Voila je suis auto entrepreneur et depuis quelque temps, une personne me fait croire qui va me payer (depuis février) , mais je sais maintenant qu'elle ne le fera jamais, et une deuxième personne vient de me faire le coup. Comment vous faites pour gérer ça et savoir a la base que ces personnes ne sont pas solvables?

auto entrepreneur
7
2

5 réponses

il y a 3 ans par Julien_
J'ai eu une mauvaise expérience qui a fait très mal à une petite structure que je dirigeais : un client qui refusait de payer une assez grosse somme (>10k€).

Après avoir essayé de discuter de manière cordiale, formelle ("Le devis signé le XXX, stipule que le montant de la prestation de XXX€ doit être réglé au plus tard le XXX, je ne vois pas de règlement à ce jour, blablabla, merci de faire le nécessaire...), je leur ai envoyé une mise en demeure (un simple email de "dernière relance avant poursuites", avec date d'échéance).

Pas de réponse positive... (bla-bla-bla, il y a eu du retard sur la livraison aussi, Julien ne te lances pas dans des démarches longues et couteuses bla-bla-bla).
Ce défaut de paiement posait problème, les primes de 2 personnes en dépendaient (je les ai réglées en faisant de la prestation ailleurs, mais je n'avais pas envie d'assumer la mauvaise foi de ce client)

Je suis passé par la société www.recocash.com/ une entreprise dans le recouvrement. On m'avait présenté un de leurs anciens employés, et ils ont été super pro tout le long. Ils savent ce qu'ils faut faire. Le recouvrement c'est un métier.

Leur tarif (qui dépend de la somme à récupérer) : 10% de la somme (si celle-ci est recouvrée) + frais engagés (avocat, huissier, démarches), certains frais sont récupérables (pénalités, frais d'avocat etc...).

Ils les ont appelé régulièrement, ont mandaté un huissier, aucun résultat (le client a parfois montré des "intentions de payer", en demandant par exemple de rajouter une mention sur la facture, mais c'était du bluff).

Comme nous avions toutes les pièces entre nos mains (devis signés etc,...) nous avons obtenu un jugement favorable pour une injonction de payer (ce qui donne le droit de prélever directement le client sur son compte), mais le compte du client était débiteur... Aïe !

Recocash a ensuite proposé de les placer en redressement judiciaire.

Jusqu'ici, les frais étaient assez faibles (moins de 200€), mais là il fallait payer environ 900€ (plus ou moins récupérables en cas de jugement favorable). Il n'y avait toujours pas de garantie de récupérer l'argent (ils pouvaient simplement liquider la société, avec cependant un risque de condamnation pour faute de gestion).

J'ai accepté, il y a eu un jugement, une demande d'enquête... et 2 mois plus tard j'ai reçu un chèque, qui m'a vraiment fait plaisir, déjà pour la somme, mais surtout pour le principe.
Cette société a arnaqué d'autres de ses prestataires (2 freelance très compétents à ma connaissance), la satisfaction qu'ils aient du trouver eux-même ces 10 000 € qu'ils ont essayé de voler, c'était vraiment une victoire !

Ce récit est d'ailleurs un bon argument, je l'ai ré-utilisé pour un autre client qui "avait du mal à payer" :

---
Vous comprenez, notre activité dépend de cet argent, il y a des gens qui doivent manger, en tant que président je suis obligé de mettre les moyens en oeuvre pour le récupérer.
Je n'ai pas envie d'en arriver là, parce qu'on perdrait tous les deux plus d'argent que si l'on arrive à s'entendre, mais j'ai déjà été amené à le faire, et même si le client ne paye pas devant l'huissier, il change en général d'avis quand il risque une condamnation en propre pour faute de gestion.
Je vous prie d'agréer, cordialement, et de sortir le chéquier rapidement. Et si t'as pas d'argent, tu vas travailler pour le trouver, c'est comme ça que ça marche coco.
---

Après, il vaut mieux prévenir que guérir, comme @ArnaudLemoine le dit, il y a des moyens d'éviter ça.
Pour ce client, on avait tout de même demandé 30% au début, ça n'a pas suffit.
Il y a des services qui font intermédiaire (ça s'appelle "escrow" en anglais je crois)
Sinon tu peux demander 100%, ou bien facturer au fur et à mesure (toutes les semaines) ou en petits livrables.
7
il y a 3 ans par ArnaudLemoine
Bonjour,

J'ai aussi eu se "désagrément" 2 ou 3 fois... maintenant je fais payer 30 ou 40 % au début de la prestation voir 100 % dans certain cas.

Ensuite J'ai blindé un peu plus mes contrats pour les prestations de conseil plus longues quand les clients sont à risque et j'ai pris un avocat pour les relances.

Le non paiement devient un fléau... en cascade.. je suis pas payé donc je ne peux pas payé... et ainsi de suite.

Et difficile de savoir réellement si elles sont solvables ou pas.. ou juste honnêtes ou pas.

Bon courage...
4
il y a 3 ans par ACTIBIZZ
Quel est ton activité ? Le type de livraison de tes services ?

1er principe : sécuriser ta relation commerciale,

ne pas commencer un projet sans avoir 30 à 50% d'acompte sur le montant global Ttc,

faire signer le devis + faire signer tes conditions générales de vente par le client

si projet long, inscrire dans le contrat des dates de livraison qui donnent lieu à des règlements intermédiaires,
favoriser les contenus écrits par mail si demandes de modifications du besoin initial
ne pas livrer la totalité de ton oeuvre sans le chèque de solde,

www.score3.fr/ permet de connaitre la solvabilité d'une société,

mais solvabilité ne rime pas avec honnêteté, et c'est bien là le problème.

une autre source efficace de recouvrement de créances : www.sefairepayer.com/

Sois fort !
4
il y a 3 ans par crashrem
Merci pour vos conseils, j'ai récupéré le paiement de la "deuxième personne", et découvert que quand on parle d'argent avec ces gens là, ils s'emportent très vite... à moi de faire attention maintenant
3
il y a 3 ans par Julien_
S'ils s'emballent c'est souvent un signe qu'il y a un problème.

Ça m'est déjà arrivé d'avoir besoin de délais de paiements (notamment dans l'exemple que j'ai cité en réponse, où mes employés ont du attendre), dans ce cas :
- je préviens que j'ai un souci
- je donne un motif
- je donne une date pour laquelle je m'engage à payer, ou bien je précise que j'attend un événement
- je tiens au courant s'il y a des nouvelles, ou même s'il n'y en a pas

J'ai remarqué que souvent les clients qui vont payer se comportent à peu près comme ça. Si le client est distant, ne répond pas, réagit émotionnellement aux relances, c'est mauvais signe...

Il ne faut pas hésiter à en parler quand ça pose problème, et surtout rester calme. Je sais que c'est un sujet compliqué, mais ça aide de voir ça comme un simple contrat à respecter, il y a des engagements, ça n'a rien de personnel.

Bon courage pour la suite !
2
il y a 3 ans par Charlene
Bonjour,

Comme Julien, on travaillait avec une société de recouvrement très efficace www.2arecouvrement.fr/
dirigé par Pierre qui est vraiment très chouette et à l'écoute.

Sinon, en amont, on a toujours demander des provisions d'au moins 50% de la prestation.
2

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.