La question est plutôt technique : comment diffuser un signal vidéo et/ou audio directement en live sans passer par les applications dédiées. Emulateur ou autre ?

facebook twitter vidéo live
5
2

2 réponses

il y a 2 ans par ChristopheFantoni

On mets en place un serveur de streaming - même en local - et ensuite on balance le lien pointant vers la vidéo live sur Twitter et Facebook. L'avantage de cette solution toute simple, c'est qu'elle permet d'utiliser n'importe quel algorithme de compression, tant que celui-ci supporte nativement le streaming.

Par exemple, on peut utiliser le Windows Media Video (.WMV, anciennement .ASF), le Real Video (.RA, .RM), le Sorenson (.MOV, surtout sur Mac) et même le DivX (.AVI ou .DIVX, avec sa dernière version).

A proscrire toutefois : le MP4, le MPEG-1, le MPEG-2. Il s'agit là de formats destinés avant tout à des médias (CD, DVD, BR, etc). Attention, le MP4 permet bien le streaming, mais pas la diffusion live. Le problème est le même avec le Flash qui, même s'il permet le streaming, reste avant tout un format d'encapsulation (comme l'AVI, le MOV, et plus récemment le MKV). Je précise toutefois qu'il est tout de même possible d'utiliser le Flash pour faire de l'encodage temps réel à partir du moment où le codec que vous choisirez supporte nativement le streaming (il s'agit là de la technique utilisée par la télévision dans le cadre de ses diffusions en live sur Internet). 

Notez qu'il existe aujourd'hui des caméras qui vous permettent de filmer et de streamer en même temps. Il n'y a même plus besoin de mettre en place un serveur, puisqu'on passe par celui du constructeur. Très pratique.

427
4
il y a 2 ans par BenoitZELLER

Merci pour cette info complète. dans le cas d'un serveur local, je présume qu'il faut une bête de course avec une bonne carte graphique ?

1
il y a 2 ans par ChristopheFantoni

Justement non. Du moins, au niveau carte graphique. En effet, l'encodage temps réel s'effectue le plus souvent grâce à la puissance du processeur de la machine et il est très rare de voir des serveurs de diffusion (ou serveur de streaming) utiliser les algorithmes d'accélération matérielle propres aux cartes graphiques (comme le QuickSync chez Intel, le CUVID chez NVidia ou encore le générique DXVA2 chez Microsoft). On peut donc tout à fait monter un petit serveur de diffusion en utilisant une carte mère où tout serait déjà embarqué... à part le processeur principal, bien évidemment. ;)

428
2
il y a 2 ans par BenoitZELLER

Merci encore pour ces infos très complètes. Une dernière petite question. ;-)  La puissance du serveur, nécessaire à la diffusion, est liée aux nombres de personnes qui visionnent en simultané ?

1
il y a 2 ans par ChristopheFantoni

Non. La puissance du processeur de votre machine déterminera deux facteurs : la possibilité d'un encodage en temps réel en fonction d’un certain codec (à travail identique, certains nécessitent plus de ressources que d’autres) ainsi que la résolution de la vidéo dont vous communiquerez le lien généré par votre serveur de streaming sur Facebook ou Tweeter.

Par exemple, avec une vidéo VGA, en 640x480 (4/3, c'est-à-dire en 1.33), à 25 images/seconde, le processeur de la machine peut être de très faible puissance pour encoder en temps réel, quel que soit le codec choisi. Toutefois, sur les vidéos présent aujourd’hui sur Internet, on trouve régulièrement un dérivé de cette résolution d’origine, en 850x480, afin d’obtenir quelque chose en 16/9 destinées aux petites machines et aux personnes disposant d’une faible bande passante.   

Par contre, sa puissance devra être beaucoup plus normale si vous désirez encoder du temps réel en 720x576, ce qui correspond à la résolution d'un DVD PAL (4/3 plein cadre en 1.33 ou en 16/9 anamorphique en 1.77 -- à vous de choisir), toujours en 25 images/seconde. C'est ce dernier choix que je vous conseille de faire (surtout si vous utilisez un serveur distant), sachant qu'il vous faudra déjà une très bonne bande passante pour diffuser en live dans une telle résolution. 

Je vous rappelle que l'Arcep a établi qu’en France le haut débit était compris entre 512 kilobits et 30 mégabits par seconde. Pour avoir une idée plus pratique du débit moyen présent dans notre beau pays, il faut se référer à une étude publiée par Sony qui a établi que la moyenne tournait autour de 5 mégabits par seconde. Il est donc illusoire d’encoder à un tel débit dans le cadre d’une diffusion en live.

Dernier point : je ne sais pas si votre serveur de streaming sera en local ou s’il sera distant, mais si vous optez pour du local pour des raisons économiques, il faudra que vous ayez bien en tête la bande passante montante (ou upload) de votre ligne ADSL. La plupart du temps, elle tourne autour de 1 mégabit par seconde. Vous aurez sans doute un peu plus si vous êtes en fibre optique, mais 1 mégabit par seconde reste une bonne moyenne. Avec un si faible débit, il est assez utopique de penser que vous allez pouvoir streamer votre vidéo live en qualité DVD. Je vous invite alors à vous souvenir des DivX des années 2000, stockés le plus souvent sur de simples CD-R de 700MB, contenant 2H de film, en 640x480 pour les vidéos en 4/3 (1.33) et 640x360 pour les vidéos en 16/9 (1.77). En clair, pour les vidéos d’une telle résolution, un taux de transfert constant (ou CBR) de 872 Kbps peut être largement suffisant. Pour l’audio, un taux de transfert constant de 128 Kbps peut largement faire l’affaire. À vous ensuite de moduler légèrement ces taux en fonction de vos autres limitations techniques.

482
1
il y a 2 ans par DidierdeThoisy

Si la version est à jour, il y a la fonction "live" directement" sur la plate-forme (sur mobile pour Twitter) 

3

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.