C'est vraiment super, le développement des puissances de calcul et le perfectionnement des progiciels nous permettent de prévoir la route suivie par les cyclones ! Mais n'ont aucun effet sur la prise de conscience collective qui nous permettrait de faire évoluer nos comportements collectivement pour éviter les conséquences de nos inconséquences ...

Il est porteur de parler du développement de l'intelligence artificielle ... mais en quoi ce développement va permettre le développement de l'intelligence humaine ... pour qu'enfin notre espèce devienne raisonnable ?

Au fait, savez vous la quantité d'énergie nécessaire pour stocker tous ces courriels dans votre boite électronique ... courriels que vous ne relirez jamais d'ailleurs ... ? et comment cette énergie est produite ? ...

comprendre ecologie ethique prospective stratégie
9
8

4 réponses

il y a 1 an par PascalW

Bonjour,

Dans ma vision des choses, le numérique n'est qu'un outil et ne devrait pas être une fin en soi. Il ne devrait être que le moyen pour construire des réponses pour faire face à ce que tu appelles les "enjeux actuels".
Je suis toujours surpris de voir comment il est devenu une finalité en cristallisant tous les espoirs économiques de notre société. Aujourd'hui, on pense sortir de la crise par le numérique. Non pas parce qu'il nous aura permis d'envisager de nouvelles pistes mais parce qu'il est LA nouvelle piste. Alors qu'importe ce qu'on fait du numérique! Il n'y a qu'à regarder l'écosystème des starts-up françaises pour voir que beaucoup veulent juste gagner de l'argent, peu importe le concept ou le projet, elle démarre souvent sans...

Le numérique m'apparait parfois comme l'atome du début du XXème siècle: des chercheurs avaient fissurés l'atome et ce n'est pas leur faute si cela a été utilisé contre Hiroshima ou Nagasaki. De la meme manière, on dispose de puissances de calculs énormes et d'algorithme de plus en plus puissants, peu importe que cela servent à poster des blagues sur Facebook ou à Uberiser les transports. De toute façon, l'IA a déjà condamné les chauffeurs, qu'ils soient Uber ou pas.

Donc oui on doit se demander à quoi sert le numérique. Pour c'est certain, le numérique est brandi comme un épouvantail pour nous éloigner des vrais questions de ce monde.

Un prix d'honneur pour le monde de la santé: Aujourd'hui, on est noyé sous les applis "fitness", celles qui contrôle ce que nous mangeons, l'air que nous respirons, notre nombre de pas, notre IC,... pourtant, l'obésité et le diabète progressent meme chez les plus jeunes.

J'aime bien ta dernière remarque sur l'énergie. On nous pousse de plus en plus à nous passer des energies fossiles au profit de l'électrique. La production de cet électricité est pourtant encore loin d'être verte.

Ironie ultime: dès qu'on a commencé à parler de comportement éco-citoyen, nos appareils électriques (TV, Ordi, Micro-ondes,...) ont perdu leur bon vieux interrupteur mécanique pour des dispositifs électroniques, nous empêchant ainsi de les mettre réellement hors tension.

Pour me résumer, il faudrait arrêter de confondre moyen et finalité.

5
il y a 1 an par olivierChaillot

Pour compléter tes remarques, je suis également assez stupéfait de constater les confusions (souvent sémantiques) que font mes congénères (bien au delà de mes concitoyens ;)), confusions qui amènent à tout mélanger et à rendre inintelligible ce que nous avons devant les yeux ... quelques exemples pour aller dans ton sens :

il faut réduire nos consommations d'énergies fossiles ... alors électricité ... qui est entièrement produite à partir d'énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz, uranium, ...)

Des attentats sont fait au nom de Dieu et les survivants (certains) appellent à prier le même Dieu pour les victimes ... souvent en anglais d'ailleurs ! le nombre de PRAY FOR PARIS ou BARCELONE ou MADRID ou bientôt de nouveau pour HAITI ...

L'ignorance semble être contagieuse et se développer ... Quand un évènement dramatique survient, nous assistons à un engouement d'enrôlement dans la police ou les secours de tous poils ... jamais pour l'éducation ... qui est pourtant la seule manière de lutter contre l'ignorance ...

Nous traitons les conséquences, jamais les causes ... quand deviendrons-nous assez intelligent pour comprendre qu'il nous faut arrêter de vivre à crédit ?

4
il y a 1 an par Stephane31

Les ressources numériques d'aujourd'hui et de demain (puissance de calcul, nouveaux outils, IA, etc...) n'ont pas pour finalité la raison , mais permettent aux entreprises de se transformer pour encore (et toujours..) plus de gains de productivités ! Ne pas le voir, ou le vouloir (choix assumés) c'est prendre le risque d'être moins compétitif que ses concurrents.

