Avez-vous des exemples de comportements?

créativité management exemple
5
3

10 réponses

il y a 3 ans par BorisSirbey
Peut-être quelqu'un qui a le courage de se remettre en question pour réinventer le collectif chaque jour.
5
il y a 3 ans par MyriamDelesalle
C'est celui qui sait écrire l'histoire futur de ses collaborateurs... qui sait avoir des idées disruptives, qui ne bride pas ses idées, qui donne le droit à l'erreur, qui lui même teste, échoue, recommence, tire les enseignements de ses erreurs, et emmène avec lui ses équipes dans la ronde des pensées "autrement".
5
il y a 3 ans par Thelmaconseil
Pour moi un manager créatif c'est un manager qui a mille et une idées à la minute, toujours a l'affût de nouvelles idées à explorer et tester dans son équipe, dans son activité directe ou dans les méthodes de travail. Il est promoteur de changement et ses sources d'inspiration sont multiples. Il incite ses equipes a faire de la veille.
C'est positif s'il met sa créativité au service de la stratégie parce qu'il est motivant pour son équipe. Dans le cas contraire c'est négatif parce que sans stratégie ça devient un mec décousu et épuisant.
4
il y a 3 ans par JKeire_theos
Pour moi, un manager créatif est un manager qui va savoir faire progresser et faire susciter l'envie dans ses équipes. cela va de la formation a de nouveaux outils ou de nouvelles methodes. mais il ne doit en aucun cas: "imposer" sa créativité .
sa creativité se revele dans sa capacité a susciter de l'envie, en donnant du sens au travail et de la dynamique d'amélioration à ses equipes. Sa creativité touche plus à SA manière de manager plus qu'aux outils "techniques" qu'il pourrait promulguer.
Mon humble avis
4
il y a 3 ans par FabricePoussiere
C'est déjà un manager qui ne tue pas la créativité de son équipe et qui au contraire l'encourage, l'enseigne et la reconnait ensuite c'est aussi un manager qui est capable de trouver des solutions "originales" ou pas forcement standard à des problèmes de management. En gros éviter de coller systématiquement une formation à tout les problèmes.
4
il y a 3 ans par olivierChaillot
Quand tu dis "manager", c'est au sens anglais = "gérer" ? ou au sens de sa racine latine = "tenir les rênes (de l'attelage)" ? parce que la créativité prend alors une toute autre saveur ! Dans un monde où la finance à pris le pouvoir l'anglais assurera sa fonction en réduisant les coûts pour maximiser le profit pour son actionnaire ... Alors que le latin aura tendance à faire descendre de la charrette tout poids superflus jusqu'à pourvoir ... maximiser le profit pour son actionnaire ...
Tu vois, c'est tout autre chose !
Où va donc se nicher la créativité dans ce monde moderne !
3
il y a 3 ans par FabricePoussiere
il faut peut-être changer de mot: Personnellement avec les collègues dont j'ai l'immense bonheur et honneur de "manager" j'aimerais plus utiliser les termes de laeder, coach ou facilitateur.
1
il y a 3 ans par Thelmaconseil
oui le manager de demain est un Leader Cf le livre de Cécile Dejoux : Management & Leadership (www.ceciledejoux.com/livres/) qui retracent les différents courants de pensées de ces dernières années, et le glissement du management traditionnel vers le leadership inspiré. (elle traite également des différences culturelles dans les modes de management).
Si on reste sur la linguistique, il existe en français le suffixe "-naute" qui s'apparente au capitanat (qui n'est pas sans rappeler le "Ô Capitaine" du film "Le cercle des poètes disparus".
2
il y a 5 mois par olivierChaillot

Continuons sur la sémantique ; leader (mot anglais qui se traduit par : Führer en allemand, Gourou en indi, chef en français, ...) aura-t-il la même fonction, le même rôle que le coach (entraineur en français) ? quant au facilitateur ... que pourra-t-il faire ?

