Peut être est ce la crise de la cinquantaine mais je ne supporte plus ma profession. Plus exactement, je ne supporte le contexte dans lequel je fais mon métier d'"informaticien". je suis coincé entre des talibans techniques qui admirent leurs outils comme si la technologie était une fin en soi. Des environnements utilisateurs condescendants qui estiment que mon job est de connaitre une ribambelle d'astuces et qu'en gros les informaticiens sont juste des gamers payés trop cher pour ce qu'ils font.

Bien sur le fait d'intervenir en ce moment pour l'éducation nationale est un contexte spécial pour ne pas dire pittoresque. Tous ces gens instruits qui savent surtout donner des leçon et éviter de faire des vagues quand il faut trancher ont éteint ma passion.

Je suis donc à la recherche d'autre chose à faire de ma vie? mais quoi? par où commencer ?
Peut être avez vous quelques conseils pour m'orienter dans ma "transition professionnelle"?

Merci par avance

reconversion transition professionnelle evasion
3
2

6 réponses

il y a 3 mois par Pjo

Ah, je suis tombée sur cette présentation / méthode...

(1) Panne de motivation ? A la recherche d’une passion ? Trouvez votre Pourquoi de Simon Sinek - YouTube

Si ca vous inspire... bon voyage dans la recherche d'un mieux être pro.  

4
il y a 3 mois par olivierChaillot

le tout étant de s'entendre sur ce que l'on comprends dans le mot "motivation", quelques définitions :

  • Ce qui motive, explique, justifie une action quelconque ; cause : La motivation du refus doit être explicite.
  • Raisons, intérêts, éléments qui poussent quelqu'un dans son action ; fait pour quelqu'un d'être motivé à agir : Ils n'ont pas de motivations suffisantes pour vous écouter.
  • Formulation par écrit de motifs d'un acte administratif.
  • Ensemble des facteurs qui déterminent le comportement d'un agent économique. (Les études de motivation du consommateur sont utilisées lors des études de marché et de l'établissement des campagnes de publicité.)
  • Relation de nécessité plus ou moins étroite établie par le locuteur entre un signe linguistique (signifiant) et la réalité qu'il désigne (signifié).
  • Grande catégorie de déterminants internes des comportements, des activités psychologiques et des états subjectifs.

tu peux aussi aller là

après, il existe plein de métiers pour influencer la motivation, le marketing pour orienter tes comportements d'agent économique et tes actes d'achats, les psy de tout ordre pour influencer tes comportements sociaux et te faire rentrer dans le moule (au curry c'est bon ;):)) ... et j'en passe ...

la question est bien d'abord philosophique :

  • quelle est ta finalité, ton but dans la vie, ...
  • quelles sont les valeurs qui gouvernent ta vie et sur lesquelles tu ne fera jamais une croix,
  • quelles contraintes as-tu qui sont incontournables (et quelles sont lesquelles pour lesquelles tu peux envoyer promener ...)
  • quelles sont les règles que tu t'imposes (et quelles sont celles que tu ne reconnais pas...)

décider de sa vie est un acte politique, pas une démarche psy ou je ne sais quoi ...

3
il y a 3 mois par ChristopheFantoni

Moi qui aie changé complètement de vie il y a de cela 20 ans, je peux vous assurer que votre nature profonde vous revient toujours en pleine face, tant sur le plan personnel, que sur le plan professionnel. On est ce que l'on est...

Les questions philosophiques que l'on peut se poser durant ces longues phases d'interrogation ne peuvent donc avoir que du sens.

