La période semble propice au repli sur soi. Un petit regard en arrière s'impose et certains (candidats ?) jouent sur la nostalgie pour rassurer ceux qui ont peur de l'avenir. Ce comportement permet-il vraiment de poser les questions nécessaires à la construction de notre futur commun ? Ou ce repli nous mènera-t-il plus vite dans le mur ? Voilà des questions que je me pose ... alors, j'essaye de trouver quelques pistes de réponses en fouillant dans la toile ... et je trouve cet article : www.monde-diplomatique.fr/publications/manuel_d... me voilà rassurer ... enfin presque ;)

Et vous ? qu'en pensez-vous ?

comprendre economie philosophie politique vision
2
3

3 réponses

il y a 1 an par olivierChaillot

J'ai trouvé un autre point de vue sur la question qui me semble intéressant et compléter le premier : www.comite-valmy.org/spip.php?article8390 

qu'en dites vous ?

1
il y a 1 an par EURLLSCONSULTING

Je ne sais pas si c'était mieux avant, mais chaque décennie a traversé ses difficultés. Nos anciens nous disent"....de mon temps c'était mieux..." mais ils font référence à une période où on guerroyait beaucoup sur notre continent...

Ce qui est sûr, c'est que rien n'est comparable et à tous les niveaux (santé, communication, transport, vie publique, économie, banque....), il 'y a pas de constante de référence ni une norme qui dit "mieux ou moins bien".

Chaque décennie doit s'adapter à son temps...

1
il y a 1 an par jeromedelon

Bonsoir Oliver

Pour moi la question ne devrait pas ce poser car chaque période d histoire avait ces problématiques et ces restructurations ,maintenant allons nous nous lamenter ou se retourner ?, en tout cas pour l être humains est toujours la avec ses problèmes ses ambivalences.

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.