Notre flux d'information "comprendre pour agir" aborde aujourd'hui un thème certes beaucoup moins important que la victoire de l'équipe de France de foot hier ... Nos abonnés ont sans doute des préoccupation plus citoyenne ?

Bonjour,
Bien sûr la notion de guerre économique n'est pas qu'un jeu sémantique pour faire joli ! Elle recouvre une réalité prégnante qui contraint fortement nos sociétés et nous obligent à nous adapter. La mondialisation n'est en fait qu'un grand mouvement de dérégulation qui remet à l'ordre du jour une loi que nous pensions oubliée : la loi du plus fort.
En effet, par la dérégulation progressive mais ininterrompue qui permet même aujourd'hui à des entreprises internationales de faire condamner des états pour avoir entraver leur capacité  faire du profit, nous ne pouvons que constater que la taille critique nécessaire pour se maintenir sur un secteur ne fait que s'accroitre.
Le rôle de l'information dans cet univers de concurrence libre devient de plus en plus important. Au delà de l'accès à l'information, c'est bien la capacité à l'utiliser, à la mettre en perspective, à comprendre le jeu des acteurs, ... qui devient différenciateur (comme nous le rappelons ici)
L'article d'aujourd'hui revient de façon très pertinente sur le rôle des services de renseignement dans cet univers impitoyable ...
Bonne lecture
Temps de lecture : 11 minutes

comprendre intelligence economique stratégie
8
2

1 réponse

il y a 3 ans par EtienneZulauf

Bonjour Olivier,

La concurrence est une compétition dont l'enjeu n'est pas une coupe mais la survie. Dès lors, le terme "guerre" ne me choque pas, sans nécessairement imaginer les cadavres qu'on peut extrapoler de ce terme (mais les chômeurs et les conditions de travail inhumaines dans certains cas).

Il n'est d'ailleurs pas rare de se voir conseiller, en tant que chef d'entreprise, la lecture de "L'art de la guerre" de Sun Tzu....

Entretenir un réseau dans lequel on côtoie ses amis, ses ennemis, les décideurs, où l'on grappille des infos, où l'on créé des alliances, c'est gérer son service de renseignements.

Et enfin, quand on établit une "stratégie" ou plusieurs, nous sommes bien encore une fois dans un vocabulaire identique.

Alors bien sur le terme est fort, mais parfois on a besoin de se rappeler que les enjeux sont importants, l'honnêteté parfois optionnelle chez certaines personnes, et que mener à bien son entreprise est un combat de tous les jours.

4
il y a 3 ans par olivierChaillot

Dans un monde de concurrence dérégulée comme nous le voyons se développer avec la mondialisation, l'adage que tout dirigeant devrait avoir à l'esprit à tout moment ne devrait il pas être : "Un bon concurrent est un concurrent mort !!" Juste histoire de se rappeler à chaque instant la relation qui existe entre les acteurs de son marché ?

2
il y a 3 ans par EtienneZulauf

Je préfère manger au resto et faire des hackathons avec mes "concurrents" et nous renforcer mutuellement, mais je sais que ce n'est pas possible dans tous les domaines d'activité :-)

La mondialisation ne touche pas tout le monde (directement). 

Voir mourir ses concurrents c'est aussi faire de la croissance (en prenant leur place), ce que tout le monde ne souhaite pas non plus.

Du coup, de mon point de vue, ce n'est pas une réalité pour tout le monde.

2

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.