Bonjour,
Faute d'avoir appris à faire autrement, la plupart des utilisateurs, professionnels inclus, utilisent le mode HTML pour rédiger des mails. Or, ce format a été conçu pour les pages web, et non pas pour les mails.

Qu'est-ce que cela change pour les utilisateurs ? Dans les avantages, cela leur permet d'utiliser un formattage, avec gras, souligné, et autres, ainsi que des images illustrant le texte comme dans les pages web.

Dans les inconvénients, les messages peuvent dissimuler des malware (javascript contenant du code malicieux caché dans le code par exemple). Mais surtout, le HTML est beaucoup plus lourd que les mails en mode texte, utilisent une quantité de bande passante bien plus importante, (le débit de la connexion internet), et en même temps utilisent une quantité d'énergie électrique, et du stockage sensiblement plus importants.

Voici un billet du site Greenit.fr datant de 2012 qui fournit des chiffres clé pour faire des économies intéressantes chez soi à petite échelle, et en entreprises à grande échelle : éco-conception web : Préférer le texte brut au HTML.

Citation clé:
Un message HTML basique utilise en moyenne :
* au moins 2 images (le logo et une signature en bas de page), soit 10 Ko environ ;
* 12 Ko de code HTML pour la mise en page (styles inline, tableaux…) ;
* 4 Ko de texte (le message + 2 liens d’action).

Au final un e-mail pèse :
* 26 Ko en HTML ;
* 4 Ko en texte brut.

Soit 6 fois plus en HTML qu’au format texte, et un gain de 22 Ko par e-mail envoyé.

Dans le cas d’un site transactionnel avec, par exemple, des alertes clients et des notifications internes, le gain potentiel devient considérable du fait du volume d’e-mails et de notifications échangés chaque jour.

Par exemple, en France, un salarié envoie 40 e-mails par jour. Pour une grande entreprise de 15 000 salariés, cela représente : 22 x 40 x 15 000 = 13,2 Go de bande passante et d’espace disque économisés chaque jour…


Qu'en pensez-vous ? Au vu de _ces chiffres_, vous sentez-vous prêts à passer au **texte brut** ? ':-)

ecologie economie email
5
2

5 réponses

il y a 3 ans par PascalW
Bonsoir,
Merci pour ce calcul. C'est assez amusant en fait de raisonner ainsi.
Ca donne le sentiment de pouvoir être acteur simplement et c'est plutôt sympa !
Après il ne faut pas non plus rêver: 15 GB / jour pour 15 000 users, ca fait pas beaucoup ... à peine 1 MB par utilisateur par jour.
C'est mieux que rien mais cela représente à peine le fait d'ajouter à sa signature le petit logo Green-IT incitant à réduire les impressions "papier" ...
(je ne parle pas du coût écologique d'impression "couleur" de ce fameux logo ni du fait que souvent les imprimantes sont espiègles et impriment sur une seconde page le message de mise en garde).
Bref en matière d'économie, je fais seulement le constat que depuis qu'on parle de Green IT, les appareils EGP (DVD, TV, etc...) et les PC ne sont plus équipés d'interrupteurs et restent donc toujours plus ou moins en veille. Un paradoxe de nos sociétés...
...
Pour te répondre: oui je vais passé au texte brut sur toutes mes adresses mails qui n'imposent pas le html ou le texte enrichi... Et j'espère bien gagner en espace disque et performances en mobilité (plus leger=plus rapide)
Après tout, les petits ruisseaux...
2
il y a 3 ans par Julien_
Cette publication indique la consommation d'énergie par volume de donnée transféré : evanmills.lbl.gov/commentary/docs/carbonemissio...

En l'an 2000 on était entre 92 et 160 kwh/Go, en 2006 entre 9 et 16 kwh/Go. Si ça a continué ainsi, on doit être entre 0,9 et 1,6 kwh/Go aujourd'hui.

Du coup avec les chiffres que tu cites, entreprise de 15 000 salariés consomme entre 11,8 et 21,12 kwh/jour pour transférer des emails en HTML, soit environ 1/4 de la consommation d'un radiateur pendant la même durée...

À mon avis, il y a probablement des démarches bien plus efficaces à mettre en place.
1
il y a 3 ans par Charlene
Coucou,

Merci de l'info :-)
1
il y a 3 ans par FabriceT
Cela vient de passer dans mes fils : www.usine-digitale.fr/article/newmanity-le-webm...

Moins de carbone, plus de vie privée et un datacenter alimenté à la fiente de poule l'électricité verte.
1
il y a 3 ans par FredericLibaud
De façon générale le numérique rime pas avec économie d'énergie...

On a des progrès à faire... Sur la consommation de papier aussi !
1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.