Dans cet article www.usine-digitale.fr/editorial/euronext-lance-... on apprend la création d'une 2ème bourse pour les PME technologiques, la Tech 40. L'idée me semble intéressante pour assurer le financement des PME vers des ETI et plus...
Mais, cela ne me semble pas résoudre le problème de beaucoup de TPE, PME sur leurs capacités d'investissements pour assurer leur pérennité. Alors pourquoi ne pas proposer, en complément d'un crowdfunding local, une sorte de bourse financière "Territoire40", dont l'objectif serait d'assurer ces capacités d'investissements, mais localement, à l'échelle d'un territoire type département. Il faudrait trouver des règles pour éviter la tentation forte de la pure spéculation :
1/ Détenir les actions ad minima pendant 1 an ou un exercice fiscal avant de pouvoir à nouveau les vendre
2/ Une cotation par mois pour éviter la spéculation outrancière
Le tout bien sûr, porté par des outils numériques type site internet et application mobile :)
Est-ce que le principe pourrait être bien ou bien est-ce saugrenu ? Ou bien encore cela existerait-il déjà ?

entreprise financement investissement territoire
3
5

5 réponses

il y a 4 ans par djoke
super intéressant, mais super chiant à mettre en oeuvre (juridiquement parlant).
Après je te renverrai bien du côté des associations qui bossent sur la crypto monnaie (qui parlent de ce genre de programme, ou tout du moins l'imaginent).
2
il y a 4 ans par djoke
(voir aussi du côté des organismes de décentration des services administratifs mis en place pour les projets open source qui est vu comme un moyen de ne pas s'encombrer de services lourds et pour améliorer l'émergence de monnaie; si ca te branche, je peux te mettre en lien avec les responsables dudit projet)
2
il y a 4 ans par gmaison
Pas que juridiquement ! :) fiscalement, financièrement, etc...

Je me doute. J'essaie de voir - et de faire participer les compétences des Skilleurs et Skilleuses - à quoi cela pourrait ressembler. Une montagne ne m'a jamais fait peur à parcourir ni à franchir. Le tout c'est de savoir par quel chemin. Ensuite... ben y a plus qu'à avancer et voir sur la route les obstacles qui se présentent.

Par exemple, il serait intéressant qu'en matière fiscale il n'y ai soit pas d'imposition du tout sur les éventuels revenus générés soit pas d'imposition sur les plus-values jusqu'à la hauteur des montants investis. (j'investis 5 k€, je ne suis pas imposé tant que je n'ai pas touché 5 k€ en plus-values)

[Le concept de crypto-monnaie (à la bitcoin) m'intéresse au plus haut point car je le vois comme une disruption des systèmes politiques et économiques actuels. Je m'interroge encore, à cet égard, entre l'avantage économique et financier mais aussi l'esprit de la Res Publicae. Encore que cela puisse peut être être également disrupté. Mais c'est un autre sujet. Remarque, @djoke, le mieux serait de les inviter peut être sur Skiller pour qu'ils viennent partager leurs idées et compétences sur ces sujets là, et sûrement d'autres ;)]
1
il y a 4 ans par djoke
cher @gmaison, (aucun cynisme dans ce titre, je t'aime bien tes idées et toi) j'ai précisé "juridiquement parlant" parce qu'en l'occurrence, tout dépend de l'acceptation du droit. J'ai fait une étude pour un client sur une espèce de banque privée dont le principe ressemblait de loin au crowdfunding mais de loin. Bref durant cette étude, j'ai redécouvert que l'equity (ce dont on parle en fait) répond à des règles très spécifiques auquel les organismes sont soumis, règles qui s'accompagnent d'une surveillance par l'ACP (ou son nouveau nom).
ergo, si tu t'en affranchis, cela devient de la vente interdite donc ni fiscalité (on est pas aux US), ni finance (retour de l'ACP).

pour les crypto monnayeurs, je te mets en relation avec eux au travers de FB (ich junction kenya)
2
il y a 4 ans par gmaison
Je comprends tout à fait que toute "possibilité" dépend du droit. Ma "vision" est justement d'établir les conditions d'un nouveau droit (et vice versa) qui permettrait une dynamique territoriale plus forte, plus riche et plus dense, rendant ainsi ce territoire plus résilient aux aléas macro-économiques avec un mouvement financier circulaire et territorialisé (d'où mon intérêt à la fois pour les monnaies locales sous forme de crypto-monnaies pour leur usage numérique).

Je fais partie de ces convaincus qui pensent que l'avenir se trouve du côté des entrepreneurs (au sens développeurs de projets et pas seulement des structures Entreprises). Je pense également que c'est par l'innovation que cela sera possible, en renversant des points de vue et en forçant, parfois, les règles. Partant de ces principes, je considère qu'à l'instar de l'eau, il est possible de se répandre (d'étudier) partout jusqu'à trouver le passage pour s'écouler (la faille ou bien le "ce qui devrait être pour ...").

