Bonjour à tous,
Étant étudiant, mon premier frein à la création d'une entreprise est de savoir comment je vais manger (cad ou trouver comment trouver les ressources financières indispensables aux dépenses quotidiennes : nourriture, loyer, etc.) pendant le temps de développement ?
Je ne touche pas de chômage, je n'ai pas droit à des aides particulières (si ce n'est celles que j'utilise déjà).
J'ai très envie d'entreprendre, mais je ne peux pas me permettre de travailler gratuitement, pour de simples raisons de survie...

Merci de partager vos expériences et à bientôt

entreprendre entrepreneuriat question
4
2

8 réponses

il y a 4 ans par RomainChambonnier
Pour ma part, étant en pleine réflexion quant à l'entrepreneuriat, j'ai fait le choix de retourner chez mes parents et de me trouver un petit boulot qui me permet d'avoir une rentré d'argent tout en me laissant du temps libre pour avancer sur mes projets
6
il y a 4 ans par ArnaudLemoine
Prendre un job pour faire un peu de cash et cotisé. ... ensuite tu as le droit au chômage. .(pôle emploi premier financeur des startUp en France )
Sinon faut trouver un mécène
5
il y a 4 ans par FdeMoncade
Ceci est donc un appel à mécène ! Ahah !
1
il y a 4 ans par Julien
Souvent les jeunes diplomés qui veulent se lancer repartent vivre chez leurs parents...
4
il y a 4 ans par JoyceMarkoll
Bonjour,
Je te propose la lecture d'un de mes billets récents: Le portage salarial, l’anti-prise de tête: orditux.org/aol/2015/05/28/le-portage-salarial-...
2
il y a 4 ans par GuillaumeROBERT
Problème, même en portage salarial, ça ne solutionne pas le problème de base. Pendant le développement de l'entreprise, pas de ventes souvent, donc, portage ou pas, pas de salaire.

Comme j'en parlais avec oimoci, le chômage est bien souvent une solution pour se lancer. Premier business angel pour les créateurs d'entreprises. Sinon, vivre chez papa/maman durant la création !
2
il y a 4 ans par JoyceMarkoll
@ GuillaumeROBERT il y a des sociétés de portage qui ne demandent aucun droit d'entrée pour signer une convention avec eux. Et le premier client trouvé pourra tout de suite signer un ordre de mission : sans faire perdre aucun avantage social déjà existant. Se préparer à entrer en action, c'est déjà une action.

/j'ai fait mes premiers flyers à la maison avec gLabels, mon imprimante domestique et une rogneuse à 30 euros.
doc.ubuntu-fr.org/glabels et ça a duré plusieurs années avant que je fasse créer et imprimer mes premiers dépliants. J'ai rencontré des freelance en portage qui n'utilisent que des cartes de visite gratuites pour distribuer leurs coordonnées dans leurs réseaux…
1
il y a 4 ans par gmaison
eh bien le temps de développement n'est pas synonyme non plus d'absence de recette. Démarrer un projet et le vendre, ce n'est pas faire quelque chose gratuitement. Ensuite, moins tu as de ressources, plus il faut que tu partages les risques, que tu partages ton projet, que tu utilises donc les ressources d'autres personnes. Ces ressources peuvent consister justement en l'acquisition de CA et donc de ventes. Mais, comme le dit @RomainCharbonnier, ça peut aussi être quelqu'un qui t'héberge gratuitement, pour une durée déterminée ou bien en fonction de critères... monétaires ?
Ensuite, pour la nourriture, c'est pareil. Rien n'empêche que tu ailles voir des "fournisseurs de nourriture" et qu'il te paie une prestation en échange de nourriture.

Si tu démarres en fonction de tes moyens, tu auras des objectifs plus proches et plus réalistes. Les gars d'AirBnB, pour démarrer et financer leur activité, ont vendu des céréales aux effigies des candidats à la maison-blanche.

De manière plus générale, si l'on considère que ton aventure entrepreneuriale EST une entreprise, il te faut trouver une "cash machine", celle qui va te fournir ce que tu demandes (ton premier étage de la pyramide de Maslow). Sur le temps qu'il te reste, tu développes, probablement avec un peu des moyens financiers de la cash machine, ta startup. Et ainsi de suite. Entreprendre, ce n'est pas "un long fleuve tranquille". C'est aussi définir une perte acceptable (une période actée de vache maigre - 3 mois, 6 mois, un an, renoncer à un certain niveau de confort, ...). Et aller chercher des gens qui vont s'engager dans ton projet, plus ou moins longtemps, temporairement parfois, ... Plus tu engageras de parties prenantes, plus cela signifie que ton projet intéresse, est pertinent. Et plus tu auras des engagements, plus tu auras des ressources.

Ton dilemme rejoint celui de @samiraSeltani : skiller.fr/question/2958
2
il y a 4 ans par RomainChambonnier
Avis très intéressant @gmaison
Il m'ouvre de nouvelles perspectives et amène de nouvelles pistes de réflexions :)

(Par contre c'est m à la place du r ;) )
2
il y a 4 ans par LionelBruel
Bonjour ! Je recommande l'Adie, qui prête une enveloppe globale : développement et frais personnels — www.adieconnect.fr/je-cree-mon-entreprise
1
il y a 4 ans par ReneDEMAREZ
Sans travailler gratuitement, l'apport d'affaire peut être intéressant et remplir le frigo sans trop d'investissement (téléphone, mail, buffet froid dans les business dating etc..) tout en développant l'expérience en prospection, sujet au combien primordial pour assurer un bon départ.
1
il y a 4 ans par RemiSalette
si vous avez une idée de malâââde, vous trouverez de l'argent... y a-t-il un énôôôrme marché pour votre idée?
1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.