Bonjour à tous,

Ingénieur chimiste avec près de 3 ans d'expériences (stages et CDD) en R&D/Achat/conformité produits, je souhaite me reconvertir en tant que Chargé de Recrutement de profils Cadres/Ingénieurs/Techniques... Mes sociétés cibles sont les sociétés d'ingénierie voire les cabinets de recrutement situés de préférence à Lyon (ou en Rhône-Alpes).

Ce projet professionnel est selon moi cohérent car :

- il y a des compétences transposables avec mes expériences précédentes : ciblage du besoin du client, rédaction d'un "cahier des charges" (du candidat), veille du marché, sourcing de fournisseurs (parallèle avec les candidats = "fournisseurs de compétences" et similarité des moyens de prospection), rédaction de synthèses... Concernant le fait de mener des entretiens, mon côté technique pourrait être un atout en supplément de mes qualité d’écoute et relationnelles.

- j’ai eu l’opportunité de collaborer avec des techniciens, ingénieurs, docteurs, acheteurs, commerciaux, responsables qualité/production, juristes donc je connais les compétences nécessaires pour prétendre à ce type de postes

- je suis curieuse d'en apprendre plus sur les nouveaux métiers de demain

- j'aime échanger avec des profils différents allant du jeune diplômé au PDG

- j'ai fait un master 2 en gestion des entreprises prouvant mon intérêt pour l'ensemble des départements d'une entreprise

Bien que convaincue de ma légitimité sur ce type de poste, j'ai peu d'entretien. J'ai fait relire et commenter mes CV et lettres de motivation par divers professionnels. Ils trouvent mes lettres pertinentes et mon CV agréable à lire. Le souci est que j’ai des expériences variées donc je suis « experte » dans aucun domaine et certains recruteurs pourraient penser que je ne sais pas ce que je veux faire…

Pour être honnête, j’ai saisi les rares opportunités qui se présentaient à moi car la chimie est un domaine où il y a peu d’offres et beaucoup de concurrence. J’ai beaucoup appris et je pense que la polyvalence devrait être une qualité. Cependant, en France, elle est synonyme de profil atypique lui-même synonyme de profil peu vendeur sur un marché de l’emploi en crise…

Face à des personnes issues d’un master 2 en Ressources Humaines (donc expertes en techniques de recrutement mais ne connaissant pas forcément bien les métiers pour lesquels elles recrutent), j’ai l’impression que mes chances sont minces.

J’ai fait quelques entretiens réseau et essaie de réseauter sur les salons pour avoir accès au marché caché de l’emploi.

Je vous remercie de me faire part de votre propre retour d’expérience et/ou conseils et/ou postes dont vous auriez connaissance.

Cordialement.

ingénieur reconversion chargé de recrutement atypique sociétés d'ingénierie
3
4

3 réponses

il y a 3 ans par FredericLibaud

Bonsoir,

Le monde change... et l'avis des dirigeants/managers de façon générale aussi !

Ayant goûter au recrutement même si je ne suis pas fan, je partage votre sentiment. Cependant, il faut pas pour autant lâcher, si c'est ce que vous voulez faire alors persévérez quitte à essayer de faire des formations complémentaires, dans le domaine du recrutement. Les petits déjeuners, Webinars mais, aussi les MOOC peuvent êtres une approche intéressantes.

Pour ce dernier cas, il existe des formations diplômantes sur FUN (https://www.fun-mooc.fr) et la formation pour tous (www.laformationpourtous.com/),  certes payant est intéressant.

Le problème avec les chargés de recrutement expert, ce que en effet ils ne connaissant pas forcément et vraiment les problématiques techniques de terrain. Ce qui fait que beaucoup de recrutement virent à la catastrophe parfois...

Pour ma part, si j'avais à recruter un tel profil je choisirais une personne connaissant bien la problématique métier, ayant un goût prononcé pour les RH quitte ensuite à lui faire faire des formations.

Bon courage.

3
il y a 3 ans par VanessaLyon

Bonsoir,

je vous remercie de vos conseils.

J'ai déjà fait plusieurs MOOC pour maintenir une certaine culture générale tout en apprenant de nouvelles choses. Je vais me pencher sur le site laformationpourtous que je ne connaissais pas.

Bonne soirée.

1
il y a 3 ans par ChristopheFantoni

Personnellement, je n'ai pas trop compris ce que vous recherchiez exactement. Un retour d'expérience ? Un emploi ? Ce n'est pas exactement la même chose. Pour moi, vous devriez simplifier votre question et aller directement à l'essentiel afin que celle-ci ait beaucoup plus d'impact auprès de la communauté du site. Au besoin, je vous rappelle qu'un RH passe moins de 30 secondes sur un CV.

