Je collecte des conseils, des avis, des manières de voir, ...

Une collectivité m'a demandé de lui créer un concept pour capter une partie des offres d'emploi cachées (comprenez sans annonce sur des sites d'emploi) et de pouvoir les présenter sur son site internet. Les stats sont plutôt en sa faveur, de manière globale, pôle emploi + sites d'annonces couvrent 40% du total des offres.

Elle réfléchit également avec des drh d'entreprises.

Pour ma part, je pencherais pour le brief suivant :

1/ créer une communauté réelle de ces drh, un rh club en quelque sorte, puis y ramener les petits patrons de tpe/pme afin de pouvoir échanger sur des problématiques rh. Ce serait l'occasion d'échanger sur ces offres d'emploi que chacun pourrait avoir (en y mettant un certain formalisme).

2/ créer un extension virtuelle de cette communauté via un reseau social dédié qui permettrait de continuer des discussions réelles dans le virtuelles et vice versa et surtout d'utiliser le principe du social graph comme levier pour partager des offres d'emploi (dans un module spécifique) sur ce RS, mais également via du partage des annonces sur les autres RS, comme le fait Skiller :)

Le business model serait ensuite d'étendre ces deux principes avec les collectivités voisines et ainsi de proche en proche. 

À votre avis ?

application communauté emploi offre d'emploi réseau social
6
4

3 réponses

il y a 1 an par Charlene

Bonsoir,

Le concept me paraît sympa, mais si ces offres sont habituellement cachées pourquoi les partageraient-ils avec toi et ce club RH ?

3
il y a 1 an par gmaison

C'est bien la faiblesse de l'idée...

2
il y a 1 an par Julien_

Oui, j'ai un peu la même interrogation: pourquoi ces offres sont cachées déjà ?

Je trouve que la démarche que tu proposes un peu dangereuse, parce que si j'ai bien compris, tu veux créer deux "offres":

  • Un club RH, qui aurait pour but de "parler de trucs de RH".
  • Une agrégation des offres qui pourraient émerger de ce club, via les échanges dans le club, et un réseau social (là on a deux produits en plus).

On a deux concepts qui n'ont pas tout à fait le même objectif.

Dans un premier temps, tu vas devoir attirer des RH dans le club. Est-ce qu'il y a un besoin à ce niveau ? Quelles ressources vont être nécessaires ?

Ensuite, supposons que ça fonctionne. Est-ce que ça va faire émerger des offres ? Est-ce que les personnes intéressées par ce club seront les mêmes que celles qui ont des offres cachées (si par exemple c'est par manque de temps, je pense que les gens occupés rejoignent moins des clubs que les autres). Le "pourquoi" ces offres sont cachées est important ici.

Et ensuite, en quoi le réseau social apporterait une solution au fait que ces offres soient cachées ?

Donc je trouve qu'il y a beaucoup d'inconnues, et que ça rajoute du risque de se baser sur une autre "offre".

Si des entreprises ont des offres d'emploi, et qu'elles les cachent, je pense que les personnes responsable ont un "problème" (temps, confidentialité, formalisation,... je n'en ai vraiment aucune idée). 

Donc si je devais m'occuper de ce projet, je prendrais des RDV avec ces personnes, pour voir dans quelle mesure je peux les aider à le résoudre, ensuite j'intégrerais ça sur le site de la collectivité.

3
il y a 1 an par gmaison

@julien_ c'est bien mon next, mais d'avoir une base de départ à leur proposer pour partir de quelque chose, soit par évolution de l'idée première parce qu'elle est positive, soit par construction par opposition à l'idée.

Ensuite, effectivement, la notion de RH club n'est peut être pas adaptée, car les TPE/PME n'en ont souvent pas.

Mais effectivement la question à se poser est : pourquoi ces annonces sont cachées ? et quel mécanisme pourrait les rendre publiques ?

Ma réflexion est la suivante : si les annonces sont cachées, il y a plusieurs facteurs possibles. Parmi ceux-ci se trouve : on va demander à des gens de confiance qui effectueront un pré-tri (en sélectionnant a priori). Trop compliqué de rendre public. Pas le temps de rendre public.On recherche la compétence ou la confiance - notamment par transfert de confiance ? par rapport à ces facteurs, y a-t-il des réponses organisationnelles possibles qu'il serait possible "d'augmenter" via des effets leviers par des outils numériques.

2
il y a 1 an par Julien_

Ok, je vois.

Effectivement ça peut être intéressant de faire se rencontrer ces gens, s'ils ne le font pas déjà. Peut-être qu'au lieu d'un RH club, tu peux trouver/créer des événements qui les intéressent.

C'est le même genre de démarche que font les boites d'IT, quand elles envoient leurs développeurs faire des conférences. Les développeurs ont alors figure d'expert, et ils vont ensuite pouvoir rencontrer des gens potentiellement intéressés pour les convaincre.

Si tu arrives à te placer (ou quelqu'un d'autre) comme expert, ça serait plus simple de travailler avec les gens qui ont ces offres.

Au lieu d'un club, peut-être que tu peux te greffer à des choses qui existent déjà, ou organiser des meetups sur des sujets spécifiques.

Ça va beaucoup dépendre de l'écosystème, que font ces gens, où vont-ils...? Pour les développeurs par exemple, tu pourrais simplement faire le tour des tavernes irlandaises :)

Et si les points que tu as évoqué sont ceux qui bloquent, la direction à prendre me semble être celle de créer une relation d'assistance, et de confiance:

  • Assistance: c'est trop long / trop compliqué
  • Confiance: on veut que quelqu'un nous envoie des profils pré-validés

Donc à partir de là, qu'est-ce que tu peux faire pour aller vers ça ? Est-ce que le numérique est la première réponse ?

Peut-être qu'un enlevant l'aspect numérique tu peux avoir d'autres idées, que tu peux lancer sans créer d'outil dédié (avec des gens, des emails, des fichiers excel...), pour automatiser ça après quand ça aura fait ses preuves. Ou simplement te donner une idée de ce que tu pourrais numériser.

Là j'ai l'impression que ça serait bien d'avoir "quelqu'un" (peut-être plusieurs personnes) qui aille voir ces gens qui ont des offres, et qui les aide "manuellement" à faire leur "travail". Il faudrait quelqu'un de disponible et de crédible dans le domaine.

3
il y a 1 an par Ilemsi

Bonsoir,

L'idée me paraît bonne : proposer un service à ces drh, tpe/pme et faire émerger dans l'échange leurs besoins en emploi. Plus qu'un club qui a une connotation fermée/sélect (mais peut-être est-ce le but recherché), j'y verrai un concept du genre "café des rh", des afterwork d'échange de bonnes pratiques, témoignages sur problématiques (avec retours en mode intelligence collective pquoi pas), etc. Une fois la confiance installée et la crédibilité acquise, peut-être les offres pointeront le bout de leur nez... ;)

3
il y a 1 an par gmaison

J'aime bien ça ! :)

1
il y a 1 an par Julien_

les petits patrons de tpe/pme

:rage:

1
il y a 1 an par gmaison

Euh, suis pas sûr de comprendre, @julien_  :)

1
il y a 1 an par Julien_

Ben les entreprises sont petites, pas nécessairement les patrons !

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.