1
il y a 3 ans par gmaison
pour une fois, je ferai une réponse courte :

un manager créatif ressemble pour moi à un oxymore. Mais lorsque je vois un conflit potentiel, j'essaie de reconsidérer le problème. Et je dirais alors que c'est un leader ou un intrapreneur.
2
il y a 3 ans par FabricePoussiere
J'en rajoute une parce que ça m'est venu à cause de la préparation de l'Afterwork que les Hacktivateurs organisent. Je dis souvent qu'un des comportement créatif que l'on oublie beaucoup est celui de travailler sur les idées des autres. Du coup je pense qu'un Manager Créatif se doit d'avoir cette comportement vis à vis de ses collaborateurs. Ca à l'air con comme ça mais quand on regarde le nombre de gens qui se plaignent que l'on écoute jamais leurs idées ces un comportement assez vertueux pour la créativité et l'innovation. Certain pourrait parler d'écoute mais je pense que ça va plus loin.
2
il y a 3 ans par MyriamDelesalle
Le manager qui dans ton entretien annuel ou mi-annuel te demande ce que tu as appris des autres, comment tu as capitalisé sur les idées des autres, ce que tu leur as apporté, et ce que tu vas apprendre et tester dans les mois à venir...
2
il y a 3 ans par HGAD_Consulting
@justinemassu, Bonjour, peux-tu préciser ta question : le manager dont tu parles est créatif dans le mode de management, dans son activité ou les deux ?
La créativité doit servir des objectifs d'entreprise. Une culture d'entreprise peut favoriser la créativité, les initiations personnelles, l'empowerment et la confiance, mais ce n'est pas un comportement, plutôt des lignes directrices, des encouragements, accompagnement dans des initiatives individuelles ou collectives, influer une démarche globale, tout en restant dans une ligne générale et des priorités d'entreprise.
L'ouverture vers un mode collaboratif de management, avec un organigramme le plus plat possible nécessite l'adhésion de tous, y compris des managers qui vont être plus "opérationnels" que "managers", dans un vrai travail d'équipe quotidien, et tenter d'effacer les paradigmes du passé (attente instructions, peu/pas d'initiatives,...). Les 4 piliers du management collaboratif, ce sont les "4C", pour une première approche ...
1
il y a 3 ans par JustineMASSU
Bonjour, je pensais aux activités quotidiennes, aux méthodes de résolution de problèmes qui plus globalement peuvent définir le mode de management. Je souhaite justement mieux appréhender les comportements tangibles qui peuvent se cacher derrière les grandes lignes directrices telles que l'empowerment, l'autonomie, la confiance...
2
il y a 2 ans par PatriceFornalik
Bonjour,
Pour ne pas tomber dans la définition wikipedia de la créativité associée au mot manager tout en essayant de répondre à votre question, je préfère l'envisager sous l'angle suivant :
Comment un manager peut il favoriser la créativité ?
(Créativité prise au sens de réponse intelligente à une problématique complexe, ce qui exclu délires, élucubrations et prise de stupéfiants...)

Car je pense que tout le monde peut l'être et qu"il suffit juste de créer les bonnes conditions.

- Laisser les gens faire ce qu'il aime vraiment, ils seront naturellement plus créatifs.
Plusieurs études ont montré que les motivations profondes sont une puissante sources d'inspiration.
A l'inverse, les système de carottes ou de bâtons ne fonctionnent pas

- Donner un cadre sécurisant, non jugement, écoute, encouragement et sans stress externe .
Le poids social et le stress on un effet délétère sur la création, à tel point qu'un brain storming est plus productif sans la présence de la hiérarchie et encore plus efficace sans contact direct entre les participants (idées données sous des pseudos)

-Favoriser la diversité : introduire un inconnu dans un groupe génère du doute sur les choix mais aussi une meilleur créativité.
La phase d'acquisitions d'informations est nécessaire à notre cerveau pour créer et moins on est dans le consensus ou banalité convenues, mieux c'est.

-Permettre d'alterner des temps de prises d'informations, de travail et des temps de rêvasserie et de détente solitaires : notre cerveau est ainsi fait que sa partie la plus créative est inconsciente et particulièrement productive en dehors des temps de travail purs. De nombreuses découvertes ont été faites à ses occasions (Newton, Archimède...).
Les liens et associations d'idées, pensées disruptives sont propices à la création et se font moins lorsque l'on est dans un processus de réflexion consciente où l'on est plutôt en mode automatique.

-Désorganiser, dépayser : Là encore, le but est de sortir du mode automatique sans pour autant créer du stress donc là, le dosage est délicat et ne peut être une réponse unique. Ce qui stresse certains ne stresse pas forcément quelqu'un d'autre et inversement.

Pour répondre à la question il faut donc trouver un modèle qui permet l'individuation, la prise d'information, la prise de recul, la perte des habitudes sans stresser les gens.

Une plateforme type skiller, c'est pas si mal finalement
;-)
1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.