Les amis : Facebook
L'engagement associatif/politique : Twitter
Le travail : le réseau social d'entreprise, Linkedin et ... Skiller !
Sans compter les autres : pinterest, instagram etc ...

Si l'on souhaite être présent et utiliser, même un peu, chacun de ces réseaux,  on peut aussi se laisser prendre au jeu et y consacrer beaucoup te temps.

Quels sont vos retours d'expérience sur l'usage des différents réseaux sociaux ? Vous mettez-vous des limites, ou êtes vous devenus malgrés vous RS-addict ?

facebook réseaux sociaux skiller twitter
3
4

3 réponses

il y a 1 an par Charlene

Bonjour,

Bonjour,

Pour ma part, j'utilise beaucoup Linkedin, car j'y fait aussi de la veille.

Facebook, un peu. Skiller, un peu.

Et c'est tout, sinon impossible de tout suivre et faire le reste.

2
il y a 1 an par FredericLibaud

Etre sur les réseaux sociaux c''est d'abord une question de stratégie en lien éventuellement des notions de "personnal branding" par exemple. Tout dépend de ses objectifs.

L'usage des RS est en effet chronophage comme j'aime à le dit à mes clients, il faut donc se modérer.

Il donc "industrialiser" celui-ci et cela ce traduit, par exemple, par :

- homogénéité de profils ;

- homogénéité des publications ;

- usage de la curation ;

- stratégie de mise en relation (évité de passer pour un "collectionneur") ;

- etc.

Naturellement il faut adapter en fonction de ses activités, besoins et stratégie.

2
il y a 1 an par AlexandraQuillet

Bonjour, j'avais écrit un article sur un sujet un peu similaire dans le sens où il était tourné sur les conséquences de l'hyper-connexion. Je vous le copie en substance. J'essaie de respecter cette approche en l'adaptant à mon rythme de travail. Peut-être y puiserez-vous quelques pistes :

Internet est l’univers dans lequel vous passez votre vie (travail, courses, rencontres, etc…) ? Pas étonnant qu’il soit difficile de s’en déconnecter ? Pourtant vous le savez, Internet est un gouffre à productivité, alors comment faire ? Hyperconnectés, même en vacances, cet article est pour vous…

· Prenez conscience du temps passé sur internet

Il est pertinent dans un premier temps d’observer pendant quelques jours, le temps que vous passez sur la toile et comment vous y naviguez. Des outils peuvent vous aider à mesurer votre addiction à Internet : Time Tracker pour Firefox par exemple (il en existe d’autres, chercher « mesurer le temps passé sur Internet »).

Faire face à cette réalité (parfois surprenante) provoque une prise de conscience primordiale pour maîtriser l’usage d’internet. Quels sont les sites les plus chronophages (ceux où vous passez le plus de temps pour rien).

· Élaborez votre plan d’action « Maîtrise d’internet »

Vous avez détecté vos automatismes, vous pouvez maintenant mettre en place votre stratégie. Vous pouvez vous y aider à l’aide des questions suivantes :

- Quels sont les usages essentiels à votre travail ? (Sites, temps passés, fréquence…)

- Quels sont les tâches qui vous demandent concentration et rigueur et quand devez-vous vous y consacrer ?

- Quels sites consultez pour le plaisir, le loisir ?

Votre plan d’action devra vous permettre d’équilibrer les temps de consultation pour le travail ou le loisir et les temps de déconnexion pour des tâches de concentration intensive. N’hésitez pas à programmer des plages pour chaque temps (y compris pour les communications mails, recherche, etc…).

· Priorisez les tâches à effectuer

Dans l’idée du plan d’action, il est pertinent de se demander si la consultation d’un site ne pourrait pas attendre la réalisation de ce rapport que vous a demandez monsieur Boss ce matin. Plus vous avez une bonne vue des tâches à réaliser dans votre journée et du résultat à obtenir, moins vous serez tenté de flâner sur vos sites préférés.

· Utilisez la technique du Pomodoro (de la tomate) pour vos tâches intensives

Il est souvent difficile de se concentrer au bureau : collègues, mails, téléphones et notifications déconcentrent vite d’une tâche exigeant plus de rigueur. Une bonne technique à adopter dans ce cas est celle du Pomodoro. Je l’enseigne à mes clients pour les aider à éviter la distraction. C’est aussi une technique très puissante sur la procrastination !

TECHNIQUE

1 – Pendant 25 minutes, porter son attention que sur une action (appelée tomate) unique et rien d’autre

- Réalisation une tache.

- Ne pas se laisser distraire

- Ne pas interrompre cette action

- Stop au bout de 25 mn

2- Après chaque tomate, faire une pause de 3 à 5 min

- Break total : relaxation

3- Après 4 tomates accomplies, faire pause plus longue de 15 à 30 min

Exemple : lire ses mails, surfez sur le net, …

· Limitez le temps passé sur l’Émail

Une bonne organisation de votre boîte mail vous permettra de gagner un temps considérable. Vous pouvez décider une bonne fois pour toute combien de fois par jour vous lirez vos mails et à quels moments précis, en fonction de votre travail. Désactiver les alertes permet de rester concentrer sur le travail en cours. D’autre part, une bonne gestion des spams, indésirables etc… allègera votre temps de consultation. Enfin, rédigez des mails courts et concis.

· Utilisez des outils de gestion (mails, contenus, etc…)

S’ils vous prendront un peu de temps au début (apprentissage oblige), ils vont être les précieux alliés à toutes les tâches électroniques que vous pouvez planifier (gestion d’un blog, etc…)

· Limitez votre présence sur les réseaux sociaux

Vous n’avez probablement pas besoin d’être partout tout le temps. Choisissez deux ou trois outils essentiels à votre communication professionnelle et concentrez-vous dessus. Vous pouvez vous aider en vous posant la question de savoir quelles sont vos cibles principales et sur quelles plateformes elles se trouvent.

· Privilégiez le face-à-face

Qui n’est pas saturé d’informations aujourd’hui au point de n’en lire qu’une partie. La prise de contact par mail, devient de plus en plus difficile. Le temps de réponse est long. Le réseau online a ses avantages c’est vrai mais il reste parfois superficiel (Connaissez-vous vraiment vos 500 contacts Linkedin ?) Un réseau solide peut rarement se passer d’une rencontre « off-line ». Favoriser les, elles vous permettront de consolider votre réseau et vous aèreront.

· Déconnectez-vous !

Avez-vous vraiment besoin de commencer vos journées avec un café / Facebook ? Est-il si utile de vous connecter à vos mails le week-end ? Dans un premier temps, il est primordial de s’accorder des plages de temps pour soi ! Il est également important de laisser ses appareils électroniques de côté le week-end.

· Prenez du temps pour vous

Le stress numérique est depuis quelques années devenu un phénomène de société. Nous sommes joignables à tout moment. Pour de nombreuses personnes, le cerveau est en surcharge d’informations et il est difficile d’y faire l’impasse ! Il est temps de rétablir un équilibre sain et de consacrer le temps gagné à ce que vous pensez être juste pour vous. Il s’agit bien de reprendre la main sur Votre vie…

Cordialement.

Alexandra

2

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.