Bonjour à tous !

Je me présente, Yannick Elahee, secrétaire du Toulouse Game Dev, l'association des créateurs de jeux vidéo sur Toulouse. Mon job principal est responsable marketing chez un éditeur de jeux appelé Plug In Digital.

Nous faisons une réunion mensuelle avec des professionnels, semi pro et amateurs du jeu vidéo chaque mois, à Etincelle. Nous sommes une quarantaine par mois et environ 130 sur le groupe Facebook, tout niveau confondu.

La situation du jeu vidéo sur Toulouse est faible, environ 3 studios de 10 personnes plutôt orienté Serious Games. Des villes comme Bordeaux, Lyon ou Montpellier ou 10x plus d'activité que nous. Pour rappel, le jeu vidéo est au même niveau que le cinéma en terme d'intérêt économique mondial. Les nombreuses initiatives French Tech sont rarement orientées vers le jeu vidéo en tant qu'industrie de loisir. Je cherche donc à développer le tissu économique du jeu vidéo sur Toulouse, rencontrer la CCI, la région, le département, lancer des initiatives. Le problème est que je n'ai pas beaucoup de réseau...

Voilà, avez-vous des contacts intéressés dans le jeu vidéo ? Le serious game ? Connaissez-vous des évènements auxquels je pourrais assister ? Des idées pour accéler l'écosystème jeu vidéo sur Toulouse ?

Merci pour vos réponses ;)

toulouse jeu vidéo cluster
4
5

5 réponses

il y a 5 ans par Julien_

J'avais un peu explorer l'univers du game dev à titre perso.

Voici déjà un lien d'une question similaire (en anglais) sur reddit/gamedev: Creating a local dev scene from scratch C'est un développeur grec qui habite dans une petite ville, et qui veut créer une communauté. Les réponses sont intéressantes.

Sinon je pense que de proposer des formations pourrait avoir du potentiel. C'est un secteur attirant, mais c'est difficile de savoir par où commencer. Et je pense qu'un expert en activité pourra rapidement mettre un débutant dans le bain, sans doute plus qu'une formation académique.

Quelqu'un qui se débrouille très bien pour les formations : kenney.nl/ c'est un petit studio, ils publient des kits d'assets de jeux pour financer l'éducation de développeurs débutants.

Bon courage !

2
il y a 5 ans par YannickElahee

Merci pour le lien, c'est pas mal :) Je prends note pour les formations.

1
il y a 5 ans par EtienneZulauf

Bonjour,

A l'image des nombreux meetups web / dev /startups qui ont lieu à Toulouse dans les espaces de coworking notamment, je pense qu'il est possible de regrouper des gens intéressés, professionnels ou amateurs, pour constituer une communauté. Ca prend du temps, peut-être plusieurs sessions mensuelles, peut-être un stand sur un salon, mais il y a forcément de quoi créer de la matière dans la 4è plus grande ville de France !

Le contenu ? Présentation de concepts / pitchs, démo techniques, tables rondes. Un peu de place à ceux qui veulent s'investir et ça devrait le faire !

Bon courage.

2
il y a 5 ans par SauzetFrederic

Bonjour,

Malheureusement, je n'ai aucune réponse immédiate.

Par contre UbiSoft Montréal fait l'objet de recherches universitaires, sur ce thème. Ils ont notamment mis en place un "middlegound", un espace à mi-chemin entre le monde de l'entreprise (orienté résultats et action : le upper-ground) et le monde des purs créatifs / artistes (orienté exploration, créativité, chaos, ... l'underground). UbiSoft "se contente" d'aider à l'émergence de ce middleground. Concrètement, UbiSoft :

  • paie des espaces mis à la disposition d'artistes, qui y font librement ce qu'ils veulent (expo, répétitions, travaux, ...),
  • aide à l'organisation d'évements, de rencontres
  • permet à ses salariés d'aller y passer du temps

Pour la théorie :

www.erudit.org/revue/mi/2009/v13/nmi3096/037503...

www.hec.ulg.ac.be/sites/default/files/pdf/The%2...

dimetic.dime-eu.org/dimetic_files/Cohendet%20Di...

Belle suite !

1
il y a 5 ans par YannickElahee

Hello ! Merci pour les références, ce middle ground est exactement l'objectif que nous visons. On le voit de manière concrète, les indépendants qui viennent aux rencontres mensuelles apprennent beaucoup et se font du réseau grâce à ça :) On a peu de grosses structures du jeu vidéo qui pourrait nous parrainer sur Toulouse hélas.

2
il y a 5 ans par SauzetFrederic

Renault a aussi investi dans ce type d'approche, via une communauté à laquelle participents des personnes de chez Renault et aussi plein d'autres personnes d'autres sociétés éloignées du monde de l'automobile. Parce que ce "middleground" se réunit autour du thème de la mobilité, qui est plus large que l'automobile. Et donc il y a des gens de la RATP, SNCF, Total, .. et aussi La Poste, Essilor !, L'Oreal !!, + des universitaires, des philosphes ...

Peut-être faut-il chercher en dehors du cercle strict du jeu video ?

1
il y a 5 ans par SylvieClergerie

Une réponse "hors sujet" mais l'article est intéressant : http://techno.lapresse.ca/jeux-video/201606/08/01-4989592-jeux-video-le-quebec-a-faim-de-cerveaux-etrangers.php?utm_content=buffer10be3&utm_medium=social&utm_source=facebook.com&utm_campaign=buffer

1
il y a 5 ans par Clink

Cela m'intéresse. Je n'ai pas encore de compétence mais je vise à travailler dans ce secteur. 

Et, comme pour tous.Si tu sais super bien chanté mais que tu chantes que devant ton mirroir, tu ne seras pas connu. Si tu te mets à chanter dans la rue, tu augmentes tes chances...

Beaucoup d'entreprise/personnes négligent totalement le fait de ce MONTRE. Ou n'ont pas les compétences nécessaire. Par contre, c'est du double tranchant. Si tu chantes très mal et que tu te mets en publique, cela ne va faire plus de mal que de bien.

J'aimerai bien faire du CM mais j'aime touché à l'informatique en général aussi ! Et, bien sur, aux jeux videos !

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.