Je dois avouer que j'ai du mal à me faire un idée entre la communication importante de cette école privée et l'hétérogénéité des témoignages des recruteurs et des élèves qui sont passés par là.

Il ne s'agit pas de juger cette formation mais plutôt d'établir la qualité et la valeur des élèves qui en sortent.

Merci à tous

formation ingénieur internet
4
5

5 réponses

il y a 2 ans par EtienneZulauf

Des rencontres que j'ai pu faire avec des ingénieurs sortis de ces écoles, ou de gens qui connaissent des gens qui..., les élèves qui en sortent ont appris à apprendre, à la dure ! Le rythme est vraiment difficile et il faut avoir des facilités et s'impliquer pour passer les 5 années. C'est l'une des plus utiles compétences dans un univers technique aussi versatile.

Après c'est aussi une école qui, "paraît-il", vend ses diplômes : ceux qui échouent aux examens peuvent "payer" pour se présenter au rattrapage, qui se passe généralement bien, et peuvent poursuivre le cycle suivant. Ce n'est pas la seule école à le faire, il faut le dire.

Enfin, certains élèves ont conscience du contexte du marché et des compétences qu'ils ont (on le leur a bien appris) et peuvent abuser de cette situation en jouant les divas, mais ce n'est évidemment pas légion.

En conclusion, j'ai plutôt tendance à prendre au sérieux les candidats issus de cette formation et à les recommander.

5
il y a 2 ans par Manu31

Merci Etienne pour ce long point de vu

1
il y a 2 ans par mka

Bonjour !

J'ai eu pas mal d'expérience avec des élèves d'Epitech, certain que j'ai pu rencontrer "au hasard" au détour d'un drink ou d'une rencontre entre dev. Et je dois dire qu'ils font partis des meilleurs dev que j'ai pu rencontrer. La formation fût difficile et le résultat semble au rendez-vous pour ceux qui s'y sont investis à 200%. La plupart d'entre eux s'étaient tournés vers l'entreprenariat.

Pour d'autres que j'ai rencontré lors d'entretien d'embauche (je suis responsable des candidatures à mon poste actuel depuis 3 ans), j'ai très vite déchanté... En recherche d'emploi depuis des mois et souvent incapable de répondre à des questions un petit peu pointues en développement. C'est certainement ceux là qui avaient ont achetés leur diplôme...

4
il y a 2 ans par Manu31

Merci MKA. Je suis assez d'accord avec ce constat. D'un côté des "geeks" bien débrouillards qui vont créer leur start-up de l'autre des passionnés qui ne maîtrisent pas forcement les bases et les théories de l'informatique. Sans être ingénieurs, je m'interroge pour leur carrière dans l'entreprise.

1
il y a 2 ans par DavidCourtinot

J'ai du mal à comprendre comment des "passionnés" pourraient ne pas maîtriser les bases. Les passionnés en informatique deviennent généralement très bons, tout comme les passionnés en X ou Y.

1
il y a 2 ans par ChristopheFantoni

Je vous confirme le fait que cette école vend bien son diplôme. Pour l'obtenir, il suffit le plus souvent d'avoir de l'argent (pour payer sa formation, son rattrapage, etc). Lorsqu'on sort de l'école, le diplôme, et le "prestige" va autour, s'utilise alors le plus souvent comme une clé d'accès à certains postes manageriaux.

147
2
il y a 2 ans par Manu31

Merci Christophe, cela va aussi dans le sens d'Etienne

1
il y a 2 ans par EURLLSCONSULTING

Bonjour !

Pensez aussi à vérifier si les diplômes sont reconnus par l'Etat ! Beaucoup d'Ecoles de Commerce Privées valident des diplôme reconnus....que par eux......(ex : ISEG)

2
il y a 2 ans par EtienneZulauf

Ce n'est pas le cas, ce sont des diplômes d'ingénieurs informatiques.

1
il y a 2 ans par Manu31

Merci. Effectivement le diplôme est reconnu par l'Etat à un niveau 1 MAIS ce n'est pas un diplôme d'ingénieur...

