Feedback des collaborateurs en continu (pulse survey) à la demande du management,  grande enquête annuelle (opinion Survey) de la part de la DRH pour mieux cerner les attentes des collaborateurs ou la compréhension de la vision d'entreprise. Est-ce utile ? Avez-vous des retours d'expérience ?

enquête opinion survey
7
7

5 réponses

il y a 2 ans par Klodeko

Gallup : Benchmark très standardisé entre les équipes (+ de 5 personnes), les services et les business units d'un groupe international (voire entre les grands groupes surtout anglo-saxons). Il permet de voir des évolutions au fil du temps sur des questions récurrentes (pas convaincu que les variations soit toujours significativement différente en terme de statistique). A minima donne le tempo pour mettre la discussion sur la table au moins 2 fois par an pour les équipes avec le choix d'un thème et un plan d'action d'autant qu'une question traite du suivi du plan d'action.

Great Place to Work : Fait chaque année. Je le vois plus plus un outil qui soutient l'employer branding en pays (Elu produit de l'année par des consommateurs). A l'avantage d'avoir plusieurs questions pour 1 même sujet dont la rédaction intègre la culture du pays (Vs le concept du meilleur ami au travail de la suite Gallup).

Glassdoor : pas d'expérience particulière.

3
il y a 2 ans par EURLLSCONSULTING

Bonjour,

Malgré ne pas avoir de retour d'expérience, je reste dubitatif sur ces phénomènes.

Le bilan social pour les grandes entreprises en dit déjà beaucoup. Toutefois, même s'il est vrai que tous les chefs d'entreprise ne connaissent pas leurs salariés, des indicateurs visuels montrent le climat interne : Jours de maladie (justifiés ou pas", climat interne, cloisonnement des services, retards fréquents, quand tout le monde part en même temps dès la fin de la journée sans faire 1mn de plus, rapports cadres/exécutants compliqués......

Si tout le monde "fait la gueule" quand vous arrivez, ça veut tout dire ...

2
il y a 2 ans par ndeverge

Bonjour Hélène, si vous le souhaitez, je peux vous mettre en relation avec des utilisateurs de TeamMood ?

2
il y a 2 ans par ChristopheFantoni

Il y a beaucoup trop de termes anglais à mon goût. Il m'est donc difficile de répondre à votre question.

225
1
il y a 2 ans par JeanPaulCAVALIER

Bonjour Hélène,

Désolé Christophe ma réponse va être en globish :

  1. je n’ai pas la traduction officielle en français de tous les termes sous la main :-)
  2. … j’ai la flemme de la chercher
  3. en globish, le niveau de bullshitisme est plus apparent. Je crois en effet que tout « Employee Survey » se respectant se doit d’être un « must have » au jeu du bullshit bingo.

Donc, je travaille dans la filiale d’un grand groupe du CAC40. Tous les ans au mois de Novembre, nous répondons à un questionnaire en ligne nommé « Scope ». La société qui organise la collecte et s’occupe du dépouillement et de la présentation des résultats est : « Willis Towers Watson ».

Il y a 50 questions qui restent grosso modo les mêmes d’une année sur l’autre.

Le questionnaire explore le sentiment des salariés selon de multiples dimensions : Leadership, Attitudes & Values, Agile Organisation, Customer First, Immediate Management, Job Satisfaction, Remuneration, Development, Engagement

3 « indices » (calculées je ne sais trop comment) viennent depuis quelques années compléter l’image : Innovation Index, Inclusion Index, Trust Index

Le résultat général de l’entreprise pour ce Survey sont accessibles à tous, les résultats par équipe sont fournis aux managers qui sont fortement encourager à les partager avec l’équipe et à les discuter pour proposer un plan d’actions en lien avec les résultats. Les résultats par équipe sont très détaillés, on a un score par question, un score par dimension, une évolution par rapport à l’année précédente, une comparaison avec son département, avec l’ensemble du Groupe et avec l’industrie.

Mon avis sur ce questionnaire s’est dégradé au cours des ans. Les nouveaux arrivés dans l’entreprise trouvent en général « Scope » absolument génial : on leur demande leur avis, ils peuvent dire ce qui ne va pas et influencer pour une résolution. Ils se sentent écoutés et valorisés.

Les « anciens » et les managers honnêtes (lorsqu’il se lâchent en off) sont beaucoup plus réservés:

  • les dimensions avec un « bon score » ne sont pas assez mises en valeur.
  • grosso modo ce sont toujours les mêmes dimensions qui posent problèmes d’une année sur l’autre ce qui signifie qu’il s’agit de problèmes structurels ou culturels à l’entreprise qui ne sont jamais adressés
  • il est juste risible de demander aux middle managers chacun dans leur silo de construire un plan d’actions avec leur équipe chaque année pour traiter des questions sur lesquels ils n’ont qu’un pouvoir extrêmement minime voire inexistant

Donc pour résumé, un outil sympa pour faire croire aux petits jeunes qu’on tient compte de leur avis et pour prolonger/renouveler leur engagement pendant quelques années. Un outil mal exploité par le top management pour adresser les problèmes structurels.

Bon, je ne résiste pas à la fierté de vous donner les 5 questions pour lesquels mon équipe à donner un score de 100% :

  • I have confidence in the decisions made by my immediate manager.
  • My immediate manager gives me regular feedback on my performance.
  • My immediate manager ensures that people in my department understand the company’s goal.
  • I can see a clear link between my work and this company’s objectives
  • I am willing to work beyond what is required in my job to helmp this company succeed

… et pour vous faire une idée du problème de bâtir un plan d’actions efficace dans mon équipe, voici 2 scores à 0% que nous nous devons de redresser avant l'année prochaine => bon courage à nous :-), si vous avez des idées pour que nous y arrivions, n'hésitez pas à les partager !

  • How good a job is top management of your company doing in making decisions promptly ?
  • Regarding pay, how good a job do you feel your company is doing in matching pay to performance ?
1
il y a 2 ans par ChristopheFantoni

Rassurez-vous, @JeanPaulCAVALIER. Ce n'est pas bien grave.
En fait, je maitrise moi-même presque une quarantaine de langages, incluant huit langages « humains » et près d'une trentaine de langages informatiques.
Par contre, il est vrai qu'en France, dans la mesure du possible, j'essaye toujours de parler français afin de bien me faire comprendre de mes compatriotes. Dans le même état d'esprit, j'essaye également de défendre la langue française au travers de mes écrits... techniques. Cela m'amène parfois à trouver des traductions à des mots qui n'en ont pas. Mais question didactisme, on ne fait pas mieux.

824
1
il y a 2 ans par BUROPOLESERVICESLABEGE

Pourquoi doit on toujours parler avec des anglicismes. Honnêtement, je n'ai rien compris !

On a une langue française si riche !

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.