Bonjour à tous,

Ma question risque de vous surprendre, mais je cherche actuellement des informations sur la création d'un studio d'animation spécialisé dans le long-métrage cinématographique.

D'avance merci pour vos réponses.

Cordialement,

Christophe Fantoni

cinema creation societe studio d'animation
7
6

4 réponses

il y a 1 an par HenriHebeisen

Ah génial, je ne m'attendais pas à voir ce type de question par ici ! :)
J'aimerai beaucoup monter un jour mon propre studio un jour et, travaillant dans le monde de l'animation, je connais pas mal ce milieu et les subtilités du secteur.

Pour commencer, un studio qui se monte et qui travaille sur du long métrage, ça n'existe pas. :) En tout cas, pas par des personnes n'étant pas du milieu et n'étant pas soutenues par des grosses boites de prod extérieure. Pour bosser dans le long métrage, généralement les studios bossent sur du court métrage, de la série, du film de commande avant d'avoir l'opportunité de se lancer dans ses propres projets. Tu peux regarder les trajectoires des studios comme TeamTo à Valence, TAT productions à Toulouse ou Dwarf Labs à Montpellier qui ont réussi avec succès leur "passage à l'échelle" entre des petites prods pour la pub ou la télé et des projets plus ambitieux.

Tu veux monter une boite de production et un studio ? En même temps ? La gestion de la production et la fabrication d'un film sont des choses très différentes, qui demandent des compétences quasiment diamétralement opposées, c'est pour ça que dans ce milieu ce sont très souvent des boites différentes, chacune avec leur compétence.

Concernant le dossier CNC, ton dossier aura beaucoup plus de chance d'être accepté si tu as déjà une équipe de monter avec des talents reconnus dans le milieu. L'animation est un petit monde, surtout en France, certains noms reviennent souvent.

N'hésite pas a regarder du coté des subventions de ta région, qui sont souvent les premières à investir sur de tels projets. Ton dossier au CNC aura également plus de chance d'être accepté si tu as déjà bouclé une partie de ton budget. Et les bourses des régions sont plus faciles a obtenir que celles du CNC, donc c'est pas mal de commencer par là.

Au plaisir de te lire et de s'en savoir un peu plus sur ton projet,

Henri

3
il y a 1 an par ChristopheFantoni

Merci beaucoup pour ta réponse.

Alors, pour faire simple, j'ai une double casquette : je suis ingénieur en électronique/informatique ET scénariste transmédia. J'exerce cette double activité professionnelle depuis déjà dix-sept ans. En clair, soit je conçois des produits électroniques pour le compte de sociétés tierces (souvent sous couvert d’un contrat de confidentialité), soit je développe des projets audiovisuels que je présente régulièrement, soit à la TV, soit au CNC.

Récemment, le CNC m’a d’ailleurs recontacté (suite à un coup de main gracieux donné à une jeune boite de prod’ qui m’a cité dans son dossier) pour me dire que mes dernières expériences professionnelles en audiovisuel me permettaient — enfin ! — de me libérer des sociétés de production si je souhaitais présenter directement une demande d’aide à l’écriture ou à la réécriture dans le cadre d’un projet de long métrage cinéma.  L’idée de monter ma propre boite de prod’ vient de là. En effet, ce n’est pas la première fois que je me substitue au travail d’un producteur dans le cadre du montage d’un dossier destiné au CNC. Ma casquette est donc quelque part celle d’un scénariste-producteur (comme celle de mon idole : Jean Chalopin[1]).

Ensuite, comme j’ai dans mon carnet d’adresses des gens assez haut placés dans le monde du cinéma, des gens chez qui j’ai eu la possibilité de présenter des projets (ex. : Samuel Hadida[2] de Metropolitan Filmexport), et que je sais que certains d’entre eux rêveraient d’avoir leur propre studio d’animation, je me dis qu’il vaut mieux que je m’oriente sur du long métrage d’animation, puisque je dispose déjà des entrées qui permettraient à mes projets d’être diffusés dans les salles françaises, américaines et asiatiques (Samuel dispose d’un large réseau à l’international). J’ai aussi quelques entrées à la TV, dans le cadre de coproductions, notamment chez France 2 et Arte (même si France 2 connaît davantage mon avocat) ;).

