J'ai la chance de bosser pour un patron très branché open innovation et partage collaboratif. Ceux qui me connaissent sachent que ça se voit dans les conférences que je donne.

Malgré tout il faut bien vivre.

Comment vous placez le curseurs pour savoir qu'à un moment vous partagez trop et que ça peut nuire à votre business ? Ccc @oimoci

business collaborative open innovation partage
9
7

3 réponses

il y a 3 ans par oimoci
En fait, c'est de l'économie classique... sauf que le partage, qui est considéré comme une dépense, devrait être considéré comme un investissement ! Et un investissement ça s'amortit !!!
Par expérience, les cycles investissement/retour su investissement sont de plus en plus rapides, car ils bénéficient de l'accélération globale liée à la mutation digitale de la société.
Ma reco : tu investis le temps que tu peux y consacrer sans remettre en cause la pérennité de ta structure, et tu mesures l'impact global au bout de 12 à 18 mois. Oui, c'est long à construire la visibilité et la reconnaissance ! Donc il vaut mieux y consacrer 2h par semaine pendant 18 mois qu'une semaine sur deux pendant 3 mois !
En sachant qu'à ce stade, tu n'auras probablement pas de retour en terme de cash mais en terme de business potentiel... Et il faudra probablement encore 12 à 18 mois pour avoir du cash dans les caisses !...
Un investissement, ça s'amortit !
Pour info, la BPI vient de créer de nouveaux dispositifs de financement de l'innovation non technologique (innovation de business model, innovation organisationnelle, ...) en partenariat avec la Fing, qui pourrait t'intéresser ;)
www.latribune.fr/technos-medias/20150126trib2f7...
13
il y a 3 ans par swallez
Expérience perso avec l'open source chez Anyware Technologies : parce qu'on avait corrigé des bugs ou ajouté des fonctions à des produits Apache qu'on utilisait, j'ai commencé à contribuer. Je me suis pris au jeu et ai donné plus que ce qui était vraiment indispensable. On a gagné en visibilité et en expertise, et plus tard des clients sont arrivés spontanément pour demander du conseil expert et de la formation. On a construit toute une activité à partir de çà. Comme dit @oimoci c'est un investissement dont l'effet n'est pas mesurable immédiatement, mais qui peut avoir de gros effets, en plus du plaisir de partager.
6
il y a 3 ans par gmaison
Comme le dit @oimoci, c'est un investissement. Pour déterminer son niveau d'engagement, il suffit de déterminer sa "perte acceptable" ou son "avance de trésorerie"...

Ou alors on partage parce qu'on aime ça :)
5
il y a 3 ans par Julien
De toute façon partager sans aimer ça c'est impossible :)
3

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.