mon dernier article signé dans la Gazette du Midi
en pdf
www.mobix.fr/wp-content/uploads/2015/10/LA-GAZE...
www.mobix.fr/edito-octobre-dirigeants-etes-vous...
Et vous comment gérez vous votre approche des réseaux sociaux ?

digital numerique réseaux sociaux
4
2

4 réponses

il y a 7 ans par Hervemary
Merci pour ce partage. Je vais participer à quelques débats cette semaine sur ce sujet. Votre question "tombe" à pic... :)
Bien entendu, les grands réseaux sociaux peuvent être utiles et merci d'en encourager leur développement, surtout pour les petites structures. Il serait absurde de ne pas s'en servir.
Mais, attention.... les sociétés, notamment en croissance ou d'une taille plus généreuse, ont tout intérêt de se rapprocher au plus près de leurs clients. De développer en même temps, leurs propres outils de relation clients. Construire une communauté sur un grand réseau social, c'est comme construire un petit cabanon sur une plage publique, en été. C'est assez rapide, simple, fun, la vue est magnifique et c'est bondé.
Mais cela ne sera jamais vraiment à vous, et votre fonds de commerce bâti, sur du sable. Mouvant...
2
il y a 7 ans par HGAD_Consulting
A fond sauf sur FB, car trop "tout", et peu adapté à ma clientèle passée et actuelle.
Je pense qu'il faut s'y mettre, mais je différencie la TPE, artisan, petite PME des entreprises plus grandes. Beaucoup de ces entreprises travaillent encore grâce au bouche à oreille (eh oui). Etre présent sur les RS peut donner un effet de levier à leurs réalisations en communicant sur ces réseaux sociaux, mise en place d'une newsletter dédiée et à diffusion limitée, par exemple. Par contre, il faut trouver le juste nécessaire en terme de temps à cette activité, pour ne pas s'y engouffrer et consommer trop de temps si précieux aux petits patrons. Tout est question de juste proportion, et pour aller dans le Skiller Attitude, c'est une opportunité très importante pour les free lance de faire progresser le concept de temps partagé auprés de cette clientèle d'entrepreneurs demandeurs avec des moyens limités et donc ouvrir le champ des possibles à des missions en temps partiel mais récurrentes.
2
il y a 7 ans par ThomasSOULIER
Bonjour,

Oui je vais dans ton sens Hervé. Ce qui n'est pas précisé, c'est que les réseaux sociaux font partis d'un tout numérique. Dans ce tout il faut un vrai logiciel de CRM (Customer Relationship Management ou GRC gestion de la relation client) mais aussi messagerie instantanée, outils de relais comme les newsletters... Etc etc...

Le pivot reste la CRM. Nous déployons chez nos client ZOHO CRM qui est un outil cloud diablement efficace.

Skillerement votre,

Thomas
1
il y a 7 ans par Hervemary
Et si nous regardions au delà des outil CRM classiques ?
Si les sociétés développaient leur propres réseaux sociaux ?
Des réseaux collaboratifs ouverts, autour de leurs produits, de leurs marques. Dans lesquels, champions internes et externes pourraient partager sur un pièd d'égalité. Ou le support produit serait réalisé par certains utilisateurs eux mêmes, ou les prospects seraient accompagnés par les clients déjà éxistants et convaincus, dans leur démarches d'achat. Ou les nouvelles fonctionnalités seraient proposées et validées par les utilisateurs...
Nous sommes encore bien loin d'exploiter tout le potentiel du net en matière d'innovation collaborative...
2
il y a 7 ans par FredericLibaud
Le sujet de la question est simple et complexe à la fois.

Simple parce que les réseaux sociaux on un véritable intérêt, autant pour la multi-nationale que pour l’artisan, qui travail dans un atelier au fond de son jardin.

Il est complexe, car il soulève une autre question, celle liée à l'usage ?

En effet, nous sommes tous d'accord les réseaux sociaux sont utiles et nécessaires, pour ne pas dire indispensable.

Mais l'artisan au fond de son atelier lui n'a pas l'usage des réseaux sociaux, déjà qu'il n'a pas forcément celui des outils numériques de bases. Même si la situation s'améliore, des éfforts sont fait dans ce sens, la situation en termes d'usage reste encore compliqué.

J'ai de nombreux clients, professionnels, artisans, commerçants, ... qui me disent surtout pas, j'en ai pas besoin et surtout j'ai trop peur de m'en servir car je ne sais pas le faire. Et pour me former, je n'en ai pas les moyens. Alors que de nombreuses ressources, d'autant plus gratuites existent.

Après on est tous d'accord sur le fait que les réseaux sociaux peuvent s'avérer chronophages également.
1
il y a 7 ans par ThomasSOULIER
Je crois que le numérique nécessite un taille critique... et s'adapte mieux à certaines catégorie d'activités que d'autres.

Une page Facebook pour un plombier seul à moins de sens que pour une personne qui fait des pâtisseries américaines pour prendre un exemple trivial.

Mais pour autant je pense que il faut au moins une dizaine de personne dans une société car le chiffre d'affaires est aussi plus représentatif, pour commencer un vrai travail de fond sur les réseaux sociaux; mais cela doit être intégré aux processus commerciaux.
1
il y a 7 ans par FredericLibaud
Il y a beaucoup d'artisan d'art par exemple qui on une page Facebook par exemple, j'en connais.

Et pour une structure de dix personnes il est difficile d'avoir à temps complet un community manager.
1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.