Il semblerait que ce syndicat patronal (équivalent du MEDEF pour les TPE/PME) soit très actif et utile pour le business, tout en ayant une vision plus humaine/humaniste et moins cynique que son "grand" frère.
Des retours d'expérience, de votre part ou de personnes de votre entourage ?

cgpme (confédérat°grl pme) syndicat patronal réseau business
5
3

7 réponses

il y a 3 ans par OlivierHue
Oui je connais et j'ai été adhérent pendant 2 ans pour une entreprise dont j'étais le gérant.

La CGPME est effectivement le plus grand réseau, regroupement d'entreprises de Midi-Pyrénées et ils sont actifs en terme politique et représentation des entreprises mais aussi en terme d'organisation d'événements et d'actions réseaux (petit déjeuner, soirée, conférence...).

C'est toujours intéressant d'y être, la seule limite que j'y ai trouvé : il y a beaucoup de mondes donc c'est assez impersonnel et finalement on y retrouve toujours un peu les mêmes qu'ailleurs.

Pour ma part, je ne suis plus adhérent car j'ai choisi des réseaux à taille humaine et/ou plus locaux comme le C.E.M et/ou plus centrés sur l'E.S.S. comme le Mouves
4
il y a 3 ans par gmaison
@YasminaAZZOUG comme @OlivierHue, j'y suis allé également mais n'y ai pas trouvé ce que je cherchais (si tant est qu'à l'époque je le savais ;) ). J'ai préféré d'autres réseaux.

A ce titre, voici un article très intéressant sur les 11 RSE qui comptent le plus : lentreprise.lexpress.fr/creation-entreprise/eta...
4
il y a 3 ans par ACTIBIZZ
Merci du lien sur les 11 rse

on pourrait aussi rajouter parmi d'autres le réseau des Dirigeants Commerciaux de France www.reseau-dcf.fr/dcf/accueil

A télécharger le manifeste -developpement-culture-commerciale-en-france
www.madcc.fr/madcc/manifeste-developpement-cult...
1
il y a 3 ans par ArnaudLemoine
Bonsoir,

J'y ai été un an... et idem.. je n'ai pas trouvé ce que j'y cherchais.. à la fois trop politique partisane, trop ronronnant et beaucoup trop sexiste à mon gout..

A++
4
il y a 3 ans par ACTIBIZZ
La Cgpme est avant tout un syndicat patronal, comme le medef et l'upa, qui défend les patrons et patronnes non équipés de parachutes dorés qui investissent et osent.
Il permet de prendre des mandats patronaux dans des institutions locales gérant handicap, prud'hommes... (www.cgpme.fr/upload/docs/Annuaire_mandats_CGPME...) ; ok, cela nécessite du temps, pendant ce temps là, la boite doit tourner sans toi ou pas !
Je pense qu'après ce vernis politique, chaque antenne Cgpme a sa propre identité, cela dépend du personnal branding du Président, du bureau, des autres membres et des autres spécificités locales : autres réseaux existants, rapports avec ces autres réseaux, initiatives locales (rapporchement avec des écoles, des jeunes deamnderus d'emplois)
Le développement de réseaux de dirigeants est depuis presque 10 ans un vrai business dans chaque département, à l'image du développement de BNI évoqué par gmaison, des Mampreneurs, de Femmes Chefs d'Entreprises, chacun cherche à recruter...
En Essonne, adhérent Cgpme, j'y trouve mon compte lors des rencontres mensuelles : résumé de l'actualité politico-économique nationale et locale, interventions de qualité (la dernière en date, brillant show de Philippe Bloch www.plusjamais.fr ), convivialité malgré la croissance des adhésions, business possible mais cela ne se fait pas en un jour.
Un espace de relations humaines, avec des sexistes sans aucun doute, des patrons humanistes, d'autres remontés contre tout salarié, des propos acerbes sur des banquiers, le gouvernement lors de mesures contestées (www.cgpme.fr/communiques/voir/1799/la-penibilit...), les syndicalistes, les autres réseaux, des rires, des échanges et des envies de partager des joies ou tracas du quotidien...
en bref, il faut voir et te faire ta propre idée,
bonus : une vidéo datant de mars 2015 qui a eu une bonne viralité, réalisé par la cgpme 91 sur un blues écrit par un membre patron-artiste
www.youtube.com/watch?v=m0eNldNymNw
(big up à bb king sur le son)
4
il y a 3 ans par IsabellePruvot
J'ai été membre de la CGME de l'Oise et plus spécifiquement rattachée au club "entreprendre au féminin".
C'est au sein de ce groupe et de ses rencontres mensuelles que j' ai pu développé mon réseau au démarrage de mon activité et profiter de retours et d'échanges de pratiques intéressantes. Composé à l'époque d'un nombre suffisamment restreint de membres pour favoriser les échanges et la convivialité, je n'y suis restée qu'un an car j'ai changé de département et n' ai pas retrouvé de club équivalent.
Sinon en terme de réseau Business le BNI a assez la côte : www.bnifrance.fr/
2
il y a 3 ans par gmaison
Je plussoie : le BNI est une vraie machine de guerre pour faire du business, on est là bien dans l'idée d'un réseau de pur business et la méthode est d'une redoutable efficacité. Ca coûte un peu cher en € et c'est *très* contraignant (1 réunion par semaine de 7 à 9h du matin et en cas d'absence, il est préférable de se faire représenter) mais les résultats sont là.
Mais... c'est orienté business. Vraiment.
3
il y a 3 ans par OlivierHue
Bravo @gmaison pour l'utilisation du verbe plussoir ! Vraiment.
1
il y a 2 ans par EtienneZulauf

Je relance (rapidement) le sujet : vous parlez ici principalement de la partie réseautage de la CGPME. Or c'est avant tout un syndicat, et la partie réseau est "un service" parmi d'autres rendus aux adhérents.

Du coup je lance une autre question pour parler des autres missions et services de la CGPME.

1
il y a 2 ans par EURLLSCONSULTING

Connaître oui, y adhérer non ! 

Le réseautage ne passe par forcement par une adhésion syndicale !

Si tu ne fais pas du bon boulot et si tu n'as pas de reconnaissance professionnelle ton syndicat ne pourra rien pour toi...

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.