Une recente experience avec un coach en environnement professionnel m'a pour le moins laissé sur ma faim.

J'ai donc rencontré un dame qui s'est posé en garante de l'objectivité et qui à la seconde séance a voulu me faire signer un "contrat" où je reconnaissais des difficultés de communication avec mes collégues et qui proposait de m'aider à atteindre mes objectifs professionnels.

Je m'étais promis de mettre  mes préjugés de côtés mais j'ai rien signé du tout et il n'y aura pas de 3 eme rencontre....

Quand je vois le nombre croissant de coaches en tout en genre et toute spécialité, je m'interroge que ce qui peut pousser les gens à croire qu'il y a un avenir dans ce metier de coach.

Avez vous eu des experiences positives avec les services d'un coach ou comme moi vous n'êtes pas convaincu?

Merci de rester factuel et de ne pas vous défouler.

coach professionnel
3
1

4 réponses

il y a 4 mois par olivierChaillot

n'étant pas objectif sur le sujet depuis que j'ai testé et que j'ai exercé mon esprit critique sur les méthodes qu'utilise cette engeance ... je te propose quelques lien ici même où tant les questions que les réponses me semblent éclairante sur le niveau des prestations et/ou de l'éthique et /ou des résultats et/ou... de ces entraineurs auto-proclamés !

skiller.fr/question/bonjour-a-tous-je-suis-act...

skiller.fr/question/consultant-vs-coach

skiller.fr/question/quelles-valeurs-pour-l-ent...

bonne lecture

3
il y a 4 mois par PascalW

Merci pour ces liens et bonnes fetes!

2
il y a 4 mois par Pjo

Bonjour, 

Une expérience et votre avis est fait ! Auriez vous besoin d’être coaché ? :wink: 

Je plaisante, bien que

3
il y a 4 mois par PascalW

C'est bien la seule chose que m'a appris cette experience: il est difficile de ne pas faire de jugement de valeur!

Passez de bonnes fêtes

1
il y a 4 mois par ChristopheFantoni

À deux moments de ma vie, j'ai été coach professionnel : il y a 20 ans - soit à la sortie de mes deux premiers livres techniques - et il y a 2 ans. Depuis, j'ai totalement arrêté. Et il y a deux raisons à cela.

La première, c'est que les clients veulent le plus souvent que je leur résume une expérience professionnelle de plus de 20 ans en à peine quelques heures, heures durant lesquelles ils ne vont puiser que ce qui les intéressent. Le paradoxe, c'est qu'ils s'étonnent à la fin ne pas avoir le même niveau que vous.  

La seconde, c'est qu'aujourd'hui vous avez pas de mal d'écoles de coachs qui vous permettent de vous professionnaliser dans à peu près tous les domaines, et ce, en à peine quelques mois de formation.

Personnellement, sans aucune expérience professionnelle, jamais de la vie je ne me serai présenté comme coach. Or, quand on sait que le client ne puise que très peu de choses dans ce que vous lui racontez, on comprend alors aisément que n'importe qui peut, aujourd'hui, faire ce pseudo-métier.

2
il y a 4 mois par PascalW

Merci pour cet avis qui va dans le meme sens que mon ressenti 

Passez de bonnes fêtes

2
il y a 4 mois par LudovicLhuissier

Pour moi, un coach est un miroir. Sauf que ce n'est pas lui qui réfléchit, mais soi-même, grâce à son écoute et son questionnement. Mon expérience personnelle m'incite à dire aujourd'hui que le bénéfice potentiel est lié à cette qualité d'écoute et de questionnement. Je considère que je dois trouver les réponses moi-même et que le coach peut m'aider à les formuler et à me convaincre (confiance en soi) qu'elles peuvent être pertinentes, que l'audace à les mettre en oeuvre ne me fera pas courir de risque personnel (surmonter ses peurs).

Evidemment, cela suppose une relation de confiance avec le coach. Dans mon cas, je ne gère pas le contrat, ni la relation financière. Ca simplifie la relation car on se concentre sur l'écoute et le questionnement. Je crois que je ne serais pas aussi à l'aise si je devais mélanger les deux.

Mon expérience (en cours) est donc plutôt positive (mais pas transcendante non plus...). J'ai mis en place des actions concrètes suite aux échanges avec le coach. Je ne sais pas dire si je l'aurais fait (aussi vite ou de la même manière ou peut-être que j'aurais fait autre chose) sans cette médiation.

1
il y a 4 mois par PascalW

Merci, voila qui est rassurant.

J'étais dans le même cas, le volet financier était géré par l'entreprise mais le relation de confiance n'a pas pu s'établir.

J'ai eu en plus comme difficulté que même si le coach parlait beaucoup, au moment d'en faire le compte rendu il ne restait pas grand chose. de concret.(sûrement le fameux poids des mots)

Quoiqu'il en soit, je vous souhaite de tirer le meilleur de ce coaching

Passez de bonnes fêtes

2
il y a 4 mois par olivierChaillot

bonjour ludovic,

mais alors quelle différence entre entraineur (désolé, je parle français) et un psy ?

il me semblait qu'un entraineur te fais progresser en matière technique ainsi que sur le mental, alors que le psy agit sur ton "être" ... mais peut-être me gourre-je :) ?

3
il y a 4 mois par LudovicLhuissier

Bonjour Olivier

Bizarrement, je n'avais pas associé le terme de coach tel que décrit par Pascal à celui d'entraîneur !!! Et je ne sais pas pourquoi ? ;)

A mon petit niveau, j'ai entraîné des enfants (football, personne n'est parfait :) et je ne me voyais pas du tout comme un coach type coach en entreprise. On travaillait en effet des aspects techniques, tactiques et mentaux et j'étais dans la transmission de mes savoirs et expériences. 

Pour moi, la notion de coach en entreprise revêt d'autres aspects, peut-être bien plus proches du psy que de l'entraîneur (j'ai rencontré pas mal d'entraîneurs, mais très rarement des psys ce qui fait que je ne sais pas très bien de quoi je parle de ce côté-là).

Ta remarque me fait donc découvrir quelque chose : merci coach ;)

2
il y a 4 mois par olivierChaillot

Bonnes fêtes Ludovic,

comme quoi, à force de vider les mots de leur sens ... on en vient à faire des contre-sens!

redonnons leur sens au mots, nous gagnerons en humanité !!

2

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.