6 réponses

il y a 1 an par olivierChaillot

Quels sont les risques à couvrir ?

la forme juridique est la dernière chose à décider dans un processus de création d'entreprise, elle est là pour apporter un cadre juridique à une stratégie ...

tant que vous ne savez ni où vous allez, ni comment ... impossible de répondre ;)

pour affiner, cherche dans les questions plus anciennes comme celle-ci, tu trouvera surement quelques éléments ...

bon courage

6
il y a 1 an par nan

Merci Olivier. J’avais en fait déjà lu le fil de la discussion que tu m’indiques. Il y avait d’ailleurs un lien sur un tableau comparatif que tu avais posté mais ce lien n’est plus actif. 

Nous avons déjà un projet concret avec un biz plan ficelé, la prochaine etape c’est donc la création de l’entreprise. Nous souhaitons être en partenariat égalitaire avec’ un apport de capital identique. Mon associé va bientôt être chômage c’est donc une donnée importante je crois pour le choix. La mission de  notre entreprise est entre autre de soutenir de petits artisans français dans un domaine bien spécifique en proposant leurs produits via une plateforme e-commerce. Nous allons minimiser au maximum les stocks via un systeme de pré-vente. Nous allons autofinancer notre projet. 

J’esper que ces infos vous permettrons de nous conseiller.

2
il y a 1 an par ArnaudLemoine

Sinon une plateforme E-commerce.. j'espère que vous avez un certain capital de départ surtout si vous êtes en autofinancement ! Le e-commerce coute cher aujourd'hui !

4
il y a 1 an par olivierChaillot

En ce qui concerne le tableau qui n'est plus en ligne, il suffit de prendre un peu de temps pour le reconstituer ... la comparaison entre les différents statuts se fait sur l'ensemble des items recouvrant les risques à couvrir ...

c'est important de le faire ... ça aidera ton choix :)

1
il y a 1 an par samhee

Bonjour,

un conseil qui m'avait été donné: quelque soit le statut juridique, prévoyez dès le début les modalités du "divorce"... 

Bonne chance :)

4
il y a 1 an par olivierChaillot

le fameux "pacte d'actionnaires" dont parle @ArnaudLemoine qui fixe les règles du jeu ... type contrat facilité en SAS ...

1
il y a 1 an par nan

Merci Samhee, effectivement c'est très important et nous prévoyons un pacte d'associés.

2
il y a 1 an par ChristopheFantoni

Malheureusement, ce que vous nous demandez est un peu trop vague pour que l'on puisse vous recommander quoi que ce soit. Il faudrait que l'on en sache un peu plus sur votre projet de société pour que l'on puisse correctement vous conseiller.

3
il y a 1 an par nan

Merci Christophe pour votre réponse. En réponse à Olivier j’ai partagé plus d’infos qui j’espere vous aideront à me conseiller.

un grand merci.

3
il y a 1 an par ChristopheFantoni

Ma réponse va être totalement différente de celle de mes petits camarades. Personnellement, je vous invite d’abord à monter autant de micro-entreprises qu’il existe d’associés. Ensuite, de confier à chaque micro-entreprise une mission propre à l’activité de la société commerciale que vous aimeriez monter (site web, vente, support, etc.). En procédant de la sorte, vous allez faire des économies notables qui vous permettront de vous constituer le capital nécessaire au financement de votre e-commerce définitif (je rappelle que la banque ne finance jamais le stock). À ce stade, les associés fermeront leur micro-entreprise et le porteur du projet principal montera une première SAS qui fonctionnera sous le régime de la maison mère, ou holding, qui abritera autant de filiales, c'est-à-dire de SAS, qu’il existe d’associés. Les avantages d’un tel montage juridique/financier sont innombrables, à commencer par la possibilité d’avoir une unique imposition et non 4 ou 5 (si vous avez 4 ou 5 filiales). Un tel montage est également reconnu à l’internationale. C’est également un très bon début d’optimisation fiscale.

2
il y a 1 an par ChristopheFantoni

J'oubliais : parmi les différents types de holdings existantes (dont l’activité principale est simplement définie dans les statuts de la SAS), il vous faudra choisir essentiellement entre holding financière, holding bancaire, holding technologique, holding de transport et holding non spécialisée. Je vous invite à choisir plutôt holding financière, voire holding non spécialisée, ce qui vous permettra de financer l’activité de vos filiales grâce à l’argent de votre maison-mère. Cela permettra également à votre maison-mère de ne payer des impôts que sur l’argent sorti pour alimenter l’activité de vos filiales (la maison-mère fonctionnant alors comme une sorte de « coffre-fort » et dont l’activité principale se limite à placer son argent pour faire tourner ses filiales).

2
il y a 1 an par ArnaudLemoine

Bonjour.. à deux SCOP ou SAS... avec pacte d'associé dans la SAS.

3
il y a 1 an par nan

Merci à @ChristopheFantoni mais l'association de deux auto entrepreneurs ne risque t'elle pas d'être considérée comme une société de fait? Aussi votre montage de SAS me semble compliqué et à voir avec un avocat d'affaires dans tous les cas. 

2
il y a 1 an par ChristopheFantoni

Au contraire, c'est vraiment très simple. Je vous ai fait un déroulé dans le temps pour que vous ayez une idée sur le long terme. Mais si on le prend étape par étape, votre but premier, c’est d’abord la création des micro-entreprises.

Ensuite, je rappelle que le but de ces micro-entreprises, c’est de faire du chiffre d’affaires afin que celui-ci puisse être déclaré trimestriellement sur le site officiel du gouvernement. C’est d’ailleurs la seule chose que vous demandera l’État (sinon, vous serez automatiquement radiés au bout de 2 ans). Et pour cela, c’est bien simple, il vous faut émettre des factures.

En clair, vos micro-entreprises sont clientes les unes des autres. Par exemple, vous, votre micro-entreprise s'occupe de la vente de produits et celle de votre associé s'occupe du support de ces mêmes produits. La micro-entreprise qui s'occupe du support facturera mensuellement à celle qui s'occupe de la vente le coût de la sa prestation de service. Et ce coût ne sera pas fixe, mais bien évidemment calculé en fonction des ventes effectuées courant du mois. Quelque part, c’est comme si dans chacune de vos ventes, vous reversiez un petit pourcentage à votre associé qui, lui, s’occupera de leur support.

Notez que ce schéma est assez classique quand une entreprise possède plusieurs filiales (ex. : Disney).

2
il y a 9 mois par Coach

Bonjour,

Si ce n'est pas trop tard...

Il est très fortement déconseillé de créer à 50/50 avec un associé. C'est toujours la source d' ennuis et généralement coûteux et même des actions en justice.

2 solutions alors. Ou l'un est légèrement majoritaire 51/49. Ou la solution (qui me semble la plus stratégique) faire entrer un tiers complètement INDEPENDANT pour que ça fasse par exemple un 49/2/49.

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.