Aujourd'hui que j'ai acquis quelques années d'expérience, une idée me trotte dans la tête : donner des cours/faire des interventions en école (commerce ou autre) en tant qu'intervenant professionnel.

Est-ce que certains d'entre vous en ont déjà fait ou en font l'expérience ? Quels conseils auriez-vous à me donner ? Comment démarcher les écoles, présenter son programme/vendre sa prestation, quelles écoles (sur Toulouse) etc.

Merci d'avance de vos retours d'expérience.

cours école intervention professionnel
8
4

12 réponses

il y a 3 ans par LoicCaubel

Bonjour,

Je suis étudiant à l'ISEG Marketing & Communication de Toulouse et je peux peut-être vous aider. J'ai constamment des cours donnés par des intervenants professionnels et je trouve ça plus enrichissant et beaucoup plus concret qu'un simple prof. Tout simplement car les intervenants ne parlent pas que de simple théorie mais aborde aussi des cas pratiques qu'ils ont rencontré durant leur carrière pro.

D'un point de vu conseils, selon moi, au-delà de simples diapositives et de cours magistral, il est intéressant de faire travailler les étudiants sur des projets en groupe et concrets comme par exemple une réponse à un brief, une stratégie de communication, création ou idée pour des supports de com ou autres.. Les cours deviennent alors plus dynamiques et plus enrichissants autant pour vous que pour nous! Et dernier conseil, il est vrai qu'il faut un minimum d'autorité car les générations Y et Z ne sont pas commodes :p

Pour les écoles, je ne sais pas comment il faut s'y prendre pour démarcher mais il vous serait intéressant de vous rapprocher d'établissements comme TBS, ISEG, ESG ou l'ISCOM.

Cordialement.

4
il y a 5 mois par Eric92500

Bonjour,

Je tiens à répondre à quelques interrogations concernant les interventions en école de commerce ou d'ingénieur.

J'interviens personnellement depuis 2016 dans 4 écoles Parisiennes sur des cours de marketing digital, management de projet et entrepreneuriat. La rémunération horaire varie de 55 à 75 euros de l'heure HT. D'années en année mes cours évoluent très peu (je modifie 10% de mes cours afin de les actualiser). J'ai donc eu un premier temps de préparation 3 à 4 h pour un module de 20h. Mais ce temps là fut plutôt un investissement vu que désormais j'utilise ces même supports.

Concernant les corrections il y a un partiel par an à corriger (les autres évaluations peuvent être faites en ligne via un questionnaire validant les acquis des élèves). Sur les 4 écoles, 2 écoles me rémunèrent en plus (3h pour 20 copies soit 9 minutes par copies , oui je suis très calculateur ;)). Pour les 2 autres écoles, le temps de correction est compris dans mon taux horaire.

Il faut bien évidemment être pédagogue, organisé et savoir intéressé son auditoire. À vous d'intéresser votre auditoire en proposant des cas concrets avec des outils d'actualités (exemple : éviter d'utiliser Gantt Project mais préférez plutôt Trello...).

Dire qu'être formateur en école de commerce ou d'ingénieur n'est pas rémunérateur ne serait pas correct de ma part. Je tiens à préciser que même en province (Aix-en-Provence) un intervenant est rémunéré entre 30 et 40 euros de l'heure. Donc cela reste toujours convenable.

De mon côté pour trouver des contrats je passe soit par du bouche à oreille, par pôle emploi ou alors par un site spécialisé portail académique.

Je reste convaincu qu'enseigner est une des plus belles activités. Vous apportez quelque chose de plus à la société. En plus de cela, voir des élèves apprécier votre cours est hyper valorisant pour un individu.

Si vous avez besoin de conseils n'hésitez surtout pas à me contacter en message privé.

Bon courage pour la suite !

Eric

4
il y a 3 ans par BYSP

Beaucoup de travail pour une rémunération relativement faible entre 60 et 90 € de l'heure pour TBS par exemple et le temps de préparation n'est pas facturé. Ensuite il faut gérer les groupes et avoir de l'autorité car ils ne respectent rien. La difficulté est aussi d'estimer le temps, le nombre de slide etc.

3
il y a 3 ans par FlorieBousquie

oui, merci de ta réponse :)

1
il y a 1 an par chlootier

Bonjour Florie,

J'ignore si votre question est toujours d'actualité mais je vous conseille de vous inscrire sur Hub-Vacataire. C'est une plateforme qui permet de centraliser toutes les offres des écoles et centres d'enseignements du supérieurs afin que vous n'ayez qu'un unique dossier à monter.

C'est assez pratique ;)

Cordialement, Chloé

3
il y a 3 ans par PascalW

Bonjour,

Effectivement c'est beaucoup de travail en particulier pour calibrer le contenu dans le temps et par rapport aux niveaux de l'auditoire. Le mieux est de ne pas perdre de vue qu'on est pas enseignant et qu'on intervient pour donner un témoignage plus "factuel", pas pour faire de la didactique.