Donc, le droit pouvant être modifié, je réfléchis et agis pour trouver et mettre en place ces conditions. Et, en adéquation avec ma génétique "effectuale", je parle de mon idée avec mes moyens pour essayer d'avoir des parties prenantes à ce projet. :)

Allez, soyons fou ! quelles pourraient être ces conditions ? Vous devez avoir des avis, même iconoclastes ! ;) C'est la beauté de la chose !
1
il y a 4 ans par usercentric
Plusieurs remarques dans le désordre :
- la région me semblerait le niveau adéquat, en complétant avec des comités locaux (département voire métropole ou agglo ou pays ou plusieurs communautés de commune) pour disposer d'une diversité suffisante, d'autant que la région dispose de la compétence éco au contraire du département ;
- la dimension internationale des bourses est intéressante à mon sens car elle permet de diversifier le risque, donc hyperlocaliser me semble antinomique ;
- pour favoriser le dévt éco, il faut développer la confiance entre les parties prenantes d'un écosystème, est-ce que la bourse est le meilleur moyen ? Je ne sais pas ;
- la fluidité est la caractéristique première d'une bourse, cela implique une interconnexion de bourses locales ;
- utile de relire l'histoire sur les bourses régionales bit.ly/1J4tP9G ainsi que celle des banquiers lombards bit.ly/1K0UyoY
- il y a une personne qui pense à la même chose que toi : bit.ly/1dWCdw6 ;-)

Je te remercie pour ta question qui en réveille une autre qui me trotte dans la tête depuis longtemps : skiller.fr/question/6884 :-)
2
il y a 4 ans par gmaison
@usercentric merci pour ces remarques ! :) Je continue ma réflexion en en tenant compte.

Quant à Jean Christophe Fromentin, invitons le sur Skiller ! :)

S'il y a une chose que j'ai bien vu avec la mondialisation, c'est le besoin de "relocaliser" les échanges dans des relations de proximité sur des territoires à dimension humaine. Il y a 200 ans, c'était à l'échelle d'une journée à cheval, aujourd'hui, c'est à grand maximum 2 à 3h de voiture (dsl pour l'aspect old school de la voiture ;) )

Ma conception du "local" ressemble à celle des poupées russes : je le vois de manière intégrale chaque local ayant son utilité et sa vie propre, pouvant servir également de support au développement de structures vers un "local" plus grand (Commune->Interco->Département->Région->France->Europe->Monde->Univers->...). Chaque "local" a ses spécificités mais chacun doit disposer de certains outils identiques et proportionnels, tels des outils de financement, dans une nouvelle conception du financement, plus territorial, plus engagé (comme le crowdfunding ou l'engagement d'entreprises locales dans d'autres entreprises locales, ces fameuses bourses, donc, mais aussi des réseaux de BA, de VC, ...)

La Bourse n'est pas nécessairement l'espace de confiance entre parties prenantes d'un écosystème. Je le vois plus comme une plateforme de ressources financières que des tiers de confiance peuvent organiser avec la finalité du financement local. Ensuite, et c'est mon essence effectuale qui parle :), tout projet ne peut se développer que par l'engagement de parties prenantes, pouvant être, dans ce cas précis, effectivement d'autres places boursières "locales", idée à rapprocher de ma vision "intégrale" des différents niveaux de "local".
1
il y a 3 ans par jeansalwa
voir sur le site www.centre-info-intro-bourse-tpe-pme-eti.fr il s'agit de mettre en place de mini bourse locale par entreprise le site recherche des correspondants et / Ou des partenaires
le concept a été labellisé " Finance Innovation" par une commission de 6 experts
2
il y a 3 ans par gmaison
Excellente solution ! C'est quoi le timing de mise en place ?
1
il y a 4 ans par MickaelGUERIN
Bon, j'ai absolument pas de réponse, mais je trouve que c'est que c'est une très bonne idée. Faisable? Pas faisable? Essayons et on verra bien. Ça fait mélange des genres entre crowdfunding, fundraising, business angel... Et si en plus cela s'accompagne d'une aide "physique", conseil, réseau, ... Ça peut être assez fort... Bref, j'aime beaucoup l'idée...
1
il y a 2 ans par bourseslocales

on cherche des correspondants voir twitter.com/bourseslocales  voir aussi www.bourse-de-voisinage.com 

1
il y a 2 ans par usercentric

Depuis un an, ce sujet a-t-il fait son chemin ? Et plus globalement le contexte ?

2
il y a 2 ans par gmaison

@usercentric le sujet, pour ma part, n'a pas vraiment évolué de manière directe.

Mais mes actions par ailleurs, principalement avec inoo et bientôt avec #RuralTech, m'amènent à maintenir l'idée au chaud.

Concrètement, je suis en train de faire éclore un écosystème entrepreneurial dans l'économie numérique dans mon département. Pour cela, dans la construction, j'ai besoin de tout un pan capitalistique (investissements via BA, financements bancaires et autres, ...) pour qu'il soit viable et pérenne. Et cette idée d'une bourse locale fait partie de l'attirail auquel je pense pour permettre une partie de ce pan capitalistique et financier.

Mais pour l'instant, c'est trop tôt et je ne me suis pas encore penché sur les aspects réglementaires.

Par contre, ma vision là dessus reste identique : ce doit être une plateforme d'investissement et non de spéculation. Et je compte qu'elle soit basée sur la blockchain.

2

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.