Bonjour à tous,

Je développe actuellement toute une série de composants électroniques dotée d’intelligence artificielle et destinée au monde merveilleux du gaming. Dans le lot, il y a – par exemple – un composant électronique possédant la faculté de reconnaître puis de décoder le protocole de n’importe quelle manette de jeux. J’ai également conçu son petit frère permettant de fabriquer n’importe quel type de manette de jeux à partir de mon seul et unique composant.

J’arrive à un stade où j’envisage de présenter mes développements au public. Or, actuellement, j’hésite sur la forme de sa présentation.

Ainsi, dois-je présenter uniquement mes composants électroniques à un public de professionnels (avec le risque de ne pas être distribué sous prétexte que je ne suis pas connu) ou dois-je d’abord les intégrer dans des circuits électroniques afin de les proposer au grand public avant de revenir vers les professionnels avec des chiffres bien précis ?

D’avance merci pour vos réponses éclairées.

Cordialement,

Christophe Fantoni

composants électroniques innovation particuliers presentation professionnels
4
4

1 réponse

il y a 4 mois par usercentric

Deux pistes : 

- les présenter aux utilisateurs d'un FabLab qui fait un vrai travail avec le public (jeunes et moins jeunes),

- en discuter avec l'équipe de Snootlab qui peuvent peut-être tester la réceptivité de ses clients.

A+

1
il y a 4 mois par ChristopheFantoni

Malheureusement, le niveau technique des FabLabs est souvent relativement faible.

Je rappelle que je développe des composants électroniques à très haute intégration, c'est-à-dire qu'ils se suffisent à eux-mêmes pour permettre à un développeur, même amateur, de créer assez facilement son propre produit (ex : sa manette de jeu, sa console de jeux rétro, etc). Or, la plupart du temps, c'est-à-dire dans une optique de collaboration, on me demande d'expliquer "comment j'ai fait" pour en arriver à ce stade de simplification extrême et c'est souvent là que ça décroche.

De plus, mes produits, j'ai également eu l'occasion de les présenter à des incubateurs (ex : Innov'Up, Cap Omega, etc), à des écoles d'ingénieurs (ex : Epitech, SupInfo',etc) et les réponses furent invariablement les mêmes : "C'est trop compliqué pour nous. On ne peut pas vous aider, voire même vous conseiller".

Les seuls retours positifs, je les ai eu auprès de grosses sociétés comme Airbus, ou encore Atos, où là, mes produits les intéressent (par exemple, j'en discutais encore vendredi dernier avec un ingénieur d'Atos).

J'ai également eu ce même genre de retours auprès de plusieurs distributeurs internationaux de composants électroniques, comme Mouser (le no 2 mondial) ou encore Digikey (le no 1 mondial).

Mais, avec un peu de recul, je trouve que tout cela est très encourageant, bien qu'un peu léger, pour prendre une décision finale.

Pour tenter d'avancer, je vais essayer de représenter mes produits auprès d'une grosse banque française d'ici la fin de cette semaine. On verra bien ce qu'elle me répond.

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.