1
il y a 3 mois par ChristopheFantoni

Ce que vous vivez actuellement, j'ai déjà eu l'occasion de le vivre il y a de cela quelques années. J'ai également eu ce même ras le bol que vous nous décrivez si justement. Finalement, d'un boulot de technicien en informatique, je suis passé à quelque chose de radicalement différent, puisque je suis devenu... professeur de scénario. J'ai d'ailleurs exercé ce métier dans différentes écoles spécialisées durant une quinzaine d'années avant de décider, en 2014, de revenir tout doucement à mon tout premier métier. Toutefois, pour éviter de me retrouver à nouveau dans la même situation que celle vécu il y a 15 ans (où on me volait mon travail de vulgarisation technique sans même me rémunérer), j'ai décidé de monter un cran au-dessus en faisant de l'ingénierie en électronique. Mais même là, j'avais peur de me retrouver devant le même genre de margoulins que ceux rencontrés il y a 15 ans. Donc, j'ai décidé - durant les six dernières années - de renforcer considérablement mon niveau technique afin d'arriver à un stade ou mes connaissances ne seraient plus du tout intéressantes pour le commun des mortels. Aujourd'hui, je suis donc capable de concevoir des composants électroniques - des processeurs pour être plus exact - et je travaille actuellement sur un gros projet industriel destiné à exploiter ce nouveau savoir-faire. À présent, ce n'est plus un sentiment de perpétuel partage qui rythme ma vie, mais plutôt un sentiment de profonde solitude. Par contre, le haut niveau de technicité acquis au cours des dernières années me permet de rencontrer aujourd'hui des gens beaucoup plus intéressants que par le passé...

3
il y a 3 mois par olivierChaillot

bonjour @PascalW 

bien sûr il doit bien exister nombre de méthodes, techniques ou outils que d'aucuns vont te proposer pour te faciliter le travail, la réflexion, voire la décision ... mais ne faut il pas commencer par se poser les questions de fond ?

il me semble qu'avant toute utilisation de ces "solutions miracles" tu devrais te poser quelques questions qui relèvent de la philosophie (ce n'est pas un gros mot ! c'est une discipline qui permet de répondre aux questions primordiales comme "c'est quoi une vie heureuse ?" ou "quel sens a tout ça ?" ou encore "qu'est-ce que j'ai envie de transmettre/laisser après moi/ ...?" ...) du genre qu'est-ce qui donne du sens à ma vie ? quels sont les valeurs qui guident mes décisions ? qu'est-ce que je veux absolument accomplir (faire) avant de mourir ? (eh oui, la vie est une maladie incurable, sexuellement transmissible, dangereuse, on fini par en mourir !) ...

bref, pour moi, répondre à ta question commence par décider les objectifs à atteindre, objectifs pris comme le tri entre ce qui est important et ce qui relève du superflu ... décider ce que tu veux être plutôt que ce que tu veux avoir ...

enfin, c'est de cet ordre là :)

voilà ma petite pierre pour alimenter ta décision

bon courage

3
il y a 3 mois par Pjo

Bonsoir 

j’ai du loupé qq chose ou suis allée trop vite ! J’ai effacé ma première réponse sur la méthode japonaise !  

Bien à vous 

3
il y a 3 mois par ChristopheFantoni

Je vous donne ma petite méthode pour que ce souci ne vous arrive plus jamais : rédigez d'abord votre texte dans un traitement de texte et faites-en ensuite un copier-coller sur le site où vous souhaitez le publier.

Non seulement ça vous permettra de le rédiger et de le corriger dans de bien meilleures conditions, mais en cas de plantage, vous aurez toujours sous la main une jolie copie de sauvegarde que vous pourrez brandir pour réparer l'impensable faute.

3
il y a 3 mois par olivierChaillot

Loupé quoi ? qu'il peut y avoir des points de vues différents ? que pour répondre à une question complexe il est bon de croiser les réponses pour que celui qui pose l question puisse se faire Son avis ?

le principe de SKILLER est bien la confrontation des idées, l'enrichissement de tous par la différence de chacun et la diversité des idées ...

