Le rôle d'un dirigeant inclus de développer la compétence "anticiper l'impact des mutations sur les projets stratégique". Chacun trouve sans doute des solutions plus ou moins efficaces, plus ou moins solitaire, plus ou moins raisonnable, ...
J'aimerai connaitre la ou les solutions que vous avez trouvé, le temps que cela vous prends, les moyens que vous y consacrez, ...
merci de vos réponses

comprendre prospective stratégie veille
7
5

4 réponses

il y a 3 ans par LudovicLhuissier
Une réflexion stratégique accompagnée par un consultant depuis un an (on finit cet été). En plus du consultant, on a mobilisé un groupe de travail interne (15 cadres dont le DG et les Directeurs très mobilisés), les salariés via questionnaires en ligne, stimulations ("dites nous vos rêves, vos audaces pour l'entreprise de demain"), ateliers réflexifs.

Une réflexion interne depuis 2 ans, devenue aujourd'hui REX&PROSPECTIVE. Réflexion menée avec des partenaires extérieurs apportant des compétences peu présentes dans l'entreprise (SHS : socio, éco, géo...).
Ça coûte mon temps d'animation (c'est mon job), un peu de consulting extérieur mais avec un objectif de partenariat permanent à terme, des stagiaires, un doctorant, et la mobilisation des collègues pour échanges et co-construction, appropriation des outils et méthodes.

Pour moi, le processus est aussi important que le résultat dans ce cas car il s'agit de permettre / aider à lever la tête du guidon pour se poser des questions utiles à moyen terme.
5
il y a 3 ans par LaetitiaN
Bonjour Ludovic et Olivier,
Tout d'abord je tiens à saluer la méthode décrite par Ludovic. Par contre en ce qui concerne les autres parties prenantes de l'entreprise telles les clients et les fournisseurs, comment sont-elles intégrées dans votre réflexion stratégique ? Font-elles partie des partenaires extérieurs cités ?
2
il y a 3 ans par olivierChaillot
Merci pour ce retour. Il témoigne qu'il est possible de structurer une telle démarche pour ne pas la laisser au hasard ... sur le contenu du dispositif que vous avez mis en place, il est sans doute conçu pour répondre aux impératifs spécifiques de ton entreprise et ne peut certainement pas être dupliqué à l'identique, toutefois les fondamentaux, eux, peuvent être repris me semble-t-il.

En particulier, je partage la nécessité de formaliser d'abord la stratégie ... sinon il est difficile d'identifier facteurs et acteurs moteurs de l'environnement ou de réaliser des approche de type "structurelles" ... la notion d'atelier périodique est également importante car la capitalisation est primordiale dans ce type d'exercice ...

Par curiosité, combien êtes vous dans l'entreprise ? et pour compléter, connais tu d'autres exemple de ce type de démarche ailleurs ?
2
il y a 3 ans par LudovicLhuissier
Nous sommes 200 dans l'entreprise.
Pour répondre à @LaetitiaN, la prise en compte des parties prenantes est encore insuffisante selon moi.
Bien sûr, nos collègues sur le terrain nous font remonter beaucoup d'informations mais nous ressentons le besoin de mieux organiser cela : panels, réunions de co-construction...
Pour le moment, on expérimente quelques interactions mais notre objectif est d'amplifier cela pour disposer de nouveaux "capteurs" de notre environnement.
3
il y a 3 ans par LaetitiaN
A titre individuel, je suis très axée sur la formation continue, les Moocs, les livres, sur les thèmes aussi variés que la gestion de projet, l'entrepreneuriat social, les neurosciences. Côtoyer et participer aux événements qui touchent au monde des start-up est un bon moyen de me tenir informée des tendances du marché, des nouveautés technologiques et de voir comment ces dernières sont accueillies par le public et les professionnels. A mon sens, les liens établis entre toutes ces informations font l'innovation, l'agilité, la création de valeur.
Au démarrage de mon entreprise, je suis pour le moment un peu seule. Dès lors que j'aurais une bonne équipe, je pourrais enrichir mon expérience individuelle par une expérience collective comme cela se passe dans la société de Ludovic.
5
il y a 3 ans par olivierChaillot
Merci du retour, la difficulté est évidente lorsque la boite démarre ou que l'on est seul(e) ... la terrible solitude du dirigeant(e) ! t'es tu déjà interrogée de participer à un groupe structuré de réflexion ? pour confronter tes raisonnements à d'autres et être "guidé(e)" sur la méthode ?
3
il y a 3 ans par LaetitiaN
Pour confronter mes idées ou en créer de nouvelles, je participe chaque fois que je le peux à des réunions de startupers. Régulièrement les mêmes viennent et quelques nouvelles personnes présentent leurs idées d'innovation. Il peut s'agir d'un nouveau business model, d'un nouveau service, d'une nouveautés high tech... Nous échangeons nos problématiques et des pistes de réflexion, des collaborations voire des solutions sont trouvées. Il y a un bon dynamisme dans la région. Néanmoins, cela ne remplace pas une équipe interne qui connait bien la vision de l'entreprise et son marché à la fois immédiat et global. En terme de méthode, je connais bien celle exposée par Ludovic. Je l'ai rarement vue s'appliquer. Cependant c'est une méthode qui semble faire ses preuves puisqu'elle vient de m'être enseigné. Je suis en fin de formation en master management en école de commerce. Ludovic a fait un témoignage qui m'a stupéfaite car il reprend et résume parfaitement cet enseignement qui m'a été donné. Moins de 10% des entreprises y arrivent. Car la clé de la réussite ne réside pas seulement de la méthode. Elle résulte de la combinaison d'autres facteurs comme le partage sincère de la stratégie d'entreprise à tous les niveaux de la hiérarchie, le maintien d'un sentiment de parfaite équité pour tous les salariés, la mise à disposition d'outils qui facilitent cette collaboration, etc.
2
il y a 3 ans par YoussoufChotia
Vu la tournure de la question j'ai l'impression qu'on attend plutôt comme réponse des démarches empiriques
Je conseillerais volontiers l'usage des outils/méthodes liés à la prospective développés par le LIPSOR et Michel Godet : www.laprospective.fr/methodes-de-prospective.ht...
3
il y a 3 ans par olivierChaillot
La question est ouverte ... et toutes les expériences structurées sont les bienvenues !
2
il y a 3 ans par EtienneZulauf
Je pense que c'est un sujet passionnant et très important auquel les chefs d'entreprise ont très peu de temps à accorder, malheureusement. Regarder à 3 ans (ou plus) les mutations de son métier, mais aussi sociétales et juridiques en général qui arrivent permet sans aucun doute d'en tirer un avantage concurrentiel.
La veille que je fais dans mon milieu est déjà trop importante pour me permettre de voir plus loin.
Pour ma part, je suis prêt à payer pour une telle prestation me permettant de faire "l'effort" de me poser ces questions... qu'on me prenne un peu par la main en préparant le travail pour mieux comprendre les impacts à venir pour ma société. Ce n'est pas une solution, mais un besoin...
3

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.