Dans mon réseau, j’ai aussi des anciens de Disney ou de Dreamworks Animations qui seraient ravis de travailler pour mon studio d’animation… si j’arrivais à le financer.

En résumé, il me faut :

1)      Obtenir une première subvention en solitaire (les précédentes étaient toutes partagées).
2)      Utiliser l’argent de cette subvention, en complément du mien, pour monter ma propre boite de prod’.
3)      Prévendre mon projet cinématographique subventionné à Arte (pour 500 000 € environ).
         Cet argent, seule une boite de prod’ peut l’encaisser.
4)      Présenter le projet de studio d’animation à Samuel Hadida afin qu’il rentre dans la combinaison
         (coproduction, distribution internationale, etc.).
5)      Créer officiellement le studio et recruter les animateurs.

Très clairement, mon objectif est d’arriver à lever un minimum de 1/1.5 million pour le premier long métrage d’animation. Ensuite, en cas de succès, et grâce à l’accès au compte de soutien du CNC, nous pourrons prétendre à des budgets de 3 millions environ dès le second long métrage. Je sais ce que tu vas me dire : ce n’est pas assez pour faire de l’animation de qualité. Je suis le premier à le déplorer. C’est aussi pour cela que je compte faire marcher mon réseau dans les écoles de jeux vidéo (où j’ai enseigné durant quelques années) afin de recruter des infographistes supplémentaires et ainsi doubler mes effectifs.

Remarque : Mon profil sur Skiller est plus orienté sur mon travail d’ingénieur, alors que mon profil LinkedIn est beaucoup plus orienté sur mon travail audiovisuel.

Pour aller plus loin :
[1] :fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Chalopin_(réalisat...
[2] :fr.wikipedia.org/wiki/Samuel_Hadida

2
il y a 1 an par malika

bonjour Christophe, qu'entends-tu par "informations sur la création"?

3
il y a 1 an par ChristopheFantoni

Je cherche à connaitre les ficelles propres au fonctionnement d'un studio d'animation. En effet, mon boulot va surtout être d'écrire les scénarios et d'aller trouver l'argent pour pouvoir les produire. Mais ensuite, mon travail sera surtout de superviser son bon fonctionnement afin d'être suffisamment proactif en cas de problèmes.

2
il y a 1 an par malika

ah je vois mieux !!!! je connais un bon studio d'animation, je vais essayer de te mettre en contact. Qui sait, on fera peut-être de beaux projets films d'animation ensemble ;)

3
il y a 1 an par ChristopheFantoni

Avec plus d'informations sur le fonctionnement interne d'un studio d'animation, je pourrai ainsi le formaliser noir sur blanc dans l’optique de présenter le projet d’entreprise à de futurs investisseurs.

Ensuite, je n’ai rien contre le fait d’être mis en contact avec d’autres studios d’animation étant donné que dans ce secteur les collaborations sont légion. Toutefois, je sais aussi – par expérience pour avoir déjà tenté de leur présenter des projets de séries ou de longs-métrages – que les studios d’animations sont souvent débordés par le travail. Ce qui explique aussi pourquoi je souhaite monter mon propre studio d’animation. 

Encore merci pour ton aide.

2
il y a 1 an par HenriHebeisen

Bonsoir,

En effet, tu sembles avoir les bonnes relations et une expérience professionnelle dans le milieu de l'écriture, tu pars donc avec de bonnes bases. Cependant, j'ai toujours du mal à comprendre pourquoi vouloir créer un studio d'animation. Tes compétences semblent clairement orientées coté production, mais pour la fabrication du film, c'est autre chose.
L'option de passer par un studio externe pour la fabrication, en te gardant la gestion de la production va ta boite ne serait-elle pas plus judicieuse  ? Si ton projet tiens la route et que les financeurs répondent présent, je peux t'assurer que tu trouveras de nombreux studios déjà en place prêts à mettre leur expertise au service du projet... Par expérience personnelle, monter une équipe pour une prod coûte rapidement cher, notamment en terme d'infrastructure.  C'est aussi pour ça qu'aucun studio ne commence jamais directement sur du long métrage. Les projets commerciaux permettent, non seulement de gagner des sous, mais aussi de mettre en place un pipeline de prod, de développer les outils pour les artistes, de mettre en place les process de travail...Bref de se préparer avant de se lancer dans le grand bain du long métrage.
Une chose intéressante à savoir aussi en ce moment le marché de l'animation est assez tendu, beaucoup de studios sont en recherche de main d’œuvre qualifiée, sans forcement trouver des personnes compétentes, c'est quelque chose à avoir en tête. Tu parlais de recruter des jeunes formés dans le jeux-vidéo, attention ce sont des métiers différents,avec des compétences différentes.

