Je me doute qu'il n'y a pas de recette miracle, mais je sais que l'on doit plus ou moins tous avoir des petites astuces pour prendre de bonne décision et surtout faire face à ses doutes. J'ai recueilli le témoignage de 7 entrepreneurs que vous pouvez lire ici : bit.ly/20AyyqB
Mais j'aimerai continuer cet échange avec vous.
Au plaisir de vous lire.

entreprenariat entrepreneur prise de riques
5
3

6 réponses

il y a 3 ans par Coquelicom
Je me forme, j'ai travaillé sur la partie stratégique avec Arnaud Lemoine par exemple, donc je sais où je vais et quoi faire avec ma feuille de route.
Je crois que si on connait son sujet et qu'on accepte les conseils avisés et qu'on accepte de se remettre en cause, alors il est plus facile d'avancer.
Et faire appel à des pros quand on a pas la réponse.
S'entourer de professionnels aguerris que tu peux consulter en cas de besoin...
En fait c'est comme tout projet, il y a une méthode pour le mener et des aspects a baliser... et si on en fait l'économie on a plus que le doute comme compagnon, car aucune base pour faire ses choix.
Je fais de la gestion de projet, la méthode est éprouvée.
5
il y a 3 ans par CarineVerdet
bonjour
je pense que le problème n'est pas de douter (ce qui est une forme de réflexion), mais d'être bloqué par ses doutes au point de rien pouvoir faire. A la fin, arrêter de douter revient à accepter la part d'incertitude de ses choix et leurs conséquences.
Sur la part technique, beaucoup ont répondu. Pour la partie perso, j'ajouterai la question 'en quoi avoir des doutes est il un problème pour toi ?'
5
il y a 3 ans par Nora
bonjour je pese le pour et le contre, je demande l'avis de mon entourage, dans le cadre d'un projet professionnel je me renseigne sur le marché je rencontre des professionnels et des experts sur le sujet pour voir si le projet viable bonne journée
3
il y a 3 ans par SylvieClergerie
Il faut peut-être aussi accepter de se tromper. On apprend aussi de ses erreurs.
3
il y a 3 ans par LudovicLhuissier
Le doute me parait de bon conseil par principe
Je doute donc je progresse en quelque sorte
Évidemment, il faut avancer et prendre des décisions quand même
Donc je me fait fort de réaliser des choses régulièrement pour contrebalancer le doute qui peut paralyser
Ces réalisations doivent être cohérentes avec les ambitions de long terme que je me fixe mais le chemin n'est jamais tracé d'avance et c'est tant mieux d'ailleurs car les petits échecs peuvent être source de rebond et de succès futurs
Mais là je sais que c'est une phrase un peu bateau ;)
Il faut l'expérimenter selon moi, pour s'en convaincre
3
il y a 3 ans par VincentDuermael
Merci pour ces témoignages.
Pour ma part, Je pense qu'il faut faire une différence entre le doute "avant la décision" et le doute "après la décision".
Le doute "avant" me paraît utile (cf. les autres commentaires, j'adhère), pour peu que l'on sache fixer un terme et ne pas remettre la décision à plus tard pour cause de doute.
En revanche, le doute "après" est souvent un penchant naturel ("j'aurais peut-être dû faire autrement ....") et il me semble pénalisant. Quand la décision est prise, on doit s'y tenir et faire en sorte qu'elle ait toutes ses chances de marcher.
2

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.