Bonjour à tous, je cherche des exemples de nouvelles formes d'organisation des vacances.. pour les entreprises, les independants,les createurs ( libérés ou soumis à leur clients)

 En terme d'organisation du temps de travail,  de droit, de statuts, mais aussi en terme de financement , de philosophie.. Si vous pouvez me donner des exemples concrets , je vous en remercie chaleureusement ! 

innovation numerique social vacances
6
6

7 réponses

il y a 3 ans par olivierChaillot

Je rentre d'un déplacement à l'étranger pendant lequel je n'étais pas joignable (ça, ceux qui essayent de me joindre comprennent)

En fait, 15 jours plein à Cuba, visites, plongée, Mojitos, ... et surtout : pas de téléphone, pas de connexion, pas de médias, aucun contact (ni ami, ni famille ... alors les clients ;)) ... quelques bouquins en "retard" ...

je fais comme ça 2 escapades annuelles, la prochaine fin aout ... même principe ...

Coté business ? comme les autres, ça ce planifie ... et de temps en temps on a des surprises de contrat annulé au retour ... ça libère du temps pour faire du commercial et voire son banquier pour négocier le découvert ;)

La vie est trop courte pour se laisser emmerder avec des containgences matérielles (ou par des cons)

10
il y a 3 ans par cecilevarin

J'adore !!!

2
il y a 3 ans par BUROPOLESERVICESLABEGE

Bien d'accord avec vous !

Les vacances, c'est les vacances. Si on doit continuer à bosser, à lire ses e mails et répondre au téléphone comme d habitude , autant de pas partir. Il suffit juste d une bonne organisation... 

Et profiter de ses vacances surtout ! Elles servent à se ressourcer et à se détendre. 

2
il y a 3 ans par VincentDuermael

Bonne question !

Je n'ai pas encore de réponse, puisque je me la pose aussi. Au-delà de la soumission - ou non - à ses clients, qui est à mon avis directement liée à l'atteinte de ses objectfs de facturation, cela pose une autre question : qu'est-ce que c'est, les vacances ?

  Ce n'est pas une question de lieu, grâce à l'Internet et au télé-travail. Ce n'est pas non plus une question d'être - ou ne pas être - à la disposition de son employeur et de se conformer à ses directives, puisque l'employeur, c'est nous.

Je pencherais donc pour "une période qui permet de recharger les batteries", ce qui induirait selon moi une durée minimale nécessaire (ou souhaitable), variable selon les individus. Cela n'empêche pas de faire avancer son business pendant les vacances, avec des lectures, des rencontres, etc.

6
il y a 3 ans par Coquelicom

exactement, nous n'avons pas tous les mêmes besoins, moi il me fat des WE et des vacances, c'est précieux...

2
il y a 3 ans par Coquelicom

C'est essentiel pour moi car c'est le seul moment ou je coupe.
Organisation :
en fait je les cale dans mon agenda et je ne prend aucun rdv a ces dates.
Je travaille dans un rapport d'égal à égal avec mes clients, je ne me suis pas mise à mon compte pour me soumettre (j'ai pas trop profil en même temps :D ) c'est moi qui gère mon planning. Et n'importe quelle personne sérieuse qui a aussi un planning comprend qu'il y a un temps pour tout.
Droit :
Désolée mais je ne comprends pas la question du droit
Statut :
Je comprends pas non plus
Financement :
ben c'est mon travail qui me les paye.
Philosophie :
C'est indispensable, c'est vital, c'est mérité et je ne les sacrifierai jamais pour personne
exemple :
Je pars toujours la dernière semaine de juin en Esapgne, donc là c'est calé dans mon agenda j'ai aucun RDV, je couperai tout, je ne répondrais a personne, je mettrais une réponse auto sur mon mail et je vais déguster des tapas sur la Costa brava :D
 

4
il y a 3 ans par Coquelicom

Bon sinon j'ai un truc que je fais : "je ne peux pas a telle date je suis en mission"...Mission voulant tout dire et rien dire :D

4
il y a 3 ans par cecilevarin

les points "droits et statuts " concernent les entreprises qui ont des salaries .. Certaines laissent une grand "liberté qui doit pourtant etre encadrée juridiquement , comme pour le teletravail..

