Le lean management arrive tout juste dans le bâtiment alors que c'est une évidence dans l'industrie.
Comment l'adapter à ce secteur moins automatisé ?
Comment mobiliser les équipes ?
Comment l'adapter à des PME ?
Comment le concilier avec le concept d'entreprise apprenante ?

bâtiment lean management tpe pme
4
2

4 réponses

il y a 3 ans par oimoci
Joseph, cet article là, issu d'une intervention lors du Lift with Fing 2014 à Marseille, est plutôt sympa pour te donner quelques pistes !

www.internetactu.net/2014/11/04/poult-le-manage...

En 2 mots, favoriser, partout et tout le temps, la démocratie et la confiance des uns envers les autres, la transparence et l'autonomie des individus (donc la responsabilité de leurs actes), le droit à la réussite et le droit à l'erreur.
Je suis assez sceptique sur le concept d'entreprise apprenante... Par contre, je prône l'apprentissage continu pour tous, mais dans l'action et par soi-même. Et puis, il faut donner du temps....

A ta disposition si tu souhaites aller plus loin... surtout si c'est ta boite :)
3
il y a 3 ans par VeroniqueBOUTHEGOURD
Juste pour la notion d'entreprise apprenante ;-) : il s'agit d'une organisation qui est capable de mettre en oeuvre les échanges interactifs entre les personnes afin que celles ci apprennent les unes des autres en non stop ... de fait cela revientà l'apprentissage continu dans l'action (voir les communautés de pratiques - qui ne sont pas des échanges d'expériences .. voir la co-constructions de savoir . .... l'entreprise apprenante insiste sur la notion d'auto régulation de son apprentissage .... sur un temps T, pour un sujet ou projet donné ... l'échange, le partage, le souci actuellement est que ce mode d'apprentissage n'est pas "comptablisé" raison pour laquelle certains experts comptables cherchent depuis plusieurs années des grilles pour comptabilisé l'immatériel ... Une organisation apprenante est une organisation humaine (entreprise, administration, etc.) qui met en œuvre un ensemble de pratiques et de dispositions pour rester en phase avec son écosystème.

Définition : Chaque entreprise peut être considérée comme un système vivant opérant au sein d'un écosystème. À l'intérieur de l'entreprise, comme dans un organisme multicellulaire, chaque membre est lui-même attentif à cet écosystème. Dans l'entreprise apprenante, chaque membre apprend les uns des autres. Cette communication transversale permet l'émergence du vivant qu'il soit innovation, intelligence collective ou adaptation permanente à l'environnement. C'est ce qui assure le développement durable de l'organisation.
2
il y a 3 ans par JosephLasserre
Merci pour vos réponses. Un peu de contexte précisera ma question :
Je dirige une entreprise de réfection de toiture de 10 personnes que j'ai créée il y a 6 ans avec 2 associés, associés dont je me suis séparé il y a 6 mois pour des raisons de philosophie de management.
J'anime en mettant au coeur du projet le plaisir de faire bien et beau, l'autonomie / confiance / respect et l'intelligence collective, en essayant d'avoir une approche systémique. (parmi mes sources d'inspiration : François Dupuy, lost in management, Daniel Pink, ce qui nous motive vraiment, Frédéric Laloux, Reinventing Organizations et la méditation que je pratique depuis 10 ans).

Mes compagnons couvreurs sont fiers de leur savoir-faire en demande d'apprentissage et d'autonomie. Ils ont une notion forte du collectif notamment car ils travaillent toujours en équipe.
Un conducteur de travaux les "encadre". L'objectif qu'il se fixe est de les mettre dans les meilleures conditions pour qu'ils puissent faire leur travail, bien conscient que ce sont les compagnons qui créent la valeur pour nos clients.

J'ai le sentiment que l'on pourrait gagner en qualité et en délai avec :
- un peu plus d'anticipation / organisation (avant et pendant de le chantier) d'où ma question sur le lean
- un apprentissage des pbls rencontrés

J'ai en tête quelques choses simples :
- visite du prochain chantier quelques jours avant pour se le mettre en tête, préparer la 1ère commande, lister les points particuliers / questions à résoudre
- point de 5 mn en fin de journée pour préparer les journées suivantes (qui fait quoi, a-t-on tout le matériel nécessaire ?)
- 15 mn en fin de chantier : que peut-on améliorer ?

