Bonjour à toutes et tous,
le Mouvement des entrepreneurs sociaux Midi-Pyrénées (dont je suis adhérente) cherche à attirer des entrepreneurs sociaux pour partager des expériences, développer cette forme d'entrepreneuriat, donner envie aux étudiants de s'y investir voire s'y lancer etc. Bref, c'est un réseau d'entrepreneur(e)s dont l'orientation est résolument tournée vers l'innovation sociale, et le renouvellement de modèles économiques dominants qui ont montré leurs limites, leurs carences, voire leurs défaillances.
Seulement, beaucoup d'entrepreneurs correspondent à cette définition mais ne s'identifient pas sous ce terme (tel le M. Jourdain de Molière qui fait de la prose sans le savoir). De ce fait, ils n'identifient pas ce réseau, et le réseau peine à les identifier en retour.
Quelles idées auriez-vous pour attirer ce public spécifique ? (des campagnes de com ont été faites, on ne part pas de zéro)

Question complémentaire (sûrement très liée) : pour vous, qu'est-ce qu'un entrepreneur social ? Cette terminologie vous semble-t-elle pertinente ?
mouves.org/
mouves.org/le-mouves/les-regions-du-mouves/midi...

Merci !

innovation réseau entrepreneuriat social
7
3

6 réponses

il y a 4 ans par Jean_Philippe_RYO
Bonjour Ingrid... j'ai une idée mais je vais raconter une petite histoire pour la partager ;) ... rassurez-vous, je vais faire court !
C'est l'histoire d'un gars qui a perdu un peu de son punch, il travaille beaucoup, il dort moyennement bien... mais c'est logique puisqu'il finit tard et n'arrive pas à s'endormir... il a un peu mal au dos... mais c'est logique, il est plutôt sédentaire devant son ami l'ordinateur... etc. Bref, comme il a encore deux oreilles valides, il finit par écouter les conseils d'un ami et prend un rendez-vous chez un podologue ! Pas convaincu mais pas con non plus... alors il tente le coup.
Arrivé chez le podologue, il prend place dans la salle d'attente face à une grande affiche. Non, pas une pub : une affiche professionnelle. Une énumération de points, disons 10 affirmations... dont beaucoup lui correspondent ^^ enfin, 8 quand même.... et en bas de l'affiche, cette conclusion : "Si vous avez comptabilisé au moins 5 points qui vous correspondent alors vous avez bien fait de venir !" ... et au final, il avait bien fait de venir mais il ne l'aurait jamais prédit... il ne se sentait pas concerné !
J'imagine que vous voyez où je veux en venir. Partant du principe que beaucoup d'entrepreneurs ne s'identifient pas comme des entrepreneurs sociaux alors qu'ils en sont, vous pourriez identifier les caractéristiques majeures qui les caractérisent. C'est simple, mais efficace. Les aider à se reconnaître sur des points sans ambiguïté ... et les aider à conclure :)
12
il y a 4 ans par IngridSem
merci ! C'est une bonne idée. Je la soumettrai...
1
il y a 4 ans par RomainChambonnier
Je partage l'avis de @Jean_Philippe_RYO. Les aider à s'identifier comme tel pourrait être un excellent début.
Pour ma part, je définit l'entrepreneur social comme un entrepreneur proposant des solutions alternatives à des modèles déjà existant (nouveau modèle économique...).
4
il y a 4 ans par IngridSem
merci pour cette réponse. C'est en effet une des définitions possibles, je suis d'accord.
1
il y a 4 ans par oimoci
Ingrid, j'apprécie ton approche :)

j'ai été invité plusieurs fois à intervenir devant le Mouves pour partager l'expérience Poult et je ne l'ai jamais fait... Le problème de ce "type" de structures est l'intégrisme qui l'habite ! Opposer économie sociale et économie libérale est selon moi une simplification nuisible... Désolé !

Pour plus de concret, Skiller ne revendique pas être une entreprise de l'ESS (Economie Sociale et Solidaire), et néanmoins la dimension sociale et solidaire de la démarche est pleine et sincère et je ne vois pas qui pourrait encore en douter !

