Plaquette commerciale, CV, dossier de compétences....

competences freelance prospection
4
6

6 réponses

il y a 4 ans par ReneDEMAREZ
Je dois être mauvais en communication ou alors c'est ma cible qui ne s'en intéresse que trop peu? J'ai mon site, des pages pro facebook, réseaux sociaux, j'ai eu des flyers, des cartes de visites et finalement les retours les plus important se font sur salon, business dating, conférences, bref au contact direct et réseau. Je travaille surtout avec des artisans ou industriels. les supports web servent surtout pour eux, valider et confirmer leur choix. Maintenant en province (enfin dans la mienne en tout cas) le consulting est encore très mal perçu, il faut avouer que l'on voit de tout également dans ce domaine. Et le temps..... le temps.... un de mes meilleur client à mis 2 ans à franchir le pas, mais maintenant il sait ce que je lui ai apporté. Et c'est ce client qui m'a apporté la réponse (sur ma stratégie prospective). Mes plus beaux flyers ce sont maintenant mes clients.
4
il y a 4 ans par HGAD_Consulting
Je (re)démarre mon activité de consultant, et en parallèle du classique (réseaux sociaux, CV, site internet) que je revois à la mode 2.0 en ce moment, le principal pour un consultant est son réseau, qu'il doit animer pour remonter des leads de missions. Par contre, la visibilité sur le web devient plus importante surtout en ce qui concerne son track record, pour des futurs leads. @ArnaudLemoine est 'dans la place' depuis trop longtemps, plus besoin de prospection :)
3
il y a 4 ans par ArnaudLemoine
Si seulement...
2
il y a 4 ans par ArnaudLemoine
Aucun... mais c'est sans doute une erreur !
2
il y a 4 ans par FredericCORRAL
Merci Arnaud pour ton retour.
Les indépendants construisent leurs business model autour d'un profil avant tout.
Il faut donc placer notre différence au centre de nos échanges, il s'agit pour moi des fondamentaux.
En revanche, pour laisser une trace de notre passage, une carte de visite ne suffit pas toujours à nos prospect pour diffuser, nos compétences au seins de leurs réseaux professionnels.
Les impacts collatéraux étants à mon sens les vecteurs de prospection les plus rentables, c'est pourquoi, il me paraît judicieux d'avoir en sa possession un support accrocheur qui continu le travail pour nous...
1
il y a 4 ans par Sabrina
Les outils de communication classique (carte de visites, page facebook, site internet, plaquette.. ) qui doivent être de qualité, clairs, précis et mettre en avant tes compétences, la qualité de ton service et des références clients (une fois que tu en a)... comme l'indique @Laurent - HGAD Consulting le point d'entrée reste le réseau pour une diffusion maximale mais aussi ciblée. Il ne sert a rien de faire une diffusion de grande envergure si ce n'est pas dans ta cible...
2
il y a 4 ans par FredericCORRAL
Merci pour vos réponses, il en ressort avec évidence l'importance du réseau.
Les outils web sont des atouts, encore faut-il y être actif, il en est de même pour le maintien du réseau "réel".
Ecoute, entraide, partage d'informations sont essentiels pour établir des relations de confiance.
Je possède déjà un réseau conséquent et entretenu, ainsi que des références clients dans mes postes précédents, en revanche, il me semble judicieux de ne pas se limiter à ce qui reste un point d'entrée.
J'hésite dans le choix d'un support commercial plus concret, certains utilisent le CV, d'autres des dossiers de compétences parfois trop longs ou encore des plaquettes commerciales diverses. Le sujet reste très ouvert, nous autres indépendants, restons à mon sens au centre de nos offres, nous vendons un profil avant tout.
Quelque-soit la forme, le plus important reste le contenu de ces supports, d'autres avis sur le sujet ?
2
il y a 4 ans par gmaison
En ce qui concerne mon activité de freelance, j'utilise comme tout le monde mes réseaux et internet (dont ses réseaux également).
Mais je vais préciser les choses suivantes :
- au delà de mes réseaux, je suis un créateur, un entrepreneur. Je développe donc des projets à l'échelle de mon département (cf. mon association eTIC47 et mon Cluster Numérique inoo - et c'est plus facile en zone rurale). Et je suis là sur une stratégie de personnal branding : je m'ancre et m'engage sur mon territoire, je crée des projets à valeur ajoutée où d'autres vont trouver une réponse à leur besoin et co-développeront avec moi - j'y affiche plusieurs de mes expertises. Cela induit une sorte d'inbound marketing local. Aujourd'hui, je suis sur une "zone d'achalandise" à l'échelle de la région (des régions si je prends Aquitaine et Midi Pyrénées).
- sur internet, je suis dans la même stratégie avec du partage d'articles (accompagnés de mes filtres d'analyse) ou des articles de mon blog et des présentations sur des sujets que j'affectionne. Là, je m'adresse plus à un marché présent sur internet qui dessert une zone géographique beaucoup plus grande.

Les seuls supports physiques que j'envisage aujourd'hui sont les cartes de visites. Les supports virtuels : site internet, blog & RS.

A noter que pour l'instant, je ne suis pas dans une démarche "active" de prospection pour mon activité freelance. Mais je vais bientôt rentrer dans une phase active de prospection car je souhaite en faire mon activité principale. Freelance ou bien une nouvelle entreprise à plusieurs :)
2

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.