Surtout j'ai en tête que cela ne peut marcher que si cela vient d'eux et qu'ils proposent les choses simples à faire.
(ex : j'ai changé de locaux quand je me suis séparé de mes associés. j'ai laissé carte blanche aux compagnons pour qu'ils aménagent ensemble ce dépôt. résultat : ils l'ont bien fait, ils ont envie de le maintenir dans un bon état et un des compagnons s'est révélé auprès des autres pour ses talents, depuis il se sent reconnu et s'investit énormément avec plaisir).

d'où une reformulation de ma question :
comment faire émerger cette notion d'amélioration continue de nos façons de fonctionner et trouver les éléments pratiques à mettre en oeuvre ?
3
il y a 3 ans par SauzetFrederic
je mettrais en place du Kanban + management visuel. C'est le plus pragmatique et le plus opérationnel.
2
il y a 3 ans par HGAD_Consulting
le lean management est assez vaste; pour commencer et surtout mobiliser les collaborateurs sur les méthodes et les outils, leur faire choisir un sujet récurrent à améliorer et le gérer en "chantier lean " ou chantier Kaizen avec une petite équipe et 3 ou 4 séances fixes de travail en commun. La PME est un très bon espace pour appliquer les méthodes de l'industrie en adaptant quelque peu aux contraintes des PME.
Pour concilier avec l'entreprise apprenante, c'est très complémentaire et le juste nécessaire du lean management, de l'amélioration continue, permet aux équipes d'être motivées, de progresser, et d'entreprendre, si le contexte et le niveau d'autonomie et la reconnaissance au sein de l'entreprise le permettent. Le lean management est davantage une évolution de la culture d'entreprise sur le long terme.
2
il y a 3 ans par ReneDEMAREZ
Bonjour, très belle intention et j'espère que mes 27 années dans ce domaine pourrons vous aider. Le lean est avant tout une démarche de changement de vision des choses, des manières de faire avec 2 objectifs principaux "la satisfaction client" "la satisfaction des composantes de l'entreprise" c'est tout d'abord une démarche d'explication, d'implication et de motivation. Les techniques et leur nom importe peu, pour lancer la démarche et arriver à la satisfaction client il faut avant tout viser l'épanouissement et l'efficacité simple au travail. Il ne faut pas oublier que les démarches Lean imposent beaucoup de rigueur car même dans les plus grands groupes le plus difficile est de maintenir un niveau atteint, ce n'est pas pour rien que Toyota a fixé cela dans sa culture d'entreprise. Mais maintenant dans une petite structure aborder le sujet en prenant Toyota ou le mot Lean en exemple, pourrait d'entré provoquer des blocages. Avant de créer un chantier sur un sujet Lean, je vous suggère donc de commencer par le travail sur l'aspect managérial, initiative, implication, suggestions, vos collaborateurs ont certainement beaucoup d'idées, donner leur de l'écoute et l'opportunité de vous proposer des choses, (vous semblez sur la bonne voie) En petite structure je vous déconseille d'attaquer par un chantier directement sans avoir évaluer ce potentiel de retour sur implication. Vous risqueriez un premier retour positif, puis du relâchement et enfin de la démotivation et une perte d'implication. Lean est un mot abstrait qui veut dire assécher, épurer etc.... pas très rassurant n'est-ce pas! commencer donc par écouter et simplifier les étapes suivantes pourront alors se mettre en place progressivement.
Les 3 choses simples que vous proposez sont un bon point de départ mais surtout écoutez, ne laissez pas la parole aux seuls chef d'équipes le meilleur moyen de rallier les collaborateurs reste d'écouter leur problèmes et avec EUX de les résoudre rapidement cela sera votre premier retour. Pour faire des réunions courtes (très bonne idée) tous doivent être présent, appuyez-vous sur un support (tableau) qui ne comporte pas que les objectifs mais aussi les problèmes déclarés (une paire de chaussure de sécurité usée déclarée par un collaborateur et omise pendant quelques jours vous coûtera déjà au moins 1 heure de perte en plainte sur le chantier dans la semaine. C'est un exemple simple mais qui se vérifie partout.
Pour vos visites de chantier idem, un chef d'équipe et au moins un collaborateur...ce sont eux les acteurs.
Et pour vos fin de chantier un petit tableaux récapitulatif des problèmes rencontrés avec analyses (ischikawa) + les 5 Why occasionnellement en support+ PDCA (plan do, check, act) cela sera déjà une très bonne démarche pour commencer. Et la notion d'amélioration continue se mettra dans les esprits (si vous voulez des modèles de tableaux pas de soucis)

Cdlt
3

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.