Je n'ai pas trouvé de travail à partir de mon 4ème mois de grossesse jusqu'au début de mon congé maternité soit 3 mois + 4 mois de congé maternité

maternité congé maternité
4
3

14 réponses

il y a 3 ans par oimoci
Ines, personnellement, je raconterais tout ce que j'ai appris pendant cette période (y compris pendant ta recherche d'emploi), plutôt que de commencer à me justifier ou à me plaindre (personne ne voulait de moi car j'étais enceinte)...

Un recruteur est souvent à la recherche de profils autonomes, qui prennent des initiatives et qui ont soif d'apprendre !

Bon courage !!!
14
il y a 3 ans par InesLORENT
Merci Jérôme pour votre réponse !
1
il y a 3 ans par oimoci
Avec plaisir Inès, à une condition, que tu me dises "tu" ! Sur Skiller, seule MissSkiller utilise le "vous" ;)
2
il y a 3 ans par Sylvain_Laquiche
Bonjour Ines. Tu peux essayer de regarder cette période comme un avant/après et en tirer les deux ou trois soft skills clés a valoriser en entretien.
Quelle femme tu étais avant, ce que tu retiens de cette épreuve... peut être as tu gagné en résilience (tu t'énerves moins de choses sans importance), t'es tu adaptée à un rythme de travail segmenté (dû au cycle de sommeil) ou encore es-tu devenue totalement multi tâches....!
À adapter au job bien sûr. Et félicitations pour la bonne nouvelle !
7
il y a 3 ans par InesLORENT
Merci Sylvain pour ces conseils ! Effectivement je n'avais pas forcément pensé à faire un parallèle entre vie perso et vie pro... et effectivement je suis devenue multi-tâches !!!
1
il y a 3 ans par Whitedawn
En tant que RH je regrette de lire que certains de mes homologues pourraient te reprocher une période sans emploi pour mettre au monde un enfant... Cela ne t'avance certainement pas beaucoup mais si un employeur te le reproche, il faut peut-être te dire qu'il n'en vaut pas la chandelle en termes de valeurs et de respect de la vie privée. Un être humainement constitué est en principe capable de comprendre ce type d'arrêt.
Cela étant en effet, tu peux certainement mettre en avant tout ce que tu as fait ou mis à profit pendant ton congé de maternité.
6
il y a 3 ans par InesLORENT
Effectivement, ne pas donner suite à une entreprise aux valeurs "limites"...
1
il y a 3 ans par Jean_Philippe_RYO
Tout ce qui est dit s'avère d'une grande justesse !
J'ajouterais juste que ta propre posture est, à mon sens, très importante. Je pense que tu n'as absolument pas à culpabiliser ! C'est le plus beau des projets :) Si tu es interrogée sur cette interruption professionnelle et que tu as le sourire / l'oeil pétillant de bonheur en répondant que tu t'es consacrée à ton enfant alors c'est imparable !
Une entreprise qui te titillerait de trop sur un sujet aussi humain en abordant les choses négativement ne te mérite tout simplement pas. Passe ton chemin, c'est de mauvaise augure ;)
6
il y a 3 ans par AnneMonot
En relisant ce post, je pensais faut-il faire face ou pas à ce type d'objection. Du coup, je ne résiste pas à abonder le côté "mauvaise augure" cité par Jean Philippe RYO : que se passera-t-il lorsqu'il faudra aller chercher l'enfant plus tôt, lorsqu'il sera malade, que tu proposeras alors du télétravail... Cela montre l'esprit du système auquel tu toques à la porte. Y as-tu envie de t'investir et que feras-tu une fois entrée en tant que RH face aux femmes qui vivront la même chose - comment être aligné?
3
il y a 3 ans par InesLORENT
Les réponses des Skiller sont toutes de bons conseils ! J'ai déjà poussé un entretien et j'ai été très bien reçue et le recruteur a beaucoup aimé le fait que je sois dynamique, en recherche d'emploi alors que je suis encore en congé maternité donc je pense que c'est la bonne attitude à adopter !
2
il y a 3 ans par InesLORENT
@AnneMonot la conjoncture fait qu'il n'y a pas beaucoup d'offres (du moins en RH sur Toulouse) et qu'il faut essayer de montrer le meilleur de nous-même en entretien. Cependant, devons-nous accepter les questions "comptez-vous avoir d'autres enfants?", "avez-vous des proches qui peuvent garder votre enfant s'il est malade?"... Comment, en entretien, "bien" répondre à ce type de question : s'offusquer de ce type de question risquerait de nous coûter la place mais les accepter est inconcevable selon moi car non RH et non professionnel.
Alors je vous rejoint sur le fait de proposer des solutions "modernes" comme le télétravail ou proposer de récupérer les heures d'absences par exemple.

