Je suis décoratrice d'intérieur depuis 2006 et dans le milieu du meuble depuis 1998.

Je conseille mais surtout revends tous les produits que je propose, mobilier, luminaires, stores, tapis etc.... tout ce qui concerne l'aménagement intérieur des particuliers, des entreprises et des professionnels.

Je travaille directement avec des usines de fabrications dans le monde entier.

J'aimerai développer mon activité vers une licence de marque pour apporter mes compétences et ma structure à d'autres entrepreneurs (ses)

Je ne sais pas par quel bout commencer, si vous avez des suggestions ou des idées, elles sont les bienvenus.

Merci !

collaboration développement licence de marque
5
7

8 réponses

il y a 3 ans par MickaelMARSAULT

Les fondamentaux durables de tous développement en réseau ( licence de marque, franchise, scop...) repose sur la maîtrise de 3 facteurs :
Le concept et sa capacité d'évolution dans le temps (le quoi ?
Les Business Model des partenaires (le qui gagne quoi ?) 
La gestion des relations humaines (qui fait quoi, quand ? ) 
Je serai ravi de pouvoir vous aider dans votre réflexion en 3 étapes : formalisation et sécurisation du concept, projet de développement, recherche de financement. 
 

6
il y a 3 ans par SLDESIGN

Bonjour Mickaël et merci pour ta réponse.

J'aimerai bien en discuter avec grand plaisir et voir ce qui peux être possible pour moi. Tu es un spécialiste et je ne sais pas si j'aurai les moyens de travailler avec toi. Rencontrons nous et nous verrons bien ce qui est possible, voici mon adresse mail : sandrine.sldesign@gmail.com

1
il y a 3 ans par ChristopheFantoni

Bon. Si j'ai bien tout compris, vous avez des fournisseurs et une certaine expérience que vous souhaiterez proposer en licence — par le biais d'une marque déposée — à d'autres sociétés ? C'est bien ça ? Dans ce cas, la première chose à faire est tout simplement de déposer une marque. À l'INPI dans un premier temps (pour 200 €). Puis ensuite, si vous avez des clients hors France, vous aurez la possibilité d'étendre votre marque à une échelle européenne (pour 1000 €), puis mondiale (pour 5000 €). Je vous invite à déposer un nom, mais également une marque figurative, c'est-à-dire un logo. Notez que ce type de démarches peut aujourd’hui se faire en ligne. Ensuite, il va vous falloir faire établir par un avocat spécialisé en propriété intellectuelle un contrat de licence (pour 2000 €) qui autorisera votre licencié à utiliser votre nom, votre logo, pendant un certain temps (1 an le plus souvent). Dans ce contrat de licence, libre à vous d'apporter d'autres choses que simplement votre nom et votre logo. Cela peut être une expertise, de la documentation technique, des listes de fournisseurs, etc. Il faut simplement que tout cela soit clairement consigné noir sur blanc. Voilà pour ce qui est de la base.

4
il y a 3 ans par SLDESIGN

Bonjour et merci pour votre réponse qui est assez complète.

Je vais étudier tout cela, cela me fait un bon début ! Merci beaucoup 

Bonne après midi

1
il y a 3 ans par SebastienHordeaux

Mickael Marsault peut vous aider je pense. culturefranchise.com/ 06 16 29 73 09

4
il y a 3 ans par MissSkiller

Cher @SebastienHordeaux, seule Miss Skiller utilise le VOUS sur Skiller ! Les Skilleuses et les Skilleurs disent "tu" pour le bonheur de tous :)

3
il y a 3 ans par SLDESIGN

Ok, c'est noté ;-)

Merci

2
il y a 3 ans par SLDESIGN

Merci Sébastien, Mickael m'a justement répondu.

2
il y a 3 ans par olivierChaillot

Bonjour,

Après avoir parcouru rapidement les réponses précédentes, je vais apporter mon petit grain ...

avant tout, il me semble que définir votre stratégie (Cf. la réponse d' @ArnaudLemoine ) est le plus urgent. puis décliner cette stratégie sur les 4 grandes fonctions de votre future activité (Marketing, production, RH, finance) ce qu'on appelle communément le business plan qui est la traduction financière de l'ensemble des choix que vous aurez faits, y compris en matière de propriété intellectuelle ...

