Notre environnement de travail ne cesse d'évoluer. En très peu de temps, nous nous sommes tous retrouvés avec internet, des mails, des intranets, des Réseaux Sociaux Collaboratifs, ... Les outils se cumulent au fil des ans (voire des mois)... Les collaborateurs sont plus ou moins formés sur cette myriade d'outils... Et l'on attend que tous aient l'intelligence 2.0... 3.0... qui permettra d'assurer le panachage juste et gagnant ! A un moment donné, je me dis qu'il faudrait remettre l'église au milieu du village et partager le sens / la cohérence de tout cet outillage. Tout cela sert une nouvelle façon de travailler et de se former aussi... Ne faudrait-il pas s'attaquer en premier à cet environnement et en partager le sens pour atteindre les bénefices espérés ensuite ? Les enjeux me semblent tellement nombreux : poser la bonne complémentarité, éviter les doubles tâches, harmoniser les usages à valeur ajoutée,... Donner de la visibilité...
Qu'en pensez-vous ? Avez-vous déjà travaillé sur ce sujet ?

formation outils environnement_de_travail
8
6

6 réponses

il y a 6 ans par HerveMezzana
Je partage pleinement votre analyse. En complément j'ajouterai que l'important est d'inscrire tous ces nouveaux outils au coeur des processus métiers. En amont du déploiement d'un portail collaboratif (réseau social d'entreprise, outils de gestion de la connaissance, système de gestion documentaire, etc...) il est important d'échanger avec les futurs utilisateurs pour déterminer quelles sont les fonctionnalités qui font sens et surtout comment les inscrire avec profit dans les usages quotidiens.
Si l'on veut que les utilisateurs puissent s'approprier ces nouveaux outils pour travailler différemment, il faut qu'ils soient en mesure de percevoir quels en seront les bénéfices et cela peut prendre du temps et nécessiter une certaine pédagogie, car globalement la plupart de vos collaborateurs ont la sensation (et certainement avec raison) d'être pleinement productif. Le challenge sera de leur démontrer qu'ils pourraient l'être encore d'avantage ! En synthèse la bonne gestion de la conduite du changement est la clés du succès de tout déploiement de systèmes collaboratif.
5
il y a 6 ans par Jean_Philippe_RYO
Merci Hervé pour cette réponse.
Inscrire ces nouveaux outils au coeur des processus métier, promouvoir l'échange et le partage avec les intéressés en amont... C'est juste. Cela requiert d'avoir de forts sponsors et des managers qui s'impliquent également dans ce sens.
La conduite du changement est encore une fois la clé de réussite. Le choix du rythme de transformation est également essentiel.
1
il y a 6 ans par Flo_Mo
Bonjour Jean-Philippe,
L'outil n'est-il pas qu'un moyen (d’efficience ou de performance déterminé par notre intention) et non une fin ?
L'artisan utilise un outil dans le but précis de gagner du temps, de façonner ou de parfaire son produit, mais c'est le choix de l'outil et son maniement qui permettent l'atteinte de cette performance, non l'outil lui-même, d'où l'importance de l'expérimentation, de la pratique et de l'analyse de cette pratique (ça fonctionne mieux ? je gagne du temps ? les clients sont-ils mieux servis ? les clients voient-ils une valeur ajoutée ? ...).
Pour l'organisation de la gestion et l'utilisation des outils n'est-il pas encore question d'intention ? (séparer via l'élitisme, faciliter l'accomplissement d'une tâche, articuler les services, maintenir une hégémonie, améliorer la qualité de services perçue par l'usager, ...).
Vaste questionnement...
4
il y a 6 ans par Jean_Philippe_RYO
Un point de vue que je partage, Florent. Pensons besoins et non outils ! Dans l'absolu, on ne devrait pas en entendre parler, pas plus qu'on ne parle d'un crayon... L'essentiel est ce qu'on en fait !
Le truc c'est qu'on invente des nouveaux outils tous les jours (j'exagère à peine) et que leur usage devance parfois notre propre imagination ;)
Peut-être qu'à un moment, l'intention, aussi bonne soit-elle, ne suffit plus... Dans cette jungle d'outils, il faut harmoniser un minimum les pratiques, les sécuriser... etc. L'artisan éclairé doit figer le temps et définir la composition de la trousse à outils ! Celle-là même que les collaborateurs expérimenteront ensuite pour transformer les bonnes intentions en satisfactions partagées.
Dans tous les cas, le contenu de la trousse à outils méritera d'être présentée et la complémentarité des outils, expliquée.
Merci pour ce retour Florent :)
3
il y a 6 ans par EtienneSandeyront
vivement que les outils discutent entre eux et avec les objets ! Pour moi c'est mon quotidien. Pour préparer l'avenir il faut se concentrer sur l'organisation pour gagner en performance dans l'exploitation de toutes ces données et surtout déterminer quels sont les usages qui apportent de la valeurs à nos entreprises.
2
il y a 6 ans par Jean_Philippe_RYO
Merci Étienne ! En effet, on n'est pas prêt de s'ennuyer avec tout ce qu'il va falloir organiser et mesurer !
1
il y a 6 ans par OlivierHue
Je crois clairement que la réponse apportée à votre question et votre réflexion pourrait faire l'office d'une offre de service ou de produits à destination des entreprises et professionnels.
Il y a un vrai sujet à creuser...
2
il y a 6 ans par ArlitConseil
Et trouver "la" solution qui évite de faire que tous ces outils/info etc soient vraiment chronophages.
Mesurer le ratio temps passé / bénéfice attendu...
1
il y a 4 ans par LaurentMintec

Si les environnements ultra-connectés forment un "panache gagnant", nous pourrions soit travailler moins pour un même salaire, soit écraser les concurrents armés d'un "bouquet de fortune".
Je crois que le premier cas de figure est le meilleur moyen de prendre de la hauteur, car ayant plus de temps pour soi, la déconnexion s'opère de fait. Il y a alors plus d'efficience dans ces environnements,un vivre mieux pour l'employé et du travail pour tout le monde.
Le problème réside surement encore dans le financement de l'innovation car c'est toujours le second cas de figure (prise de part de marché) qui semble être l'unique scénario choisi pour finir de rembourser les derniers achats innovants, fleuront de l'argumentaire de vente.

Il faut accompagner la transformation digitale (et l'ultra connexion) avec des partenariats et de la diversité dans les talents pour que l'innovation profite à tous !

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.