3
il y a 3 mois par ChristopheFantoni

@olivierChaillot : Ce que voulait dire @Pjo, c'est qu'elle a posté un précédent message (que j'ai bien vu et lu) et que par une malencontreuse manipulation sur Skiller, elle l'a supprimé. D'où ma petite méthode pour éviter qu'un tel problème ne resurgisse.

3
il y a 3 mois par gmaison

Bonjour @PascalW 

Je fais mes 50 ans cette année et ça fait 4 ans que j'ai "switché "(pas complètement) pour m'orienter vers autre chose après près de 32 ans d'informatique pro ...

Pour ma part, mon switch a été progressif, mais au final, il est maintenant entièrement du côté de l'Effectuation et de l'entrepreneuriat. J'ai basculé du côté clair de la force numérique en devenant un utilisateur, mais le genre d'utilisateur qui n'a besoin de personne :) (pour dire, j'ai basculé sur Mac après 35 ans de PC) :)

Quoiqu'il en soit, les questionnaires individuels ont à mes yeux des défauts assez importants :

  • Biais de l'auto évaluation
  • La possibilité de "trafiquer" les résultats

Bref, pour ma part, je suis passé sur autre chose et qui est en lien avec l'Effectuation : la méthode ISMA Talents (DISCLAIMER : C'est quelque chose que je propose dans le champ de mes nouvelles activités). Cette méthode permet, sur la base de lettres sur tes qualités et centres d'intérêt écrites par des gens qui te connaissent, de faire émerger tes talents premiers (pas tes compétences, c'est autre chose) et d'exprimer une synthèse de l'impact social que tu as sur ton environnement.

Pour ma part, ça a donné la contribution sociale suivante : "Relier des idées et des personnes pour défricher et agir en situation d'incertitude avec sens, engagement et sincérité" appuyée par mes talents premiers suivants :

  • Faire de la co-création
  • Aider les autres
  • Des concepts simples deviennent simples à mettre en oeuvre
  • M'entourer gens qui partagent ma philosophie
  • Capacité à convaincre

En tant que tel, ça ne donne aucune orientation professionnelle, sauf qu'associée à mes centres d'intérêt (le principal étant l'entrepreneuriat), eh bien, je me suis lancé dans l'accompagnement des personnes pour avoir une posture "entreprenante", que ce soit à titre personnel, individuel ou collective ou encore à titre professionnel. Je fais principalement des ateliers.

Voilà un exemple (le mien) de "pivot" qui m'a permis de rebondir après avoir abandonné l'informatique il y a 4 ans et pris de plein fouet la pandémie l'année dernière.

Je ne sais pas s'il y a de meilleure manière pour se reconvertir (ISMA Talents a été pour moi un vrai truc). D'autres préféreront d'autres méthodes, peut être plus classiques. Je sais qu'avec mon ISMA Talents, maintenant, je peux aller dans beaucoup plus de direction et si j'en avais l'opportunité, je prendrais des formations qui iraient dans le sens de mes talents premiers, pour acquérir de nouvelles compétences.

3
il y a 3 mois par ChristopheFantoni

Pour moi, si vous êtes à présent sur Mac, vous êtes plutôt passer du côte obscur de la Force ;).

3
il y a 3 mois par gmaison

@ChristopheFantoni je suis donc du côté nuancé de la Force :)

2
il y a 3 mois par ChristopheFantoni

À moins que vous ayez monté un Hackintosh, si vous êtes passé par un Apple Store pour acheter votre joli Mac, c'est que vous êtes passé définitivement du côté obscur de la Force (mais vous ne le savez pas encore) ;).

1
il y a 3 mois par JoyceMarkoll

À 50 ans les Hunzas sortent de l'adolescence ; Les voyages forment la jeunesse ; Pourquoi ne pas partir faire un voyage ? Voici des références:

agora.qc.ca/documents/Hunzas--La_vallee_des_imm...
www.routard.com
et pourquoi pas, des écolieux à visiter et où vivre quelques expériences, dans le monde : www.ic.org/  eco-villages.eu/
 

3

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.