Quel bénéfice en avez-vous tiré ? Avez-vous eu un retour sur investissement ? Sous quelle forme ? à quel niveau ? Avez-vous renouvelé ?

commercial marketing réseau business développement
6
2

12 réponses

il y a 2 ans par ThomasSOULIER
Bonjour, Un an de BNI malgré mon enthousiasme au début, j'y trouvé de gens proches de l'autoentrepreneur ou sur des marché très btoC (mais en particulier)... Donc j'ai ralenti... et j'ai même eu droit à une lettre de "licenciement" du bureau du BNI ce qui en tant que dirigeant m'a un peu choqué sur la forme...
J'adore le CJD qui me fait progresser en tant que dirigeant mais ce n'est pas un réseau d'affaires.
Thomas
MOBIX
Nos solutions numériques pour vos performances économiques
www.mobix.fr
3
il y a 2 ans par ArnaudLemoine
Bonjour,
J'ai fait BNI pendant 18 mois... retour sur investissement faible.. 6 000 euros en 8 mois.. puis plus rien en 10 mois. J'ai arrêté. Trop auto entrepreneurs.. ou de gens qui se lancent, pas assez d'entreprises installées qui sont mes clientes et prospects.
Revilcom.. que des mauvais retours.
Il y a Carbao qui essaie de se lancer.
On peut échange pour ce que cela intéresse.... mais par téléphone
A++
2
il y a 2 ans par MauricetteFRATY
Bonjour. je suis allée à une réunion d'information il y A 15j, en fait c'était une de leurs réunions hebdomadaires. je partage des avis déjà donnés : présence obligatoire tous les mardis matins à 7.30 donc ingérable pour mon activité de conseil opérationnel aux entreprises,, coût d'entrée élevé et cible très éloignée de mes prospects (start up en passe de devenir des PME, PME/PMI, groupes industriels.) Ce réseau me semble bien correspondre en revanche à des professions libérales, indépendants qui visent plutot les particuliers ou d'autres indépendants.
Les participants en revanche étaient tous très engagés.
2
il y a 2 ans par DamienHuyghe
renverse la question: tu serais intéressé par quoi comme type de reseautage ? Tu en attends quoi ? Est ce que tu veux mêler discussion et bizz ? Est ce que tu veux te battre pour une cause en étant membre dun réseau ? Est ce que tu veux choisir ton niveau dimplication ? Est ce que tu veux partager, trasmettre ?...
BNI est trop formaté pour moi
Réseau entreprendre permet partage, tutorat, échanges
Apm et germe sont différents, orientés sur humanisme et développement perso
Cjd idem, plus fête mais pro aussi
....
Mais on revient à la question de base: tu veux faire quoi ? Combien de temps tu veux dédier à ça ? Ou de combien de temps tu as besoin pour te sortir la tête du guidon ? Pour te décaler ? Pour réfléchir ? Pour partager ? Pour rencontrer ? Pour développer ?
2
il y a 2 ans par olivierChaillot
J'ai essayé moult réseaux, le dernier en date BNI, mais aussi rotary, organisations professionnelles, syndicats, cadres d'oc, associations de partenaire de club sportif, ... Pour être honnête aucun ne m'a totalement satisfait. Alors j'essaye de voir ce que d'autres y ont trouvé.
2
il y a 2 ans par DamienHuyghe
Une autre questiin peut être de voir commznt tu vas de l'un à l'autre, comment tu fais se rzncontrer les mondes. Moi ce que j'aime c'est le panachage vie, culture, implication, tutorat, transfert... Je picore et ça crée ce multi-reseau que j'affectionne et qui me correspond
2
il y a 2 ans par CorinneZabeth
Eh oui quel est le réseau de vos rêves? Excellente question, chaque structure à son positionnement, ses objectifs, ses particularités. Pour ma part j'étais tentée par le BNI, mais j'ai abandonné car il ne peut y avoir deux entités avec le même métier et je trouve cela regrettable, j'ai mon agence d'évènementiel et dans mon métier (comme dans beaucoup d'autres d'ailleurs) chaque agence à ses méthodes, sa valeur ajoutée, je fais parfois appel à d'autres agences avec des compétences différentes et complémentaires des miennes, et ce co branding fait partie de l'adn de mon agence, donc pas question de m'en priver. Basée en Seine et Marne j'ai co fondé en 2010 , le premier réseau de femmes entrepreneures ... Aujourd'hui je vogue vers d'autres projets et travaille actuellement à la création d'un nouveau réseau (mixte) basé sur le partages de compétences, je vous en dirai plus dans quelques temps...
1
il y a 2 ans par ClaudeTapparo
Bonjour Olivier,
Pour Info : voici un lien où l'on peut voir un panel de groupement d'entreprises présentes au MIDINNOV 3016 :
www.midinnov.fr/fr/l-expo/les-exposants/structu...

Bonnes Fêtes.
2
il y a 8 mois par tonyfrebault

J'ai participé à un groupe BNI pendant environ 12 mois, le plus dur c'est de se lever tôt le matin !
Oui, après un début intéressant, au fil du temps j'ai ralenti car les rencontres et relations professionnelles sont plutôt adaptées au marché du BtoC et du bâtiment, mais cela dépend des groupes.
J'ai tout de même conservé quelques contacts et relations par forcément en lien avec le business.
Cela peut-être bien lorsqu'on démarre une activité pour nouer des relations.

3
il y a 2 ans par ArlitConseil
Non, pas directement, et je me posais justement ces questions aussi/
Pour BNI en tous cas, car je ne connais pas RELVICOM
1
il y a 2 ans par olivierChaillot
Alors, nous n'avons plus qu'à attendre les contributions ...
1
il y a 2 ans par FredericLibaud
Il existe de nombreux club/groupement de chefs d'entreprises...
Peu marchent en effet, ...

