Face à l'émergence de l'Homo Numericus pour qui s'accomplir vaut mieux que réussir l'entreprise doit elle évoluer vers l'entreprise libéré ?

engagement valeurs entrepreunariat
3
4

11 réponses

il y a 2 ans par AurelieMarchal
Un martien débarquant sur terre serait extrêmement étonné de constater qu'on passe autant de temps à ne pas être heureux (au travail) pour gagner sa vie et profiter du peu de temps qui nous reste (sans travail). Il serait aussi très étonné qu'on n'ait toujours pas compris que chaque être humain avait un talent qui n'attendait qu'à pouvoir se déployer (au travail), pour sa propre satisfaction et pour être utile au monde. Il repartirait en se disant "quel monde aberrant et destructeur les terriens ont construit!".
Ce n'est pas pour moi une idéologie, c'est le travail tel qu'il existe aujourd'hui qui est une véritable aberration. Et les nouvelles générations, plus éveillées, plus responsables et plus autonomes que les anciennes (même si de nombreuses personnes des générations passées ont aussi cette clairvoyance et posture) le comprennent de mieux en mieux.
Comme nous avons mis tant de temps à comprendre que c'était une aberration de maltraiter ainsi la nature, de distinguer les droits des hommes et des femmes, de croire que la terre était plate, etc.
Et les solutions pour libérer l'entreprise existent!
5
il y a 2 ans par celineroszak
Alors la je suis à 100% quelle vision éclairée que les gens n'osent pas se dire en pensant que. C'est normal, et qu'ils sont privilégiés d'avoir un job
1
il y a 2 ans par oimoci
Ah, l'entreprise libérée... elle nous manquait presque ;)

Si on parle d'une entreprise avec une gouvernance plus démocratique, un environnement bienveillant propice à la collaboration et à l'apprentissage dans l'action, un espace dans lequel la confiance règne et l'information est co-créée et partagée alors, il se pourrait que ce soit une bonne idée pour convaincre des personnes compétentes de vous rejoindre ! Et par bonheur, il se pourrait aussi que les répercutions sur votre business soient positives, notamment sur vos capacités d'innovation et de réactivité face aux changements de votre marché...

Mais personne ne peut le démontrer !

Par contre, plus j'interviens auprès d'équipes de directions de très grandes entreprises, et plus je me demande ce qui les pousse à temps de reproduction sociale... à part l'absence de droit à l'erreur et la gestion à court terme de leur business !

Pour ceux qui osent se poser les bonnes questions, ils sont souvent perdus entre bon sens et grille de lecture dépassée... Pourtant, une fois de plus, ces entreprises regorgent de compétences. Mais dans ce monde, la Politique a été remplacée par la politique, minuscule et sclérosante... Si ce la vous parle, vous devriez adorer Pierre Rosanvallon "La société des égaux" www.amazon.fr/La-société-égaux-Pierre-Rosanvallon/dp/2021023478
5
il y a 2 ans par JKeire_theos
Oui et non, L'entreprise libérée reste un concept, une ideologie et une vision.
il est clair que:
Le monde a changé
Que la vague nunerique est la
Que les generations Y et X ne feront pas les efforts sacrificiels de leur vie privée // vie pro comme leur parents.
Que toute la population active a partir des quadra est désabusée par des objectifs entreprises court termistes, en crise permanente ( 30 % des collaborateurs se sont desengagés de leur travail) . ajouter a cela une incomprehension generationelle avec les Y et Z.
Bref, un peu de changement en perspective, LOL.

les modeles sont donc a ré-inventer dans les entreprises, dans un climat de croissance faible voire nulle durable. une mondialisation avec de nouveaux acteurs qui s'accélère encore et toujours.

L'entreprise libérée peut donc être "une" solution parmi d'autres, l'enjeux majeur étant de rapprocher ( raccrocher ) tous les collaborateurs ( de toute generation ) à l'entreprise . La crise est d'autant plus Humaine que financiere ou technologique. c'est l'agilité, l'adaptabilité des collaborateurs qui permettra aux entreprises de passer ces Caps difficiles.