Bref, je ne veux surtout pas faire le rabat-joie, mais faire un long métrage d'animation coûte cher, et demande des domaines d'expertise que l'on ne soupçonnerait pas, donc il faut bien en être conscient.

Bonne soirée !

Henri

3
il y a 1 an par ChristopheFantoni

Nous parlons là de stratégie. De stratégie industrielle plus précisément.  Où comment attirer des investisseurs et des talents sur un projet. Et le secret est bien simple : il s‘agit de l’argent. Et cet argent, il faut bien le trouver quelque part.

Ainsi, ce que je compte vendre à Samuel (Hadida) de Metropolitan Filmexport, ce n’est pas la production d’un énième film (français qui plus est, Samuel ne produisant que des films américains… à une ou deux exceptions près), mais bien un investissement financier dans un studio d’animation. En procédant de la sorte, je suis sûr qu’il m’ouvrira les portes de son réseau de distribution internationale puisqu’il sera lui-même impliqué. Le principe des vases communicants en quelque sorte.

Ensuite, comment veux-tu attirer des talents reconnus à l’international si tu les payes comme des animateurs n’ayant jamais quitté la France ? C’est ce que j’ai entendu auprès des quelques animateurs expérimentés que je connais : ils n’acceptent pas les jobs qu’on leur propose, car ils sont trop peu payés. Donc, pour s’offrir de très bons animateurs, c’est bien simple : il faut s’en donner les moyens. Et quel meilleur moyen que de faire entrer dans son capital des producteurs ayant pas mal d’argent. Si j’étais riche, effectivement, je pourrais éviter de créer mon propre studio d’animation en ne passant que par de la prestation de services, mais ce n’est malheureusement pas le cas.

Pour finir, pourquoi recruter dans les infographistes des jeux vidéo ? C’est bien simple : pour le transmédia. L’idée étant de partager le même local, le même matériel, le même personnel, pour développer en parallèle des jeux vidéo issus des licences de mes propres projets de films (c’est actuellement la stratégie suivie par Ubi Soft). Mieux encore : si un projet de film venait à être refusé pour une raison X ou Y, il pourrait facilement se transformer en jeux vidéo. Si je dis ça, c’est que je dispose déjà d’un certain réseau dans ce secteur pour y avoir travaillé pendant quelques années (cela va des écoles, en passant par les éditeurs, et même les distributeurs).

Aujourd’hui, je travaille surtout sur deux aspects de ce projet, à savoir le renforcement de ma crédibilité auprès des institutions professionnelles, ainsi que la recherche de sources de financement.

1
il y a 1 an par ChristopheFantoni

J’ai déjà quelques connaissances dans la création de société, voire dans la budgétisation d’un long métrage d’animation, je sais même où recruter mes futurs employés, mais je cherche actuellement des informations un peu plus pointues afin de formaliser davantage mon projet.

L’idée, c’est de monter une société de production cinématographique possédant son propre studio d’animation (2D ou 3D).

Le projet sera toutefois tributaire de l’obtention de plusieurs subventions du CNC (pour Centre National du Cinéma et de l’image animée) dont la première d’entre elles sera officiellement demandée dans les deux semaines qui viennent.

2
il y a 1 an par ChristopheFantoni

Pour la petite anecdote, la première demande de subvention au CNC va être faites aujourd'hui, Mercredi 15 Novembre 2017, soit une semaine en avance par rapport à mes propres prévisions.

1
il y a 1 an par ChristopheFantoni

Précisons que depuis hier mon dossier a indirectement été validé par le CNC.
J'attends à présent leur réponse officielle d'ici quelques jours...

1
il y a 1 an par ChristopheFantoni

Réponse confirmée par le CNC : ma candidature est officiellement validée pour la prochaine commission de l'aide à la réécriture. Ouf. Me voilà rassuré. Il me faut à présent faire preuve de patience, au moins jusqu'au mois de Mars de l'année prochaine.

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.