Coté marque, le dépôt ne pose pas de problème particulier ... sauf qu'il doit répondre à votre stratégie et donc que les classes que vous allez sélectionner couvrent votre futur développement ... allez vous faire de la formation à destination de vos licenciés ? allez vous faire de l'édition (de guide, de catalogues, de ...) ? Allez vous décliner l'activité en centrale d'achat ? proposer des solutions de logistique ? de stockage ? ... ou je ne sait quoi ?

la marque vient à la fin du processus et doit répondre aux contraintes de votre projets dans sa globalité ...

A votre place, j'échangerai d'abord avec Arnaud qui saura vous orienter dans le dédale ...

et si vous souhaitez un témoignage de quelqu'un qui s'est posé le même gendre de questions il y a peu et pourra vous faire un retour, n'hésitez pas à demander à @IsabelleBourgeois 

4
il y a 3 ans par SLDESIGN

Bonjour et merci beaucoup pour ta réponse.

Je vais contacter Isabelle Bourgeois pour en discuter avec elle, merci pour l'info.

1
il y a 3 ans par ArnaudLemoine

Bonjour,


Vos interrogations sont d'ordre stratégiques, économiques ou juridiques ?

A++

3
il y a 3 ans par SLDESIGN

Bonjour,

Merci pour votre message.

Je dirai en priorité Stratégique, les autres seront aussi à étudier.

Bonne après midi

2
il y a 3 ans par ArnaudLemoine

Alors il faut dans un premier temps travailler votre vision, ensuite définir des objectifs de croissance.

Faire une analyse de votre environnement externe et de votre entreprise... en tirer des scénarios possible (et analyser les impactes) pour le développement de votre entreprise...choisir un scénario et définir votre mix marketing.. enfin décliner tout cela en feuille de route opérationnelle et plan d'actions..

Cela reste de la méthodologie

je reste à ta disposition

A++

4
il y a 3 ans par SLDESIGN

Bonjour Arnaud,

En effet, c'est une bonne organisation.

A voir maintenant le coût de cette prestation, c'est très intéressant mais je ne sais pas si j'ai les moyens de faire appel à un consultant.

Est ce qu'il serait possible pour toi de me faire un devis ou de me donner une fourchette de prix ?

Voici mon adresse mail : sandrine.sldesign@gmail.com

Merci

Bonne journée

1
il y a 3 ans par ArnaudLemoine

Je reviens vers toi dès lundi.

Bon WE

3
il y a 3 ans par ChristopheFantoni

En France, le dépôt d’une marque est rattaché à au moins trois (3) classes. Impossible de faire moins (contrairement à d'autres pays). En fait, si, il est possible de rattacher sa marque à seulement une (1),voire deux (2) classes, mais le prix sera exactement le même. Alors, pourquoi s'en priver ? Par contre, il est tout à fait possible d'étendre ces classes jusqu'à couvrir une partie, voire toute la liste. Chaque nouvelle classe est bien évidemment payante, mais je ne pense pas que cela soit la première chose à prendre en considération pour le dépôt d'une marque. Non. La priorité, c'est avant tout l'étude de votre nouvelle concurrence.

En effet, dans un business plan (celui destiné à votre banquier), c'est quand même la première chose que l'on doit indiquer. De plus, s’il y a concurrence, c’est qu’il existe un marché. Et la cerise sur le gâteau, c’est qu’en effectuant des recherches sur les marques déposées par vos concurrents, vous aurez alors une idée bien précise des classes qu’il vous faudra vous-même utiliser (cela devient donc justifiable pour vous les faire financer).

3
il y a 3 ans par SLDESIGN

Bonjour Christophe et merci pour ton message.

J'avoue qu'entre tout le monde cela fait énormément d'informations à gérer mais c'est vraiment très intéressant, je suis ravie d'en avoir eu autant.

1
il y a 3 ans par ChristopheFantoni

Je vais me permettre de vous raconter une petite anecdote.