Je pense que toutes les femmes avec enfant ne devraient pas à avoir à se justifier de cette situation car il est très rare de voir un recruteur poser ce type de question à un papa !
1
il y a 3 ans par Gerald
À ne pas oublier, les recruteurs mâles sont souvent pères également ! ;-)
5
il y a 3 ans par InesLORENT
Étant dans les RH j'ai pu contacter que certains recruteurs peuvent l'oublier (homme et femme confondu) malheureusement...
1
il y a 3 ans par Charlene
Bonsoir @InesLORENT, tu dis être dans les RH, profite de ton expérience, comment aimerais-tu qu'une personne dans ta situation valorise son expérience de femme enceinte puis jeune maman au sein de ton entreprise

Cette étape du parcours de la vie, est loin d'être dénué d'intérêt sur le plan perso, bien sûr mais aussi au niveau pro, comme le dit @sylvain_laquiche tu peux valoriser les soft kills acquises (sens des priorités, zen-attitude, etc...)

Par ailleurs @oimoci a raison, il faut avoir une attitude positive, ne te positionne surtout pas comme victime en te justifiant !!!
5
il y a 3 ans par MyriamDelesalle
Ines, je me suis arrêtée durant 2 ans, toute ma maternité et jusqu'au 1 an de ma fille. J'ai expliqué aux recruteurs que c'était un choix personnel pour mener à bien un projet - avoir un enfant. Un projet sans documentation, sans formation :) ça n'a jamais été un souci. Quand j'ai décidé de me remettre à travailler je n'ai pas eu de souci avec cette explication.
5
il y a 3 ans par InesLORENT
Merci Myriam, je suis rassurée par votre réponse car la société nous met tellement la pression d'avoir un CDI avant d'avoir un enfant qu'on se stresse à justifier une étape merveilleuse de la vie perso...
1
il y a 3 ans par AnneMonot
Il y a un temps pour tout : le temps où l'on privilégie sa vie perso et le temps où l'on privilégie sa vie pro et maintenant qu''il est sorti tu es dispo pour travailler.
Et puis être enceinte n'est pas une maladie, on peut aussi se documenter, se former, regarder un MOOC, travailler sur son projet pro.... Bref préparer l'avenir.
4
il y a 3 ans par InesLORENT
Je suis effectivement disponible et je profite de ce moment pour créer de nouvelles relations, qui, je l'espère, aboutirons à de nouvelles collaborations !
1
il y a 3 ans par gmaison
@InesLORENT, comme le dit @MyriamDelesalle, avoir un enfant c'est un véritable projet. Et pas n'importe lequel : quelques décennies avec des responsabilités, avec la mise en place d'une organisation, d'un rythme, de priorisation, de travail d'équipe (si le papa est actif dans ce projet ;) ), etc...
Pour avoir trois filles, c'est du "développement de projet" en mode intense, avec les périodes de stress liées à l'inconnu de la parentalité, des premiers atchoums ou des pleurs qu'on sait pas ce qu'il y a, etc...
Ce cumul d'expériences qui sont du domaine du perso, sont également des mécanismes d'adaptation que nous mettons en place face à des situations .

Si le recruteur a été parent, et qu'il n'est pas passé à côté de cette parentalité, alors il sera sensible, s'il fait preuve d'intelligence ET d'intelligence émotionelle, à la translation du perso vers le pro.

Enfin, parce que tous les beaux conseils se fracasseront également pour beaucoup sur le principe de réalité, rien n'empêche que tu cherches à avoir plusieurs entretiens car comme l'a dit @oimoci sur une autre question (à propos de stagiaire je crois), en ayant un certain nombre d'entretiens, la probabilité que tu trouves l'entreprises qui TE conviennent dans ce que tu es sera plus importante. Ta limite au nombre d'entretiens, c'est ta perte acceptable, c'est ce que tu acceptes de "mettre sur la table" (temps, argent, incertitude, inquiétude peut être) et de perdre mais pour trouver ce qui te convient le mieux et/ou le mieux que tu auras pu trouver.

Sinon, il te reste toujours l'alternative, sur la base de tes compétences (et bien évidemment de celles des Skillers ici présent(e)s :) ), de te lancer dans l'entrepreneuriat :) C'est encore une autre aventure, mais... crois moi, ici, tu ne seras pas seule :)
4
il y a 3 ans par InesLORENT
J'aime bien votre parallèle entre la gestion de projet en entreprise et celle avec un enfant, c'est tout à fait ça !