Proposer une plage de questions ouvertes sur le métier ou son expérience est sympa

2
il y a 3 ans par olivierChaillot

Le problème peut souvent se résumer à un vieux diction "on ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif" les étudiants sont majoritairement tournés vers les résultats au contrôle suivant ou à l'examen ... alors toute proposition qui se fonde sur l'expérience n'est appréciée que par une petite frange de l'auditoire ... pour les autres, un sentiment de frustration voire d'avoir donner de la confiture à des ... bref, tu as intérêt à choisir là où tu va "exercer" ... sauf à être déçue :)

2
il y a 3 ans par YohannROBERT

Si l'envie est là, tente l'expérience. J'ai aimé l'interaction avec les élèves intéressés et curieux. Je n'ai pas aimé les points négatifs déjà soulevés. Si tu as envie de transmettre qqch alors bravo et fonce car l'énseignement est un métier admirable à mon sens.

2
il y a 3 ans par FlorieBousquie

Merci :)

1
il y a 3 ans par FlorieBousquie

Merci de vos réponses. Je pense plus a de l'accompagnement à la recherche d'emploi, CV, réseau, entretiens etc pour aider les étudiants à être déjà opérationnels en sortant d'école, ce qui m'a personnellement manqué. Du coup je pense que les points négatifs évoqués seront peut-être moins présents sur ce genre d'intervention. Mais peut-être que je me trompe.

Je vais me renseigner auprès des écoles en direct pour avoir leur retour et déciderai ensuite. 

Merci à tous de vos conseils et partages d'expérience !

2
il y a 3 ans par ChristopheFantoni

Durant environ 4 ans, j'ai eu l'occasion d'exercer ce type d'activité dans différentes écoles privées, d'abord en tant qu'intervenant professionnel, puis en tant qu'enseignant. Par rapport à mes petits camarades, beaucoup de choses ont déjà été dites sur le sujet, c'est pour cela que ma remarque portera surtout sur l'aspect financier.

En règle générale, le coût de la prestation pour l'école privée tourne autour du SMIC horaire, soit 9€ / heure environ, auquel vient s'ajouter le remboursement des frais de déplacement, ainsi que les frais de bouche. Même chose si vous devez loger sur place, le prix de l'hôtel est souvent à la charge de l'école. Virtuellement, on a donc l'impression de gagner "beaucoup" d'argent, alors qu'en réalité, il ne s'agit qu'un remboursement de vos frais.

Ne reste plus que le plaisir d'avoir partagé son expérience avec d'autres personnes…

426
1
il y a 3 ans par CorinneZabeth

Bonjour Florie,

Personnellement au début de cette expérience je ne vous cache pas que je faisais cela pour mettre un "peu de beurre dans mes épinards" ce qui s'est révélé erroné, car oui le temps de préparation des cours (souvent équivalente ou supérieure à la durée effective du cours), le temps de  correction des copies et parfois même de surveillance des épreuves ne sont  pas rémunérés .. donc on oublie vite le beurre sur les épinards,  pour se concentrer sur la petite portion d'épinards mais, in fine... on éprouve beaucoup de plaisir et de satisfaction personnelle dans cet exercice, j'y suis venue par hasard il y a trois ans maintenant  et depuis je me suis également lancée en tant que formatrice agrée et je dois dire que cette découverte inopinée est une de mes plus grandes joies professionnelles.

Transmettre ses connaissances, à un public certes parfois un peu indiscipliné ( mais fort peu dans mes cours en fait...)  c'est juste top ! donc mon conseil lancez vous profitez de ce moment et s'il vous donne satisfaction , continuez, l'important est avant tout de faire ce que l'on aime et là dans l'enseignement ou la formation on ne triche pas , et puis en si on aime on arrive à faire aimez .

Ensuite pour proposer ses services, moi j'ai poussé la porte du centre de formation Greta 77 , pour la fac on m'a mis en relation avec le bon interlocuteur qui recherchait des intervenants vacataires, et pour un établissement privé j'ai tout simplement donné une conférence dans le cadre de mon activité pro et j'ai rencontré la Directrice pédagogique qui m'a proposé d'intervenir sur un séminaire, que je fais à présent chaque année. Là encore Sky is the Limit!

1
il y a 1 mois par Fdesar

Bonjour 

Je partage aujourd’hui le même questionnement que vous aviez il y a 2ans. Actuellement salariée en activité dans le domaine de la gestion de projet j ai l envie de partager cette expérience auprès d étudiants qui se préparent à rentrer dans le monde du travail. Avez-vous concrétisé votre projet ? 

1
il y a 7 jours par Mathieu64200

Bonjour Florie,

Je me suis posé la même question il y a quelques années et j'ai fait ce qu'a dit Yoann c'est à dire tenter l'expérience. Depuis je suis toujours intervenant et j'adore cela. Au pire si tu te rends compte que tu n'aimes pas, tu peux arrêter à tout moment car en travaillant en freelance tu n'a pas d'obligations à long terme.

Pour ceux qui débutent j'ai découvert ce site www.recrutement-enseignant.com  et il est parfait car il permet d'être visible par les écoles de commerce et donne beaucoup de conseils que j'aurais aimé avoir quand j'ai débuté. 

belle journée

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.