Enfin, pour les personnes c'est pour consommer plus (plus d'achats, de pubs, services...). Ce qui est un peu inquiétant  c'est que cela se fait de plus en plus au détriment des rapports sociaux de la vrai la vie (on passe plus de temps à regarder son smartphone et de moins en moins à parler).

3
il y a 1 an par olivierChaillot

et en quoi regarder son smartfon permet de prendre consciences des enjeux et de faire évoluer ses comportements ? c'est un peu ça la question ;)

1
il y a 1 an par Stephane31

et en quoi regarder son smartfon permet de prendre consciences des enjeux et de faire évoluer ses comportements ? c'est un peu ça la question ;)

En rien... Comme je le disais, les moyens numériques que tu décris n'ont pas pour finalités de faire évoluer vers un comportement "raisonnable", mais vers des gains de productivités et vers la création de nouveaux marchés, ou nouvelles habitudes de consommations.

Après on pourrait échanger plus profondément sur la subjectivité de la "raison", mais mes cours de philo sont un peu trop loin...

1
il y a 1 an par olivierChaillot

il serait peut-être utile de les sortir du placard ... S'interroger sur "le sens" des choses est certes un exercice de philo ... au sens le plus Politique du terme ... Je te l'accorde ...

1
il y a 1 an par FredericLibaud

Le problème de fond c'est de voir comment certains portent le sujet, alors qu'ils n'en on pas la pleine compréhension...

Je pense ainsi à nos élites et tout particulièrement nos politiques, dont très peu sont d'ailleurs issu de ce domaine ce qui est fort regrettable. Car le numérique est un outil essentiel au fonctionnement de nos sociétés modernes et le sera encore plus à l'avenir.

Sauf que ce n'est qu'un outil qui doit l'être et rester au service de l'homme, ce dernier ne devant en aucune manière en être l'esclave.

Des questions de fonds existent face à l'intelligence artificielle par exemple...

D'autres problématiques comme la consommation énergétique se posent également, mais je pense que nous serrons très vite en capacité d'y répondre. Sachant qu'il a déjà eu pas mal de progrès et que les avancés à venir vont plus que conséquente et ce grâce au progrès du numérique.

En effet, le numérique alimente notre progrès, dans ce qu'il a de bon et mauvais bien sûre, mais ils se nourrie de cela pour progresser !

2
il y a 1 an par olivierChaillot

La croyance que le numérique (nouvelle divinité moderne ? en remplacement de la main invisible ?) va apporter des solutions n'est elle pas une manière de refuse de regarder la réalité en face et de prendre les décision qui devraient s'imposer ?

1
il y a 1 an par FredericLibaud

Exacte !

Le numérique est un outil pas une voie sacrée permettent la rédemption...

2
il y a 1 an par GaelDawson

De toute l'histoire le savoir était transmis de générations en génération.

Les anciens apportaient la connaissance tant que la sagesse. Les jeunes la fougue et l'énergie (voire l'impétuosité). Bon an, mal an, cette répartition marchait cependant, pˆechant peut-etre par exces d'immobilisme/conservatisme ponctuellement, mais globalement une tendance vers le changement, mesure et dans une certaine mesure controle.

Le numerique a mis le savoir (technique) dans les mains des jeunes. Ceux-ci ont pense detenir le savoir dans sa totalite (faux), et que la sagesse était devenue inutile (pire que faux), ont pu donner des muscles inarretables a leur impetuosite. Sur beaucoup d'aspect, notre attitude collective face au numerique est celle d'un enfant jouant avec un bazoooka, que les parents sont incapables d'arreter.

Lorsque Warren Buffet avoue ne rien comprendre aux crypto-monnaies, on se demande qui sont les adultes a bord. Au vu de la volatilite, on peut penser qu'il n'y en a pas.

Si la nouvelle generation me remplit d'espoirpar sa capacite a penser differement, ce qui me preserve de l'inquietude est la capacite d'adaptation des 45-50+. Je cotoie regulierement des profils seniors et systematiquement la volonte d'apprendre et d'appliquer est autant, sinon plus forte que chez les juniors.

S'il y a une chose "du passe" qui nous retient, ce ne sont pas ceux nes avant 1965, c'est cette mentalite franco-francaise que reconversion=echec, que quelqu'un de 50 est un grabataire professionel incapable de comprendre ce qu'il n'a pas appris au brevet d'etudes, mentalite pre-valente chez les jeunes, et resolumment depassee aujourd'hui.

2

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.