Il y a quelques années, en 2012, j'ai eu l'occasion de rencontrer un conseiller en propriété intellectuelle (ou CPI) pour qu'il me parle de la topographie des semi-conducteurs. En effet, cette année-là, j'avais l'intention de breveter un composant électronique de mon invention (dans le monde du son) et j'avais besoin d'en savoir un peu plus sur la partie administrative de la procédure. Le CPI m'a dit qu'il ne connaissait pas, et qu'il n'avait pas besoin de savoir, car pour lui la France ne brevetait pas de composants électroniques (sic). Je suis alors ressorti de son cabinet au bout de 10 min, car j'ai compris que j'en savais autant que lui sur le sujet. Le temps de finaliser son financement et son processus industriel, ce composant électronique sera finalement breveté courant de l’année prochaine.

Ce que j'essaye de vous dire par là, c'est qu'il vaut mieux se prendre par la main lorsqu'il est question de propriété intellectuelle, et indirectement de licence. Mon boulot, sur ce site, c'est surtout de vous donner les pistes à suivre. De vous faire gagner du temps. Je n'ai rien à vendre, rien à promouvoir, sachant que mon éthique professionnelle m'invite le plus souvent à partager librement une partie de mes connaissances techniques, celles qui sont le plus communes, gardant pour moi tout ce qui a attrait au secret de mes clients ou à celui de mes recherches personnelles.

2
il y a 3 ans par orvadis

Bonjour,

J'ai eu l'occasion de travailler sur ce type de projet pour un de mes clients, bien que ce ne soit pas mon métier. Alors j'apporte mes quelques pistes, non professionnelles.

Une licence de marque ne se limite pas à une marque. Pour apporter tes compétences à d'autres entrepreneurs, le premier point est de décrire cette compétence car il va falloir la transmettre à tes licenciés. Cela passe par une description de tout ce qui te permet aujourd'hui de réussir dans ton métier, ton savoir-faire (l'approvisionnement, la relation client, les locaux, la façon de gérer les projets de tes clients, ton approche, ta gestion de ton entreprise etc....). Tout doit être clair et structuré car en licenciant ta marque, tu licencies ton image: si tes licenciés ne se conforment pas à ton niveau de performance, ils dégradent ton image, ta marque et ton réseau. Il faut donc prévoir également de contrôler la mise en oeuvre de ton savoir-faire.

Il te faut également définir ton concept: ex: le référencement des fournisseurs et des produits est-il libre, ou sous ton contrôle ? Quelle forme prend l'activité, y a-t-il un point de vente physique ?

Et valoriser le concept sur le plan marketing: cible et marché, communication, image etc...

Tu dois aussi arrêter le profil de tes futurs licenciés: quelle expérience, quelles qualité doivent-ils avoir pour réussir?

Bien sûr, il faut définir un modèle financier, pour toi et tes licenciés, qui soit viable, dans une relation gagnant-gagnant. Sachant que pour faire tenir le tout, tu dois avoir une structure en mesure de les suivre et de les accompagner.

Et finalement, verrouiller l'ensemble juridiquement.

Tu auras besoin d'aide à certaines étapes, mais c'est toi qui maîtrise ton métier et ton concept, donc une fois les grandes lignes posées, tu peux faire une grande partie du travail toute seule.

Bonne chance à toi

3
il y a 2 ans par BYSP

Bonjour Sandrine, développer une licence de marque nécessite que le site-pilote soit rentable et puisse supporter le versement de royalties à la tête de réseau. Un futur franchiseur doit investir pour sécuriser son concept et ce n’est pas les droits d’entrée des candidats qui doivent payer ce développement.

En gros, le budget au minimum est de :

Juridique : entre  3 000€ et 8 000€ en fonction de la complexité du dossier

Créations graphiques des supports de communication et de recrutement : 5 000€

Réalisation d’un manuel de transmission du savoir-faire : 15 000 €

Dossier de gestion : 3 000 €

Budget de recrutement pour la première année : 12 000 €

Mise en place d’une plateforme de gestion et d’animation de son réseau : 5 000€

Il peut y avoir d’autres charges en fonction du concept (par exemple le cahier des normes pour l’agencement d’une boutique 5 000€).

Donc imaginer qu’il est possible de développer une licence de marque ou une franchise à moindres frais est illusoire, voire dangereux pour les futurs partenaires ainsi que pour la tête de réseau qui risque de voir l’ensemble du réseau se retourner contre elle.

3

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.