Et si nous construisions des ponts entre ces deux mondes qui s'ignorent plutôt que de les opposer !
3
il y a 4 ans par IngridSem
Merci pour cette réponse.
Je suis très surprise, je l'avoue. Pour être au MOUVES depuis pas mal de temps, je n'y ai pas vu du tout cet "intégrisme" (quel mot dur !), ni cette opposition entre économie sociale et libérale. Ce serait plus vrai d'autres réseaux de l'ESS que je connais aussi par ailleurs... Au Mouves cohabitent des SCOP et SCIC, des SARL classiques (totalement ancrées dans l'économie libérale, mais qui ont fait le choix de réinterroger le modèle de répartition des richesses, et la valeur des hommes et femmes de l'entreprise), ou même des entreprises individuelles. C'est justement l'objet de ce mouvement de considérer comme toi qu'un entrepreneur social est avant tout dans une démarche d'innovation sociale, environnementale, à son échelle.

Je suis pour les ponts. Si je t'invite à un prochain dîner du MOUVES, tu veux bien venir pour qu'on en parle, et qu'on se mette d'accord sur ce qu'on entend par "économie sociale et solidaire" ? ;-)

Belle journée.
2
il y a 4 ans par ACTIBIZZ
J'adhère / "Opposer économie sociale et économie libérale est selon moi une simplification nuisible".

Pour avoir travaillé dans une association de développement économique intercommunale (www.lamiel.org) sur le territoire riche en créativité du Sud du 93, avec des "entrepreneurs classiques" et des "entrepreneurs dits sociaux" (gestion du DLA www.avise.org/annuaire-des-dispositifs/disposit..., mon constat :

- pour progresser, un entrepreneur classique doit avoir des valeurs, une vision, du respect pour ses parties prenantes, salariés, clients partenaires ; on n'avance pas tout seul ou sinon, on peut avancer vite mais pas loin. Ok, sa société n'est pas reconnue comme une scoop, ou une entreprise d'insertion, mais certains entrepreneurs ont des actions très engagées sur leur territoire : maîtres d'apprentissage, promotion interne, rapprochement entreprise/étudiants, signature de charte d'emploi local d'insertion.

- pour progresser,l'entrepreneur social, constitué en association, EI, scoop ou autres statuts reconnus de l'Economie Sociale et Solidaire, devra "savoir vendre" son projet à des financeurs et des clients. Et, d'expérience, cette fibre commerciale manque à certains de ces entrepreneurs (aux autres aussi d'ailleurs :D), alors que les valeurs , les financements sont bien présents; il manque l'accès au marché, le projet capote.

Je ne généralise pas, et je préfère marcher sur le pont évoqué par Jérôme avec l'ensemble des entrepreneurs.

Pour revenir à ta demande / "Quelles idées auriez-vous pour attirer ce public spécifique ?", c'est une véritable stratégie de communication qu'il faut.

Quels ont été les campagnes déjà réalisées ? Quel retour sur leur impact ? Quelles sont vos ressources ?...

Je partage l'angle d'approche de @Jean_Philippe_RYO "Les aider à se reconnaître sur des points sans ambiguïté".

Ta problématique est celle de l'ensemble des acteurs de l'ESS, à l'image de l'AVISE;
regardes ce lien et le visuel : "Entrepreneur social : est si c'était vous ?"

www.avise.org/actualites/conference-en-ligne-su...