Déjà il y'a le coût d'entrée, la sélection sur l'activité... C'est typiquement le cas du BNI qui c'est fortement développé... En + c'est chronophage.

Sinon, je fais partie de BUNCH principalement sur Paris même si on a tenté un lancement à Nantes... Pas de coût d'entrée, une participation non obligatoire, c'est informel.

Le principe est de se rencontrer autour d'un repas informel, chacun paie ses consommations, comme ça pas de soucis.

En Pays-de-Loire, il existe un autre groupe structuré autour d'une association, il s'agit du réseau C.M.E. qui fonction un peu de la même manière.
1
il y a 2 ans par ArlitConseil
Dans le fond, je crois plutôt à ces réseaux informels avec peu d'obligations qu'au modèle BNI
2
il y a 2 ans par olivierChaillot
BUNCH ? connait pas, c'est quoi le principe de ce bouquet ? c'est une marque déposée ? ça fonctionne comment ?
tu nous a mis l'eau à la bouche ...
1
il y a 2 ans par FredericLibaud
Le réseau BUNCH (www.reseau-bunch.com/), on déjeune, on se présente, on discute, on donne ça carte et éventuellement on fait des affaires... Le porteur est Olivier Deschamps, un type très sympa.
2
il y a 2 ans par EURLLSCONSULTING
Oui, réseaux BNI, mais en tant qu'invité ! Effectivement, des obligations, des RDV réguliers, participation par cycle au "staff", un coût important à l'entrée pour un retour d'investissement qui n'est pas garanti. C'est une grande messe pour les membres qui en ont la "gestion" !!!
Un même BNI ne peut pas disposer en son sein de professionnels de mêmes métiers...ce qui va générer de nouveaux BNI pour les nouveaux arrivants.
Personnellement, un seul contact, en cours de négociation par une proposition de prestation de service. A suivre.
Je m'interroge encore de l'utilité réelle !!!!
1
il y a 2 ans par FredericLibaud
Pour info : www.leparisien.fr/economie/business/adherer-a-u...
1
il y a 2 ans par olivierChaillot
merci pour le lien
1
il y a 2 ans par FredericLibaud
Sinon s'intéresser aux syndicats représentatifs, car outre la représentativité et les services apportés, il peu y avoir des opportunités d'affaires. La CGPME développe des choses en ce sens par exemple mais, d'autres fédération également.
1
il y a 2 ans par olivierChaillot
Il est vrai que quand on dirige une TPE ou une PME, il est plus efficace de se tourner vers la CGPME en matière de syndicat patronal ... adhérer au MEDEF pourrait être considéré comme se tirer une balle dans le pied ;) les "grandes" entreprises sont déjà parfaitement audible sans notre secours ...
Les Politiques semblent même finir par croire (croyance = certitude sans preuve) que ce sont ces mêmes "grandes" entreprises qui payent les impôts dans nos territoires et font vivre l'économie locale ...
2
il y a 1 an par JeromeDonati

Bonjour,

Je fais parti du réseau BNI depuis maintenant 3 ans. Il faut voir cela comme un outil commercial que vous privilégiez au détriment d'autres actions toutes aussi chronophages tel que du phoning. C'est un temps (non négligeable c'est vrai) dans le développement commercial. Si vous l'envisagez comme une activité subsidiaire soyons clair ce n'est pas pour vous. Vous n'y consacrer pas assez de temps et le ferez en dilettante, vous n'aurez donc peu ou pas de retour et vous serez forcément mécontent. 

Je ne peux d'ailleurs que m'étonner que certains invité qui ne vienne qu'à un réunion puisse envisager un quelconque retour et témoigner sur cela.
Vous aurez certes des échanges de contacts mais un retour commercial c'est plus que rare. C'est assez somme toute logique. Les membres consacrent du temps, ouvrent leurs contacts, établissent des mises en relation... pour les autres. Cela demande un minimum de confiance que vous n'allez tout de même pas donner au premier venu qui n'a fait que payer son petit déjeuner. On est peut être bienveillant mais nous sommes dans une réalité de business. Vous privilégiez donc naturellement vos investissements.

Après une mise en relation n'est pas un contrat. Cela vous facilite les choses, cela ne vous garantie pas d'une vente. Un exemple concret : sur la première année j'ai fais un devis qui a été signé. Petite affaire de 4500€. La seconde année j'ai réalisé pour plus de 40 000€ de devis. Donc retour sur investissement sur un coût grosso modo de 80€ /mois pas trop mal.

Côté client je fais exclusivement du BtoB. Chaque groupe est différent mais c'est vrai que le profil qui se dessine reste tout de même la forte proportion de TPE, PME, artisans. 

Après chaque expérience est différente, il y a forcement des bonnes comme des mauvaises. En fait une partie de la problématique du succès dépend non seulement de vous mais aussi du travail des autres, et cela quelque soit la formule. Nous sommes dans une aventures humaine de toute façon avec ses bons ou mauvais côtés, et la tournure dépend des individus qui la composent.

Personnellement le fait qu'il y ait des règles posent les choses et surtout le fait qu'il n'y ait pas de concurrence vous évitent de devoir surveiller du coin de l'oeil le concurrent qui irait se positionner avant vous. On travail plus sereinement et efficacement. Et même si on a pas la prétention de faire copain-copain avec tout le monde (encore une fois c'est du business) fait est de constater que vous tissez de réels liens que vous conservez même si vous ne restez pas dans le réseau.

Donc sans vouloir faire un plaidoyer de la chose, pour ma part la formule me convient. Et le bilan humain comme financier me satisfait pour l'instant.

2

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.