L'entreprenariat j'y ai pensé oui... Je sais faire pleins de choses, couture, rénovation de meubles anciens, bijoux,... Malheureusement je ne suis pas encore assez douée dans ces domaines pour me lancer dans une aventure d'entrepreneuse mais j'y travaille pour peut-être le tutu...qui sait... ?!
1
il y a 3 ans par ACTIBIZZ
Ines, valorises cette période intense d'(in)activité, cherches bien, tu étais bien plus qu'active ?, oublies les justifications et les positions ridicules des mauvais recruteurs rh, ne regardes pas ta position via ton oeil rh, mais comme une femme qui assume au quotidien ses choix, qui assure en 24h ses multitâches-casquettes et qui a de la valeur à apporter à un employeur bien "éduqué", bref une femme qui déchire ! :D
3
il y a 3 ans par InesLORENT
Une femme qui déchire, ça me plait !!!
1
il y a 3 ans par Klodeko
Il est parfois amusant de rappeler que chacun d'entre-nous, recruteurs y compris, sommes passés par une grossesse pendant environ 9 mois avant de naître ;-)
Il est important pour un recruteur d'avoir face à lui une candidate ayant une "balanced life" car elle s'exprimera encore mieux dans l'entreprise sur la durée.
3
il y a 3 ans par InesLORENT
Je pense aussi qu'un bon équilibre vie pro/perso est nécessaire à la qualité du travail en entreprise. Car une personne, selon moi, qui vivrait à 100% pour son travail serait louche : pas de loisirs, des d'Activités en dehors, pas de relations sociales, bref pas moyen de décompresser pour être plus efficace ensuite.
2
il y a 3 ans par SeverineGarry
Bonjour Ines

J'ai lu ta question et toutes les réponses avec beaucoup d'intérêt, d'abord pour la qualité des échanges mais aussi et surtout car je suis moi-même enceinte ! Je travaille mais mon congé maternité commencera en juillet pour une fin de contrat en CDD en septembre, sans certitude de renouvellement à l'heure actuelle.
Je pense valoriser mon expérience sous la forme d'une gestion de projet (en m'inspirant des précédentes suggestions). Durant la période de congés prénatal (si ton contexte de vie te le permet bien entendu), tenir un blog dédié à ton domaine d'activité ou à une passion par ex, est une démarche qui sera ensuite facile à valoriser. J'en ai moi-même conçu un, je rédige des articles de temps en temps et je compte bien mettre en avant cette initiative lors d'un éventuel entretien.

L'idée de développer ton réseau pro comme tu le fais actuellement est déjà une belle dynamique dont tu pourras parler en entretien !

Bon courage !

Séverine
3
il y a 3 ans par gmaison
Très belle solution ! J'aime beaucoup :)
2
il y a 3 ans par InesLORENT
J'ai moi-même un blog personnel (blog lifestyle) et je n'avais pas forcément pensé à le valoriser lors d'un entretien... C'est une très bonne idée, merci beaucoup pour ce conseil !

Profite bien de ta grossesse et de tout le bonheur à venir !
2
il y a 3 ans par SeverineGarry
Merci à toi aussi !
1
il y a 3 ans par MissSkiller
Miss Skiller est curieuse de connaître l'adresse de votre blog, chère Séverine...
1
il y a 3 ans par BerangereTouchemann
Dire toute la vérité, rien que la vérité. Tu as une très bonne raison d'avoir mis ta carrière pro en stand-by pendant 7 mois. Et tu n'as certainement pas envie de travailler avec des gens qui ne le comprendrait pas, n'est-ce pas ?
3
il y a 3 ans par InesLORENT
Tout à fait !
2
il y a 3 ans par CeciliaSkroder
Bonjour Ines,
je comprends des inquietudes!
(attention, pas d'accents sur le clavier pour ce poste ...)

Nous avons la chance que sur Skiller, tout le monde est ouvert d'esprit et voit les avantages d'une periode d'inactivite professionnelle. J'ai lu il y a pas longtemps sur un designer (allemand je pense) qui avait decide de prendre, tous les 7 ans, une annee sabbatique pour sortir de son quotidien et se renouveler les idees. Sans cela, dit-il, il se met a toujours faire les memes choses et son travail stagne. Il a raison.

Mais, comme le disent aussi certaines personnes dans les reponses, tout le monde ne va pas voir l'absence du travail conventionnel comme une bonne chose. Tu risques d'entendre de certains employeurs, "mais tu as fait une pause, tu as arrete d'evoluer pendant cette periode" - ou au moins d'en rencontrer qui le pensent. Pas motivant, en effet, et aussi parlant pour l'etat d'esprit dans certains environnements ( ou bien beaucoup?).

Donc, que faire? Je pense que vendre le projet de conge mat comme un projet perso important ("je m'implique jusqu'au bout donc je suis une personne assidue"), du project management, etc, c'est bien, mais ce n'est pas forcement quelque chose qui va te differentier vis a vis de TOUS les parents qui en font (sauf les papas qui en tirent plus de profit que les femmes, comme ca reste un choix moins habituel pour eux, si on lit la presse et les statistiques, oui oui).

Essaie aussi de voir si tu ne peux pas faire quelque chose de plus concret qui pourrait etre valorise dans ton domaine de travail (MOOC, autres formations, conferences, lecture/analyses, groupes de discussion - eh, Skiller par ex), assoc de leadership de femmes, pro, etc. Personnellement, je pense que cela aide a montrer ton dynamisme pro, le mot "pro" etant toujours tres valorise dans le monde de travail Francais - me semble-t-il.

Lean In, et bon courage!
(deja, lire Lean In - "en avant les filles" en francais :/ - par Sheryl Sandberg, ca motive!)
2

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.