Hello,

Je ne veux pas que cette question se perde en débat inutile, j'aimerais que ça reste très factuel. Je mettrai toute opinion personnelle de côté et je demande aux Skillers d'en faire autant ou de s'abstenir.

J'ai une amie marocaine rencontrée durant mes études et pour qui j'ai beaucoup d'estime. Les offres au Maroc portent à 90% sur J2EE, technologie qu'elle a déjà utilisé dans deux stages et qui ne la passionne pas plus que ça (et je la comprends). Cependant, elle porte le voile. Je ne connais pas le nom de chaque déclinaison de voile, mais c'est le moins couvrant, et elle est habillée comme n'importe quelle européenne autrement. Elle a déjà par deux occasions passé des entretiens qu'elle a réussis, jusqu'à ce qu'on lui dise qu'il faudrait signer une "charte de laïcité" pour aller plus loin.

J'aimerais qu'elle trouve quelque chose de bien, elle le mérite, mais je préfèrerais qu'elle ne perde pas son temps et sa détermination avec des entreprises qui la forceront à signer quelque chose au bout du compte. Je décris aussi rapidement ses goûts : un peu comme moi, elle s'intéresse bien à la technique, l'algorithmique etc. Ca élimine la plupart des SSII, qui voient généralement le code comme la tâche ingrate du new-starter avant qu'il devienne manager deux ans plus tard. L'idéal serait pour elle un poste technique à forte valeur ajoutée, pas un poste de monkey programmer.

Connaissez-vous des entreprises en France répondant à ces deux critères principaux (tolérance du voile + focus import sur la qualité technique) ?

Merci d'avance !

PS : une entreprise avec des équipes internationales, où l'anglais est de rigueur, serait un plus.

informatique laicite recrutement
2
1

3 réponses

il y a 2 ans par PascalW
Bonjour,
La remarque sur l'algorithmique n'est pas toujours vrai dans les SSII en particulier dans les grosses qui font aussi de la TMA, Leurs seules restrictions réelles lors de l'embauche sont imposées par les clients (en particulier si des habilitations "DEFENSE" sont necessaires ou en cas de délit de "sales gueules").
Elles fonctionnent de plus en plus en centre de services donc cette personne peut postuler sans inquiétude au moins chez des CGI, Sopra-Steria ou Thales...
Apres, il existe tout un "univers" d'éditeurs qui travaillent également en Geosciences notamment comme CGG, Gesper, Schlumberger, pdgm, paradigm, etc...
Je pense que les sociétés qui gravitent autour de la branche Exploration-Production de TOTAL n'auront aucun problème avec ses convictions et/ou ces origines. (ce serait étonnant)
4
il y a 2 ans par DavidCourtinot
La mauvaise image que j’ai des SSII n’est justifiée que par des échos, non par mon expérience personnelle, mais j’ai fini par me convaincre que si on aime la technique dans son sens noble ce n’est pas les meilleurs endroits au monde. Cela étant, on candidate tous pour des SSII au minimum pour avoir un filet de sauvetage (d’autant que les entretiens techniques des SSII que j’ai passés sont plutôt simples). Merci pour les pistes données dans votre réponse !
2
il y a 2 ans par PascalW
Je comprend votre vision des SSII (ou ESN, même si cela regroupe des réalités différentes). En général, c'est assez peu humain, c'est vrai mais ce n'est pas une raison pour prendre argent comptant tout ce qui est dit sur elles ;-)
Concernant la simplicité technique des entretien que vous avez pu avoir, il faut prendre en compte 2 choses que les jeunes diplômés ne perçoivent pas toujours:
- Apprendre une techno particulière ne doit pas être un soucis dans le métier (on est capable de former les gens si c'est necessaire). Il ne suffit pas de connaître telle ou telle outil ou langage, il faut savoir l'utiliser du client. C'est cette capacité à s'adapter au client qui nous intéresse en priorité quand le poste est durable.
- A priori les opérationnels qui font du recrutement connaissent suffisamment leur métier pour avoir des critères précis en tête. En tant que candidat, on ne sait jamais ce que veut vraiment le recruteur. (moi aussi je cherche un poste en ce moment et je le redécouvre ... un peu douloureusement)
Quand on cherche des gens opérationnels dans l'urgence on a recours le plus à l'interim. J'ai la plus grande méfiance pour les entreprises qui cherche une personne en CDI dans l'urgence. C'est toujours le signe qu'elles confondent manque de rigueur et souplesse.
1
il y a 2 ans par DavidCourtinot
Ce que je veux dire, c'est que leurs tests ne faisaient que vérifier une connaissance très superficielle de Java. J'ai à vrai dire passé très peu d'entretiens dans ma vie, donc ma seule référence pour des entretiens bien techniques c'était pour Amazon et Indeed. Pour l'un comme pour l'autre, il y avait un large éventail de questions très techniques (structures de données, problèmes de design, problèmes algorithmiques, etc) qui n'était pas comparable avec ce qu'Atos fait passer par exemple. Je n'ai que deux exemples en main mais je suis sûr que pas mal d'entreprises font ce genre de choses, y compris des start-up.

Si mes entretiens n'incluent pas ce genre de choses je vais rapidement me dire que je ne vais pas me plaire dans l'entreprise car si la technique y était très valorisée, elle serait évaluée plus rigoureusement.
1
il y a 2 ans par pcouzon
Pourquoi ne pas tester les organisations internationales ? L'OMS, à Lyon, par exemple, est composé de travailleurs internationaux et il y a des développeurs & profils techniques forts.
2
il y a 2 ans par DavidCourtinot
Merci, je jetterai un coup d'oeil, bien que ça ne m’ait pas l’air de coller à ce qu’elle veut. En tout cas pour moi-même je trouverais ça trop loin de mes envies.
1
il y a 2 ans par FredericLibaud
Il existe des ESN (entreprises de services numériques, ex. SSII) qui ont des valeurs humaines... fort heureusement.
Dans tous les secteurs vous aurez des a priori face à la tenue vestimentaire, les origines du candidat...
A mon sens dans les choix de recrutement c'est la qualité du profil avant tout qui compte et les résultats des entretiens. Côtoyant de nombreux chefs d'entreprises du secteur c'est généralement ce qui est pensé.

Il n'y a donc pas de raisons qu'elle ne tente pas sa chance !
2
il y a 2 ans par DavidCourtinot
Ouaip, mais les deux fois où il lui a été demandé de signer une clause de laïcité à l’issue des entretiens ont un peu écorné sa confiance. Je pourrais comprendre pour des positions customer-facing mais pas vraiment pour du développement.
1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.