Que proposer aux collaborateurs, agents de de production ou en logistique avec peu d'outils à disposition ( PC partagés en salle de pause avec un compte générique) pour leur proposer d'entrer dans l'ère numérique et ne pas les laisser de côté ?

digitalisation management ressources humaines
5
3

8 réponses

il y a 3 ans par olivierChaillot
Pour ma part, l'outil n'est et ne doit jamais être une fin en soit ! Il ne doit être déployé que s'il apporte une réelle valeur ajoutée à celui ou celle qui va l'utiliser ! S'il simplifie la vie, le travail, ... alors il sera adopté, s'il est déployé pour faire "joli", il sera rejeté ... vous ne pourrez faire l'économie de répondre à la question : qu'est-ce que ça apporte aux collaborateurs ? en quoi cela leur facilite le travail ? Quelle valeur ajoutée cela produit-il pour eux ? quels avantages auront-ils à utiliser/adopter ces outils ? ... je vous laisse poursuivre le questionnement par une série de ... POURQUOI ? les faire entrer dans l'ère numérique ? pas par des outils et non des robots ou des cobots pour leur faciliter la vie ? et quid des outils qu'ils utilisent ? sont ils numérisés ? numérisables ? ...
La course aux outils ne masque-t-il pas autre chose ?
5
il y a 3 ans par Lynda_Longeau
Pas facile en effet de proposer aux collaborateurs une digitalisation alors qu'ils n'ont pas d'outils de travail en lien direct avec les supports digitaux. Je doute de l'efficacité d'une digitalisation via les outils de connexion personnelle (au-delà de la nouvelle politique autour du droit à la déconnexion, cela peut avoir des impacts plus importants en termes RH...). Pourquoi ne pas apporter la digitalisation dans les lieux de pauses (à travers des tablettes géantes tactiles et interactives telles que celles que l'on retrouve désormais sur les salons par exemple et qui peuvent à travers des jeux interactifs apporter de l'information aux salariés sur l'actualité de leur entreprise , voire de leur service) ? Pourquoi ne pas remplacer ou compléter le PC unique (qu'il soit en salle de pause ou à disposition sur un poste partagé) d'outils interactifs et conviviaux ? Enfin, pourquoi ne pas utiliser certains outils collaboratifs partagés en salle de pause par exemple pour aller poser la question aux travailleurs eux-mêmes, par exemple à travers un mur d'idées interactifs ?
3
il y a 3 ans par PascalW
Bonsoir,
Une première étape simple à faire accepter est de proposer aux gens de la production leur documentation technique via une tablette. En terme d'infra, Il suffit d'un CMS ou d'un SharePoint. Par delà une recherche illusoire du "Zero papier", il s'agit de familiariser les gens avec un usage pro qui remplacera avantageusement les classeurs de documentation, specification et autres nomenclatures. Le côté "à la mode" de la tablette sera très apprécié des opérateurs. En terme de budget, c'est moins cher qu'un PC.
Personnellement, je déteste l'idée du PC en libre service avec un compte générique. De plus en plus de gens ont un équipement chez eux et c'est un peu "cheap" (pour ne pas dire condescendant) comme offre.
Côte logistique, il existe pléthore de solutions RFID ou de code-à-barre mais, il me semble qu'on peut faire mieux aujourd'hui avec une intégration des données logistiques (cf la notion de support Logistique Intégré). Faire une application qui présentent les conditionnements, poids, ESD, etc... les moyens d'expedition, d'affrètements et un tracking ne me semble pas nécessairement très onéreux. Là aussi le risque est de considérer les gens de la logistique pour des "pierres-à-feu" technologiques. Cela fait bien longtemps que les expéditions passent par de portail Internet.
Dans l'idéale, il faudra s'appuyer sur l'ERP ou la GPAO utilisé pour être efficace sans avoir à prendre en charge un surcoût de formation des opérateurs et d'intégration au SI.
Bizarrement, je ne pense pas que ce soit les plus délaisser par le numérique. Ce sont des métiers où le ROI est évident. Je m'inquiéterai davantage pour les comptables et leur imprimante-ruban ou le standardiste et leur cahier d'appels.
2
il y a 3 ans par NathalieTABUREL
Bonjour à tous, nous avons créé des ateliers sur des thématiques alliant digital et usages (thématique de la santé, réseaux sociaux,..). Je suis du même avis qu'Olivier, la sensibilisation au digital de nos salariés passe par un échange préalable, le digital n'étant qu'un outil. Il est donc primordial d'associer les salariés à l'implémentation de ces outils (notamment le RSE) au risque d'avoir à essuyer un échec en organisant par exemple des groupes de parole, forum ouvert,...
2
il y a 3 ans par MickaelGUERIN
Peut être. Leur montrer ce qu'ils peuvent faire avec des applis sur leur smartphone ? Personnellement, j'ai utilisés smartphone et iPad perso sur des chantiers avec des responsables et ouvriers en partageant des pdf ou autres fichiers avec eux...
1
il y a 3 ans par JoyceMarkoll
Une présentation du monde des distributions GNU/Linux que je me ferai un plaisir de proposer (si c'est sur Toulouse ou environs), à l'instar de celle que j'ai faite avec TradeSchool dernierement, et annoncée ici: skiller.fr/question/viendrez-vous-a-l-etincell...
1
il y a 3 ans par FredericLibaud
Bonjour,

La problématique n'est pas l'outil mais, l'usage ! Vous pourrez mettre tous les moyens (PC, tablette, smartphone, ...) que vous voudrez à disposition, s'il n'y a pas d'usage et donc de compétences acquises, il est clair que cela ne servira pas à grand-chose.

Il faut donc intégrer la mise à disposition de solutions à l'ergonomie soignée, ça c'est très important, pour que les utilisateurs se les approprient.
En parallèle il faut former aux usages ! Cela passe par l'acquisition des compétences d'usages à la sécurité, les échanges de données, outils de base (Internet, messagerie, bureautique, ...).

Frédéric Libaud, Expert en Numérique, Référent pour la région ouest de CINOV - IT
www.libaudfrederic.fr | blog.libaudfrederic.fr | www.cinov-it.fr
1
il y a 3 ans par CarolineROUSSEL

Bonjour Helene,

pour info, j'aime beaucoup la réponse de PascalW. En effet, pour bien connaître le milieu de la logistique et la production, je le rejoins tout à fait quant au fait que ce sont des métiers où les datas sont partout, mais très souvent à des fins de tracking. Ainsi, comme dans toute démarche de transformation digitale, si vous réflechissez en besoins utilisateurs et non plus en besoin de tracking, vous ne pourrez que remporter l'adhésion des équipes.

Et il y a un moyen très efficace pour cela : un atelier facilité d'idéation ... qui permettra d'arriver à la détermination des besoins et qui de par sa forme montrera aux collaborateurs qu'il y a une vraie différence dans la façon d'appréhender cette question : en mettant l'utilisateur seul designer et créateur de sa solution.

Au plaisir d'échanger plus en détail ...

2

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.