) qui peut aussi faire la différence.

6
il y a 2 ans par TaverritiFranck

+1

1
il y a 2 ans par FrenchWork

Merci @usercentric !

FrenchWork est conçu comme un réseau social afin de créer peu à peu une communauté de frenchworkers. L'offre de services va s'étoffer peu à peu, en commençant probablement par des ateliers de formations au resto.

Concernant la tranquillité, il en faut pour tous les goûts, aussi les lieux sont évalués en permanence par les frenchworkers en toute transparence afin que chacun puisse faire son choix :)

1
il y a 2 ans par VeroniqueBOUTHEGOURD

Bjr à toutes et tous ... je suis en partie d'accord avec les autres sur le fait que des espaces de co-working vont pousser comme des champignons et sur les prix .. ceci  étant, je présente un autre argument pour soutenir le projet de la FrenchWork : La France reste figée, dans sa représentation du travail, à la notion de salariat .. Lorsque j'ai participé à la création de la Chambre professionnelle du conseil (tous des indépendants quelque soit le statut), le constat externe était que le "conseil" fait peur parce qu'il n'est pas encore dans les habitudes Françaises .. et pour autant, faisant de la prospective emploi,métiers et organisation du travail .. nous allons très très vite vers une société de "solos". ... Je vais raconter une petite histoire personnelle  : au démarrage de mon activité, j'allais régulièrement déjeuner dans un restaurant (il n 'y avait pas encore internet tel que nous le vivons aujourd'hui, ceci étant; c'était en 1999), ce lieu (le restaurant) était un "nid" de chefs d'entreprises de tous secteurs d'activité .... en fonction des places disponibles pour déjeuner, je me retrouvais souvent près de chefs d'entreprises que je ne connaissais pas et donc nous entamions la conversation ... la première question que beaucoup posent est"qu'est-ce que vous faites dans la vie ?" .. c'est là, que l'on se présente .. et la discussion s'amorce sur des problématiques que ces chefs d'entreprises rencontrent . du coup cela permet de rebondir soit pour soi-même soit pour un autre solo qui colle à la problèmatique .. et croyez moi,c'est beaucoup plus efficace que la "prospection commerciale", même dans les salons ... Si j'utilise cet exemple, c'est juste pour dire qu'il y a non seulement une méconnaissance du métier de "conseil" quel que soit le domaine ..que le fait d'être un petit noyau de solos au sein d'un restaurant, interpelle les "clients" ...certains sont curieux et demandent ce que l'on fait .. cela ouvre sur des possibles interventions (le hasard !!) auxquelles nous n'aurions pu avoir accès sans ce contexte informel ... (le restaurant) ... cela montre également au "monde extérieur" notre façon de bosser en intelligence collective lorsque plusieurs solos se rencontrent et s'aperçoivent qu'ensemble ils pourraient faire des choses et le font ... ... à force de voir les solos se "regrouper" dans de tels lieux ouverts sur le monde .. nous démystifions le métier de "conseil" .. Les espaces de co-working sont biens .. mais restent fermés  .... (pas ouvert sur le monde) . alors certes,lorsqu'un petit groupe ou binôme, bosse sur une mission spécifique,il est bon d'être dans un endroit calme avec tout l'arcenal dont nous avons besoin .... mais le "resto" a une autre fonction ... l'ouverture extérieure ... et j'avoue que j'aime beaucoup pour avoir rencontré Jérôme dans un de ces lieux sur Toulouse ... 

Ce concept est fait pour "ouvrir" sur le monde extérieur et répondre à un besoin ... perso je bouge beaucoup, je ne peux donc pas m'abonner à tous les espaces de co-working de France et de Navarre. Je ne suis pas non plus favorables aux abonnements au regard de ma façon de bosser .. Je pense qu'il faut "rester" sur l'aspect "lien social très ouvert", l'objectif de la ce concept n'étant pas de faire des espaces de co-working classiques (et fermés,, car il faut s'y abonné souvent sur plusieurs mois, voire sur 1 an) ... Si je dois m'abonner dans toutes les villes où je bouge ça va vraiment me coûter cher. 

Pour ce qui est du matériel, tous les solos nomades ont leur téléphone souvent en illimité, le seul besoin serait une imprimante, scan, copieuse  puisque l'accès WIFI est déjà acté. Pour ce qui est des "encas" (boisson ...), ne croyez vous pas que dépenser 1 ou 2 € pour un café est tout de même dérisoire...

Ce que je vois également, c'est la possibilité d'aller dans des lieux différents et de faire connaissance ... Dans les espaces de co-working, les co-workers deviennent des "habitués"  .. qui, au final, ne bossent qu'entres eux ... ce qui revient à retrouver un contexte de travail comme dans les entreprises .. Donc voila .. j'aime vraiment la FrenchWork et je fais connaitre avec grand plaisir à ceux qui se demandent ce que c'est !

2
il y a 2 ans par FrenchWork

Un ENORME MERCI @VeroniqueBOUTHEGOURD :)

2
il y a 2 ans par ChristopheFantoni

C'est quand même très cher. Personnellement, à ce prix là, j'ai à côté de chez moi un local de près de 8m2. C'est petit, certes, mais je peux aussi bien y manger, y boire, y inviter des amis, etc.   

1
il y a 2 ans par Coquelicom

Et je rajouterais que compléter l'offre de coworking par du restau dans les endroits ou y a pas d'espace, ok. Car à Toulouse ils y a des zones sans aucun espace (faubourg bonnefoy par exemple, Croixw Daurade).

1
il y a 2 ans par FrenchWork

Hmmm, 700.000 freelances au moins en France, quelques millions de travailleurs nomades... et moins de 700 espaces de coworking ! En effet, il a des trous dans la raquette !

Quand on pense qu'Amsterdam a réduit de 20% ses embouteillages en ouvrant des espaces de coworking... On devrait pouvoir améliorer la qualité de l'air des centres villes en travaillant au resto :)

1
il y a 2 ans par usercentric

intéressé par le source de l'info sur la réduction des embouteillages par le coworking à Amsterdam (PS : embouteillage de voitures ou de vélos ? :-) )

1
il y a 2 ans par FrenchWork

C'est un article de WeDemain @usercentric. Vous le trouverez sur notre twitter :)

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.