Et si "oui", qu'en pensez-vous ?

D'avance merci pour vos réponses.

Cordialement,

Christophe Fantoni

Pour en savoir plus :
www.lastartupestdanslepre.fr/

avis pré programme startup
8
6

4 réponses

il y a 10 mois par gmaison

@ChristopheFantoni Je peux t'en parler : j'en ai organisé une en novembre 2016 en Lot et Garonne.

Et j'ai organisé, sur le même modèle mais plus à vocation pédagogique, un Startup Lycée au début du mois d'avril 2018. C'est la même équipe.

Et je suis devenu ambassadeur de Tous Entreprenants (l'équipe qui fait la promotion de Starutp Lycée & est dans le pré - entre autres) pour la Nouvelle Aquitaine.

C'est un super outil avec plusieurs objectifs et plusieurs cibles simultanément.

Je peux répondre à toutes tes questions :)

5
il y a 10 mois par ChristopheFantoni

Alors, c'est bien simple : pour lancer mon projet de startup industrielle, qui est en réalité l'ébauche d'une usine multi-productice 2.0 dédiée à la fabrication de produits électroniques, je suis en recherche d'un prêt bancaire professionnel de 200 000 € et d'un terrain extensible de 200m2 au minimum.

Le programme "la startup est dans le pré" peut-il aidé à obtenir ce genre de petites choses ?

3
il y a 10 mois par gmaison

Startup est dans le pré est un événement prenant la forme d'un incubateur éphémère sur 2 jours, pour favoriser l'émergence de projets entrepreneuriaux.

Le programme est de "partir de l'idée", la triturer pendant 2 jours (suivant un programme bien établi, basé sur la construction équivalente d'un Business Model Canva et entouré d'entrepreneurs ou de compétences pour "coacher" suivant un programme bien établi également le porteur de projet).

Au sortir des deux jours, les projets sont censés être viables et peuvent donc être lancés.

Et Startup est dans le pré s'arrête là, pour redonner la main aux structures d'accompagnement locales. Ce qui est à la fois sa faiblesse et sa force. Sa force surtout pour permettre aux territoires de se mettre en marche pour coordonner un accompagnement, fédérer des forces économiques et sociales, etc.
 

Donc, pour répondre directement à ta question, non, il n'aide pas directement à l'obtention de ce genre de choses. Mais oui, il facilite au travers de la notoriété si ton projet est lauréat et/ou bien si, pendant l'événement, tu es "détecté" par ailleurs.

Maintenant, si tu as ce genre de besoins, nous pouvons en discuter. Si tu es d'accord pour partager des infos avec moi, je peux faire l'intermédiaire avec des investisseurs.

(et ce n'est plus Startup est dans le pré :) )

4
il y a 10 mois par ChristopheFantoni

Si je me suis posé la question, c’est que j’ai déjà eu l’occasion de soumettre ce projet d’usine 2.0 à l’incubateur de ma région : « trop ambitieux » m’avait-il à l’époque répondue. J’avais pourtant été suivi durant 6 mois, et ce, de manière officieuse, par cet incubateur local (répondant au doux nom d’Innov’Up) afin de créer le business plan de mon projet. Et ce n’est que beaucoup plus tard que j’ai compris que ce qui les intéressait véritablement, c’était la toute dernière partie de mon projet, à savoir la fabrication de composants électroniques, mais dans une optique purement R&D, et non dans une approche industrielle. Bref, passer des journées derrière mon écran à développer des composants électroniques qui seraient fabriqués en Asie pour le compte d’autres sociétés que la mienne ne m’intéressait absolument pas.

Un peu plus tard, j’ai soumis ce même projet à un programme intitulé « AuvergneLife ». Je me suis même déplacé en Auvergne pour présente ce projet à la région, mais celle-ci pensait – vu qu’il s’agissait d’un projet d’usine – que j’allais venir avec des millions en poche. Quand ils ont compris que c’était moi qui venais quémander de l’argent et un terrain pour lancer ce projet d’usine, on m’a presque mis à la porte (et en disant cela, je n’exagère absolument pas).

Par la suite, je l’ai soumis en solitaire à plusieurs banques (notamment à la Banque Populaire et à la Caisse d’Épargne). Elles étaient toutes très intéressées, vu qu’il répondait parfaitement à plusieurs dispositifs d’aides et de cautionnement européens, mais elles me demandaient de faire un premier apport financier que je n’avais absolument pas (soit 50 000 €). Elles m’ont donc suggéré de retravailler pour un patron et de revenir les voir une fois que l’argent serait en poche.

Durant ces conversations, plusieurs points intéressants ont toutefois été évoqués comme la fabrication de produits en OEM, en ODM, en marque blanche et le fait d’avoir déjà un catalogue de produits, une clientèle, des fournisseurs, etc. Bref, que le business soit lancé au moins à petite échelle. Aujourd’hui, j’en suis là : j’ai un catalogue de produits dont je termine actuellement le développement, des lignes de crédit ouvertes chez mes fournisseurs américains qui me font entièrement confiance, et au moins un distributeur intéressé pour mettre ma première ligne de produits à son catalogue. Si tout se passe bien, tout cela sera en place pour Noël. J’aurai alors les chiffres et les informations demandées pour reprendre contact avec les banques...

1
il y a 10 mois par tonyfrebault

Je ne connaissais pas cela semble intéressant, je vais consulter plus en détail le site.

3
il y a 7 mois par gmaison

@ChristopheFantoni j'organise une nouvelle startup est dans le pré, les 17 et 18 novembre, en Dordogne à Eymet.

A partir de fin septembre, nous ouvrirons les inscriptions. Tu pourras ainsi venir voir (soit en tant que coach, soit en tant que candidat, pourquoi pas :) )

2
il y a 7 mois par ChristopheFantoni

Coach me semble un bien grand mot pour désigner ma petite personne.

Après, mon inscription va dépendre de pas mal de paramètres sur lesquels je n'ai pour l'instant aucune visibilité.

Par exemple, je passe plusieurs concours du CNRS qui devraient avoir lieu entre octobre et novembre, pour une prise de poste au mois de décembre de cette année.

Ce n'est pas que cela me réjouisse de m'occuper de la maintenance technique en informatique et en électronique de leur accélérateur de particules (celui-ci étant situé à Villejuif, en région parisienne), ou de m’occuper de ce même type de maintenance sur leur cluster, leur unité de calcul (situé à Bordeaux et à Nantes) servant à la recherche sur les maladies neurodégénératives, mais au moins ça permettra de gagner l’argent dont j’ai besoin pour pouvoir lancer un peu plus tard ma startup dans le secteur industriel...

2

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.