1
il y a 2 ans par EtienneZulauf

Au temps pour moi...

1
il y a 2 ans par FredericLibaud

Bonjour,

Epitech est une école d'ingénieur privé c'est un fait... donc la formation à un coût !

Toutefois, le diplôme est valorisé ensuite par le niveau de compétence acquis pendant la formation.

Naturellement cela sera variable en fonction de l'ingénieur formé... Si nous étions tous identiques ce serait peut-être pratique mais, moins drôle !

Globalement, les ingénieurs Epitech on un bon niveau pour en avoir côtoyer pendant et après leurs formations.

2
il y a 2 ans par Manu31

Merci Frédéric. Ce n'est pas une école d'ingénieur. C'est une école d'informatique. Je ne doute pas de leurs compétences techniques, ni de leur savoir-faire pratique à l'issus de leur formation mais plutôt la possibilité de leur confier une véritable mission et responsabilité d'un ingénieur. Là je doute...

1
il y a 2 ans par FredericLibaud

Bonjour,

Tout dépend du profil, je connais des anciens d'Epitech qui plus que le niveau par rapport à d'autres issues d'autres écoles. Le diplôme ne fait pas tout... il y a le savoir faire et le savoir être.

Le numérique est un domaine, plus que les autres, ou il faut savoir apprendre à apprendre...

3
il y a 2 ans par FabienGaiddon

Bonjour Manu,

Je vais dans le sens de Frédéric. Le niveau est plutôt bon (pour avoir plusieurs Epitech dans mon équipe). De même, comme le dit Etienne, l'un des points forts de la formation est d'apprendre à apprendre, et ça fonctionne assez bien.

Qu'entends-tu par confier une "véritable mission" ? Epitech forme des experts techniques, et, en effet, les élèves formés sont opérationnels en sortant de l'école pour des tâches pointues de développement et n'auront aucune difficulté à se former à une  nouvelle techno ou framework... Si tu recherches un chef de projet junior, tourne-toi vers une école d'ingénieur traditionnelle ou si tu recherches un ingénieur de recherche, va plutôt du côté des formations académiques.

Ensuite, évidemment toutes les formations ont leurs "bons" et leurs "moins bons"... Enfin, n'oublions pas l'humain et ses soft-skills ;)

3
il y a 2 ans par Manu31

Merci Fabien.  Assez d'accord avec tous les deux. Ce sont de véritables experts notamment en Informatique mais avec des lacunes académiques comme tu dis. De l'autre côté les ingénieux classiques sont un peu coincés dans leurs mécanismes. Bref le mouton à cinq pattes comme d'hab :-)

1
il y a 2 ans par DavidCourtinot

@Manu31 je trouve ta vision des choses plutôt réductrice au fil des commentaires. Il n'y a pas de profil type correspondant à une école donnée, et je trouve qu'il est nocif aussi bien pour les entreprises que pour les candidats de toujours s'attacher autant à regarder l'école d'où ils viennent. La seule chose qui compte c'est les compétences, et par chance, l'informatique est un domaine où les compétences sont facilement testables.

Je travaille à Amazon en Ecosse, et nous ne regardons quasiment pas les noms d'école. J'en suis fier mais aussi reconnaissant car autrement mon CV aurait fini à la poubelle avant que j'aie la chance de passer des entretiens. Qui connaît l'ENSEEIHT de Toulouse au Royaume-Uni ? De nombreuses grosses entreprises ont rejeté mon CV sans même me faire passer d'entretiens. Je n'ai pas la prétention de dire que j'aurais passé Google, Facebook ou Twitter à coup sûr, mais je pense que mes chances étaient raisonnables.

Laissez leur chance aux gens et jugez-les sur des critères quantitatifs, ne soyez pas aveuglé par "l'effet de marque". Un candidat venant d'Epitech pourrait bien se révéler plus prometteur qu'un autre venant de Cambridge... ou peut-être pas.

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.