Miss Skiller est théoriquement la seule à utiliser le vous sur Skiller ! En effet, ici les pros se tutoient afin de mieux partager !

Dans votre entreprise, où en êtes-vous avec le tutoiement ? Pour toutes et tous en toute occasion ou seulement avec vos collègues de même "rang" ?

Miss Skiller a déterré ce bel article de 2015 sur le sujet. 

Merci à tous pour vos retours :)

management #pratique tutoiement
6
7

8 réponses

il y a 1 an par gmaison

Chère @MissSkiller , dans ma petite entreprise, le tutoiement a toujours été de rigueur (sauf une fois un salarié qui n'arrivait pas à me tutoyer... mais que moi je tutoyais).

Mon process est souvent le même : le vouvoiement est toujours là en premier lieu, le temps d'apprécier la personne. Par apprécier j'entends son comportement verbal, sa posture et tout le non verbal, qui est très communiquant sur la personne également. Partant de là, si je me sens en confiance et si je sens que "ça va le faire" je propose assez rapidement le tutoiement. Ca passe plutôt bien en règle générale, même auprès de mes clients.

Mais j'aurais vraiment tendance à dire que dans "mon entreprise", c'est le tutoiement de préférence avec de toute façon le prérequis que chaque personne est libre de son choix et surtout de respecter le choix des autres (c'est à dire si quelqu'un préfère le vouvoiement, alors c'est le vouvoiement qui l'emporte).

6
il y a 1 an par ArnaudLemoine

Je me dis tu ... sauf que je veux m'engueuler..;-)

4
il y a 1 an par LudovicLhuissier

Le tutoiement est en général de rigueur. Certains restent néanmoins au vouvoiement, en général dans les relations où le niveau hiérarchique est sensiblement différent (typiquement directeur à assistante).

Dans un job précédent, j'avais choisi de conserver le vouvoiement dans mon équipe constituée pour moitié d'assistantes et pour moitié de cadre niveau ingénieur (pour ne pas donner l'impression de considérer les gens selon leur statut). Mon prédécesseur tutoyait les cadres et vouvoyait les assistantes (et réciproquement).

Mes collègues se tutoyaient entre eux. Du coup, j'étais vraiment en décalage et de façon totalement artificielle. 

Je préfère finalement le tutoiement. Tant  que le respect réciproque est présent, il n'empêche absolument pas que chacun joue son rôle et je trouve que la relation courante est ainsi plus naturelle.

Cela dit, je demande toujours avant si mon collègue se sent à l'aise avec ce choix et je n'ai pas de problème pour rester au vouvoiement si besoin.

3
il y a 1 an par MaximeV

Bonjour Miss Skiller, 

Dans ma structure, c'est plutôt le vouvoiement qui est mis en avant, vis à vis de la direction notamment.

Étant plus jeune que la plupart des personnes avec qui je travaille au quotidien (directeurs d'établissements), j'ai du mal à les tutoyer, même si eux le font vis à vis de moi.

Pour autant, une fois que l'on est à l'aise avec les personnes, je pense que l'on peut adopter le tutoiement, tant que la relation reste mutuellement respectueuse.

Le vouvoiement, ça a l'air un peu "vieillot", non ?

3
il y a 1 an par AbdelImpression

Dans mon monde professionnel , le libre choix est laissé aux interlocuteurs qui souhaitent que le Vouvoiement soit un élément communicationnel . Mais c'est le tutoiement qui est globalement requis et mis en avant à tous les niveaux de Managements. Cela passe plutôt très bien et est d'ailleurs facilité par le fait que la Multinationale soit Anglophone à la Base et caractérisée par une forte Culture. !!!

2
il y a 1 an par martin

Dans mon entreprise actuelle... "you".

Généralement dans le monde associatif, ONG, etc, "Tu".

Dans mon monde à moi, "Tu", que je considère comme une marque de respect. Avec les risques que cela comporte!

3
il y a 1 an par AnneLeBras

Chère @MissSkiller, si l'on considère que le tutoiement inclu une part affective et personnelle, je préfère pour ma part, vouvoyer mes clients ainsi que ma hiérarchie. Le respect passe par le vous ainsi que par le tu. Il ne dépend que de notre attitude les uns envers les autres.

Le vouvoiement amène une certaine retenue, une limite que je trouve protectrice et bien utile dans certains cas. Il permet de ne pas mélanger l'affect avec le travail. Et dans certains cas, cela nous fait plus facilement prendre du recul.

J'ai eu l'occasion de travailler avec un responsable hiérarchique avec lequel j'étais en désaccord. Mais dans le travail, nous avions trouvé un terrain d'entente. Le vouvoiement nous a apporté ce recul par rapport à la situation. Nous n'étions pas amis. Nous étions dans le même bateau. 

Mais en 2018, nous n'en sommes même plus à ce débat. Désormais, sans se connaître, les gens se font la bise... Et là, il n'y a plus d'étapes de la construction de la relation. Et j'ai du mal à croire en cette fausse fraternité surtout en entreprise... C'est quand même cette même personne qui vous fait la bise (je parle pour nous les femmes) qui a le pouvoir de vous faire évoluer, augmenter votre salaire et, dans le pire, vous virer...

Je ne suis pas sûre que nous soyons dans une vrai évolution. Il manque des nuances... qu'en pensez-vous ?

Du coup, je rejoins l'opinion d'@ArnaudLemoine, quand il y a dispute, on repasse au vouvoiement ? ;-)

3
il y a 1 an par jeromedelon

Bonjour miss skiller

Pour moi on s tutoie mais ce n est pas que dans notre association mais c est dans toutes notre profession d animateur

2
il y a 1 an par ChristopheFantoni

Personnellement, c'est vous.
Le tutoiement, je le réserve pour la famille, les amis.

2

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.