2
il y a 3 ans par pcouzon

.@VincentDuermael pose une bonne question : qu'est-ce que c'est les vacances ?

Buffer, par exemple, a fait le choix de permettre à chacun de voyager et de travailler de manière nomade. Si le matin du bosse et l'après-midi tu visites les ruines d'Angkor avant de te préparer pour partir surfer (et bosser) en Nouvelle-Zélande, est-ce que tu es en vavances ou au boulot ?
En complément : open.buffer.com/flexible-work-strategies/

open.buffer.com/blending-work-and-life-what-re...

4
il y a 3 ans par RomainCipiere

L'idée de Philippe est quelque chose que j'ai en tête depuis pas mal de temps et j'aimerais tendre vers cet axe :Travail nomade à mi-temps pendant une période plus ou moins longue (5j/15j/2mois?).

Exemple : Je pars à l'étranger ou dans un mas provençal en ne bossant que le matin dans un cadre différent (ou 3h par jour, ou 1j sur 2, ou la première semaine...). et le reste c'est vacances. il faut trouver le bon équilibe entre le boulot et les loisirs/vie de famille surtout dans une période de "vacances", mais cela reste une question quotidienne pour le freelance.

Cela demande également un peu d'organisation selon les métiers. Tout ne peut pas se faire à distance, mais pour de la compta, de l'écriture, du travail d'ébauche, reflexion...Travailler dans un cadre différent ne pas faire de mal...est-ce un luxe ?

La problématique pour organiser cela auprés de salariés reste entière ! Le cadre du télétravail semblerait approcher cette approche.

2
il y a 3 ans par juliencuenin

Bonjour,

Alors je ne sais pas si cela va vous aider mais personnellement je vais partir a l'étranger pendant 1 mois avec 1 semaine totalement coupé de mon téléphone et ordinateur et 3 semaines ou je travaillerais les matins et soirs.

J'ai prévenu mes clients à l'avance pour plus de transparence.

3
il y a 3 ans par ArnaudLemoine

Bonjour,

Je me prends 4 semaines en été ... ce qui implique une bonne gestion de ma trésorerie et de remplir le carnet de commande avant de partir.

Aucune soumission au client... ce n'est pas un rapport ni viable ni acceptable

Je reste connecter un minimum (sauf 1er au 15 aout... déconnexion TOTALE !!!!) ...

Mais c'est chèrement payer le reste de l'année ;-)

 

A++

2
il y a 3 ans par cecilevarin

deconnexion digitale ?? :)

 

1
il y a 3 ans par ArnaudLemoine

Oui deconnexion digitale aussi.. et j'en profite pour me faire une grosse dose de presse papier que j'ai accumulée dans l'année sans les lire (WE demain, Usbek et Rica...)

2
il y a 3 ans par ChristopheFantoni

En ce qui me concerne, je ne prends jamais de vacances. Je travaille non-stop. Même la nuit quand j'ai une date limite qui approche. Et ça fait des années que je fonctionne comme ça.

2
il y a 3 ans par cecilevarin

c'est ton choix ? 

1
il y a 3 ans par ChristopheFantoni

Oui, c'est volontaire. En fait, c'est lié à mon métier. En plus de travailler sur un projet de startup industrielle, je suis également auteur. Je peux donc écrire aussi bien le matin, en après-midi, le soir, la nuit, le week-end, etc. Bref, j'écris dès que les idées sont là. De plus, les éditeurs, les magazines, les sociétés de production, ou les chaînes de TV, me donnent souvent des dates limites pour rendre mes écrits. Je n'ai donc pas trop le choix.

2

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.