1
il y a 3 ans par VanessaLyon

Je recherche à la fois un retour d'expérience et aussi des pistes d'emploi à pourvoir dans le domaine du recrutement. Tout le monde parle du marché caché de l'emploi et j'aimerai y avoir accès. En même temps, je suis ouverte aux bonnes idées des gens de ce site.

Inutile de me rappeler qu'un RH passe moins de 30s sur un CV, je le sais très bien, le mien fait un recto de page = la norme en France. Mon message est "long" dans la mesure où je suis bien obligée d'expliquer le pourquoi du comment mon objectif n'est pas si simple à atteindre.

1
il y a 3 ans par ChristopheFantoni

Il n'est pas rare qu'une offre présente sur le site de Pole Emploi ait déjà été proposée à un très grand nombre de personnes avant de devenir officiellement publique. En réalité, n‘importe quel responsable chargé du recrutement ira d’abord fureter dans son réseau personnel lorsqu’une place est à pouvoir au sein de son entreprise. L’offre restera « cachée » tant qu’il existera une possibilité de trouver la perle rare au sein de son propre réseau. Et si celui-ci ne suffit pas, il demandera alors à son personnel de lui recommander, pour ne pas dire de coopter, des personnes venant de l’extérieur. Ce n’est qu’ensuite qu’il fera appel à Pole Emploi et que l’offre deviendra officiellement publique.

Personnellement, depuis que je travaille (c’est-à-dire depuis 20 ans), j’ai toujours été embauché de cette manière-là : mon CV circulait dans mon réseau et dès qu’une place « cachée » correspondait à mon profil, j’étais contacté. Le paradoxe de cette petite anecdote, c’est que j’ai déjà eu l’occasion de trouver du travail grâce à Pole Emploi, mais lorsque je me rendais aux entretiens d’embauche, j’avais souvent en face de moi des gens qui me connaissaient déjà.

1
il y a 3 ans par VanessaLyon

Il me semble aussi qu'une entreprise est obligée de mettre une annonce même si elle a déjà idée de qui elle va recruter. Ceci pourrait expliquer pourquoi certaines offres apparaissent furtivement sur les sites d'annonces d'emplois.

Pour le réseau, je suis d'accord avec ce que vous dites. C'est pour cela que j'essaie de créer le mien. Cela prends du temps car ma famille ou amis ne sont pas dans la même sphère professionnelle donc j'essaie de créer des liens via des ateliers emplois ou soirées APEC (où j'ai eu connaissance de ce site), ou lors de conférences. Créer un lien de qualité demande bien plus que d'échanger 5 min sur un sujet lors d'une soirée où chacun parlera à plusieurs personnes. Il y a bien l'échange de cartes de visite ou la demande de contact sur les réseaux professionnels mais cela me parait éphémère à vrai dire. Je ne suis pas sûre de bien m'y prendre puisque mon réseau est surtout rempli de demandeurs d'emplois même si ces personnes finiront par être en poste. Il y a aussi les entretiens réseau mais le taux d'absence de réponse ou de réponse négative (faute de temps, de motivation, de compréhension de la démarche...) est important quand on n'a pas un lien direct avec la personne ou on ne vient pas de la part d'un de ses contacts. Evidemment, je continue mes démarches de réseautage.

1
il y a 3 ans par samhee

Bonjour,

un petit retour d'expérience d'un de mes proches.

Ingénieur de formation, il a travaillé ensuite en analyse financière. Puis au hasard de discussions et de rencontre, il a été embauché comme recruteur dans une grosse boîte américaine spécialisée, où les employés font plus du démarchage commercial que du recrutement, mais il recrutait alors des profils financiers et l'argument commercial était justement de dire qu'il comprenait les besoins du poste pour l'avoir exercé. Cela lui a permis de rebondir et de travailler exclusivement en RH par la suite dans d'autres entreprises. Ne lâchez pas!

Si cela peut vous aider, contactez-moi pour une mise en relation: samhee.lazare@gmail.com 

1
il y a 3 ans par VanessaLyon

Bonjour,

il y a effectivement l'alternative de commencer en tant que consultant en recrutement comme votre connaissance. J'avais pu décrocher 2 entretiens pour ce genre de poste mais ils ont fini par recruter des profils ayant une expérience commerciale. Un cabinet bien connu m'a dit que dans son domaine, on préférait souvent recruter des profils plus commerciaux que techniques car il était plus facile de leur mettre "une couche de vernis technique" plutôt que de développer la fibre commerciale d'un ingénieur (du moins de la plupart). Sachant que je me vois plus à l'aise dans la prise en compte du besoin du client, le conseil..., j'ai ainsi préféré réorienter mon projet sur un poste de chargé de recrutement. Néanmoins, je vais vous envoyer un email car échanger avec votre connaissance pourrait m'apporter un éclairage nouveau, je vous remercie.

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.