Si l'on poursuit l'approche du visuel, du texte, on peut y rajouter des témoignages avec des textes avant/après.
avant : c'était comment la vie de l'entrepreneur ESS-témoin
après: il a trouvé un "sens à sa vie, et voilà son métier
cela permet à des potentiels entrepreneurs sociaux "en quête de sens" de se projeter

Question : Pour vous, la @ruchequiditoui c'est une entreprise sociale ?

cela fait débat : www.amapbiodevant.fr/blog/actualites/reseau/att...
5
il y a 4 ans par oimoci
@IngridSem j'espère vraiment ne pas t'avoir blessée, ce n'est évidemment pas mon but. J'ai une estime réelle pour ceux qui font bouger ce monde par l'ACTION.
Merci pour l'invitation mais ce type de rencontres n'est pas ma tasse de thé... Par contre, quand tu veux pour échanger quelques idées en tête à tête, ou mieux encore, à 3 ou 4 (des Skilleurs pourraient être intéressés ?) :))
3
il y a 4 ans par ArlitConseil
Je suis très intéressée et partante pour cet échange, au coeur de mes préoccupations actuelles
2
il y a 4 ans par IngridSem
Pas de souci, @oimoci... je ne l'ai pas pris pour moi. Avec plaisir pour échanger autour d'un verre. Quand et où ?
@cyrildurand, tu es partant ?
3
il y a 4 ans par oimoci
Si en plus il y a @cyrildurand :))
D'autres Skilleurs intéressés par la construction d'un pont ?
1
il y a 4 ans par cyrildurand
Mais bien sur ! Si en plus ce qui est dans l'assiette ou dans le verre est bon ...
Partant !
2
il y a 4 ans par IngridSem
bien, alors, on se fixe une date et un lieu ?
1
il y a 4 ans par CelineRobert
Il va de soi que je ferai volontiers partie de cette rencontre @oimoci, @cyrildurand, @IngridSem :-) si @MarialyaBestougeff est de passage sur Toulouse elle peut être intéressée également
3
il y a 4 ans par IngridSem
Merci @ACTIBIZZ. Moi aussi, j'adhère à cette volonté de ne pas opposer ces deux mondes (ça tombe bien) : ils doivent plutôt s'inspirer l'un et l'autre du meilleur de l'autre.
Ta réponse pourrait à elle seule faire l'objet d'une chouette discussion ! Il y a de bien beaux exemples d'entreprises sociales très performantes, y compris à l'international. Toutes ne capotent pas, loin de là. Pour ce qui est de l'accès aux banques, par contre, là, oui. Tu as raison : elles ont souvent beaucoup plus de mal. Mais elles trouvent des solutions aussi...
Pour ce qui de la communication du MOUVES, tout à fait d'accord : il s'agit là bien sûr de stratégie. Je ne vais pas entrer ici dans le détail de ce qui a été fait. Je posais la question ici avant tout pour nourrir nos débats. Ça ne se substitue pas à la réflexion en interne. Mais depuis que je suis sur Skiller, je vois passer pas mal de profils qui me semblent bien dans la logique du MOUVES ! :) Du coup, j'en profite pour vous mettre dans la boucle de nos questionnements. Et un grand merci pour votre participation !

Merci aussi pour le lien vers la campagne de l'AVISE. Intéressant. Mais leur définition est très restrictive je trouve.

Pour La ruche qui dit oui, je ne saurai pas répondre. Visiblement les débats sont âpres. Comme je n'y ai jamais adhéré, je ne peux pas juger de l'extérieur. Perso, après 3 ans d'AMAP, je suis aujourd'hui abonnée à un jardin de Cocagne et je trouve ça très bien à ce jour.

A suivre...
2
il y a 4 ans par SandrineBARBOTIN
Bonjour Ingrid,

j'ai interviewé il y a quelques mois un entrepreneur au grand coeur, Alexandre Valensi dans le cadre du développement d'un projet économique et solidaire.
www.viacti.com/#!Sport-pour-toit/c17m6/11637FA6...
Voila la définition qu'il en donne:

Qu’est ce que le social business ? Comment le définis tu ?

Le social business correspond à un type de business qu’on qualifie de social et solidaire, et qui s’apparente à l’ESS. Cela consiste à développer des activités économiques mais surtout utiles à la société. L’utilité sociale représente la priorité pour les entrepreneurs, avant même le développement économique. Le social et le business sont deux ficelles aussi importantes l’une que l’autre mais la motivation est, elle, avant tout sociale.

Bonne continuation!

Sandrine
2

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.