Il faut donc etre prévenant avec tout ces systemes, il n'y a pas de solutions uniques. Il faut notamment se mefier des effets pervers. car oui, comme pour tous les outils, methodes, concept le coté "obscur " de la force est présent.
Certains ont déja résumé en l'entreprise libérée, la suppression des managers intermediaires ( gain de Masse salariale) alors que la liberation ce n'est pas la supression mais bien l'enrichissement .

donc l'entreprise libérée oui, mais pas de généralisation et avec QUE de bonnes intentions .

johnny Keire
theos.fr/leblog
4
il y a 2 ans par MyriamDelesalle
Derrière la transformation technologique il y a d'abord la transformation humaine... le growth mindset :) si on n'enclenche pas ou ne favorise pas la transformation humaine, alors on ne peut pas bénéficier du numérique.... L'entreprise libérée c'est avant tout une question d'open mind... d'ouverture d'esprit. Accepter que la valeur n'est pas dans ce que l'on sait mais dans notre capacité à partager ce savoir, à mutualiser les compétences dans un intérêt commun. Un des enjeux les plus difficiles, assurément...
3
il y a 2 ans par FredericLibaud
Bonjour,

C'est avant tout chose une question de management !

Le monde change, alors l'entreprise doit changer.

Toutefois, les grandes entreprises ne recrutent plus ou tout du moins pas beaucoup.

Les petites n'ont pas de gros besoins et donc sous-traite généralement.

Un constat : Le forte croissance de l'emploi indépendant aux USA mais, aussi en Europe.

L'entreprise libérée, le sera parce qu'elle sera plus agile, plus souple, ... et donc plus réactive en faisant appel à une construction de compétences externes entre autres.

Frédéric Libaud, Expert en Numérique, Référent pour la région ouest de CINOV - IT
www.libaudfrederic.fr | blog.libaudfrederic.fr | www.cinov-it.fr
2
il y a 2 ans par BertrandPimpin
Merci pour cette vision. L entreprise libérée est elle donc d après vous un écosystème de compétences plus qu une entreprise dont les salariés s autogerent ?
2
il y a 2 ans par FabricePoussiere
Entreprise libérée ou entreprise responsabilisante ou d'autres modèles, surement. Il y a aussi des modèles de transitions: L'intraprenariat, le corporate hacking. Mais c'est surtout la disparition management paternaliste et statique, contrôlant à outrance et sur-hierarchique qui ne se maintient en France que parce que le marché de l'emploi n'est pas fluide. Même si je pense qu'effectivement les nouvelles générations vont globalement challenger les anciens modèles, le niveaux de désengagement des générations actuellement actives est alarmant. Je partage aussi l'étonnement sur le niveau élevé de productivité par salarié en France avec le niveau de défiance que j'observe vis à vis du management.
2
il y a 2 ans par AudreyDufresne
Bonjour Arnaud,
Je me permets de te partager un article sorti fin janvier sur les entreprises libérées et la place du DRH et un avis de l'un de mes collègues car je n'ai pas de meilleur mot qui me vient...sco.lt/75roxN
2
il y a 2 ans par Julien_
Ça me parait difficile aujourd'hui d'attirer des talents sans leur proposer un cadre de travail qui leur convient. Les salaires à 6 chiffres rivalisent difficilement avec des conditions de travail épanouissantes (sachant que certaines entreprises proposent les deux).

Du coup je suis un peu étonné par la question ! En même temps c'est intéressant, quelles alternatives a-ton :
- Attirer des talents autrement ?
- Ne pas attirer de talents?

Ça doit être possible, mais personnellement je trouve que ça serait nager à contre-courant.

Il y avait cette question sur Skiller qui allait dans le sens contraire justement: skiller.fr/question/7579
1
il y a 2 ans par Julien
Pas nécessairement un enjeu. Juste un outil parmi ceux donnés à une entreprise. Ce n'est pas un format adapté à toutes les entreprises.
1
il y a 2 ans par olivierChaillot
entreprise libérée, dernier avatar du lean management ... comme pour les méthodes agiles, le sujet est de s'adapter le plus vite possible à un environnement mouvent pour générer des résultats à court terme ... sans même le remerciement des actionnaires ! Aucune vision n'est nécessaire ! c'est une solution qui permet de piloter à très court terme sans se soucier de la mutation et du futur ... assurer sa survie mieux que le voisin ... et après nous le déluge ? Histoire d'éviter de s'interroger sur le monde que nous laisserons aux suivants ... d'ailleurs il n'y aura pas de suivant puisque la génération arrive ... après Z c'est quoi déjà ? la fin d'une civilisation qui ne se soucie pas de demain ?
1
il y a 1 an par JacquesFuchs

L'entreprise :

- "libérée"

- agile

- responsabilisante, etc ....

sont diverses formes d'entreprises 2.0 à 3.0 .... qui sont dans le mouvement darwinien : s'adapter ou disparaître !

pour moi, c'est chaque Système (entreprise) qui doit trouver son propre mode, en fonction de sa maturité également. Donc attention aux "pseudo modèles" (l'EL en est un) à vouloir copier / coller : dans notre monde actuel complexe, cela ne marche plus (même si ce principe de benchmarking a marché il y a une 20e d'années)

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.