Dans notre univers numérique, la forme papier des fameuses plaquettes de présentation d'entreprise a-t-elle un avenir ? si non, quelle forme doit-elle prendre ?
question complémentaire : Quelles informations pertinentes doit-elle contenir ?

communication plaquette
4
4

11 réponses

il y a 3 ans par OlivierHue
Le développement des nouvelles technologies (internet, solutions digitales...) a considérablement réduit le rôle et la place du papier dans les besoins administratifs et de communication.

Quand toute la société sera constituée de "digital natives", on pourra véritablement se poser la question (comme les pays du nord et asiatiques qui suppriment l'apprentissage de l'écriture manuelle à l'école pour ne laisser qu'un apprentissage informatique). Ce n'est pas encore le cas.

Pour l'instant, nous sommes encore en phase de transition, à la confluence de deux générations. Et toute une génération préfère encore le papier. La question aujourd'hui est donc la complémentarité entre papier et digital, et la création de communication cross-média.

Si on imprime moins, on peut imprimer mieux. Nous sommes entrés dans l'ère de l'hyper-personnalisation.

Je vous répondrai donc qu'aujourd'hui, imprimer une plaquette en plusieurs milliers d'exemplaires (toutes identiques) n'a que peu de sens. Par contre, imprimer des séries de plaquettes toutes personnalisées grâce à l'impression de données variables et imaginer un support plus qualitatif (en terme de finition) que quantitatif, a tout son sens aujourd'hui.

Si la plaquette papier n'a pas d'avenir, elle a encore au moins un présent.

Je parle certes en tant qu'imprimeur, qui ne pense pas que le papier disparaitra à court terme. Mais aussi en tant qu'imprimeur qui inclut toutes les solutions digitales dans ses réflexions et qui se prépare à l'avenir en innovant et en vivant avec son époque.
11
il y a 3 ans par MarcBoyer
Parlons d'usage, en effet. Quand est-ce que je me sers de papier ?
- j'ai dirigé une fondation. Aller en rendez-vous de prospection sans laisser un souvenir, support de notre discussion n'aurait pas été approprié ; la plaquette était là. Heureusement. Mais il y avait aussi le web, facebook, viméo...
- pour enseigner, nous utilisons le papier... La vacuité intellectuelle que peut amener une présentation subie par un auditoire m'a ramené à écrire au tableau. Ca surprend (surtout pour un prof d'info), ça dérange (car subitement certains aprenant se croit obligés de prendre des notes, sic), mais qu'est-ce que la transmission est plus savoureuse !
- Cette année, j'ai mis mes polycops sur une plateforme numérique et j'ai distribué le polycop papier. Puis au second semestre, j'ai cessé de distribuer le papier. Croyez-le ou non, mes étudiants de 18 ans ont réclamé le retour du papier... Génération native digitale ? Ben voyons !

Bref, je continue à aimer le papier... à condition de disposer AUSSI d'une version numérique !

J'ai répondu ? ;-)
5
il y a 3 ans par HGAD_Consulting
Je complète la réponse d' @OlivierHue, car la plaquette doit être adaptée à un usage et à une cible particulière, et pour une publication cross canal, adaptée non seulement à votre typologie d'entreprises plutôt digital ou pas, mais également les personnes en elle-mêmes de ces entreprises, dont le côté Geek ou générationnel aura un impact sur recevoir une plaquette en version numérique, un lien vers uns vidéo web ou une plus classique plaquette papier.
Pour les informations à contenir : c'est très simple en théorie : vous voulez passer quel message, quelles infos, plutôt très marketée ou technique ; toujours une question de qualification de cibles en amont et votre stratégie de développement qui privilègie telle ou telle cible, dans tel ordre.
4
il y a 3 ans par Aurelie
Ce débat n'a-t-il pas déjà lieu pour les livres avec l'émergence des liseuses ? Perso, j'adore le papier et j'adore lire un livre avec son odeur, tourner ses pages etc.. mais cela ne m’empêche pas d'avoir aussi une liseuse !!
Tout ça pour dire comme @OlivierHue que nous sommes en plein transition. Et je suis convaincue que l'un n'effacera pas nécessairement l'autre. Je ne suis pas née avec le numérique comme mes enfants le sont mais j'aime la nature et les arbres et je suis pour une communication papier ciblée, plus intelligente et éco-responsable et le numérique est un outil précieux pour y parvenir.
Bref je pense que papier et numérique peuvent vivre ensemble encore un bon moment.
4
il y a 3 ans par Gerald
Oui ! La question devrait plutôt porter sur la durée... Je travaille dans la com depuis près de 20 ans... Près de 20 ans qu'on m''explique que dans 2 ou 3 ans, il n'y aura plus de papier... @oimoci en chef de file ;-) mais l'histoire à donné tord à tout ce petit monde... Jusqu'à quand ? Dans les faits, le besoin et l'offre d'informations se sont accrue avec plusieurs générations... Une génération "papier", une génération intermédiaire (je pense en être) et la dernière génération. J'ai tendance à penser que le papier disparaîtra (s'il doit disparaître !) avec la génération intermédiaire: les 20 à 50 ans... Ça laisse un peu de temps même si quantitativement, la baisse à déjà commencé... D'où l'intérêt pour du qualitatif, du personnalisé comme le suggère @OlivierHue. A suivre !
4
il y a 3 ans par fdomon
Les imprimeurs aimeraient le croire...
Ne vaut-il mieux pas dépenser ce budget dans une présentation numérique ?
2
il y a 3 ans par drawevent
Segmenter la communication en budgets liés aux supports est, selon moi, un non sens.
La question reste celle de la transmission d'information entre un émetteur et des récepteurs. Si la plaquette est utile pour répondre à la problématique, alors il faut l'utiliser.
Il me semble important de comprendre que communiquer ne se résume pas à choisir un prestataire pour faire un flyer, ni acheter des google words, parce qu'on a reçu un code promo.
1
il y a 3 ans par CelineRobert
Tout dépend de l'objectif de cette présentation et de sa cible. Pour moi l'un ne remplace pas l'autre. Dans un cas comme dans l'autre ne pas se poser les bonnes questions en amont (et y répondre ;-) ), ne pas avoir de stratégie claire c'est jeter de l'argent par les fenêtres. La question n'est pas papier ou numérique, c'est pourquoi communiquer pour savoir comment bien communiquer.
2
il y a 3 ans par PascalW
Pour l instant un support physique reste indispensable pour "matérialiser" une rencontre physique et concrétiser une offre.
Il ne faut pas rêver le mythe du "0 papier" des années 90 est sans doute vivace sous le nom de green IT ou de digital.
Toutes les présentations sont imprimées pour être discuté quand il y a un enjeu.
Au fond ce n'est au mieux qu un transfert de charges pour les frais d impression.
2
il y a 3 ans par JeanLestang
Mon avis : si tu rencontres physiquement tes contacts, la plaquette papier est toujours utile, ne serait-ce que sur le présentoir de ton stand/showroom.

Si ta communication est déjà uniquement digitale, c'est largement moins évident

As-tu toujours une carte de visite papier ? A priori oui, car tu peux la donner très facilement à quelqu'un que tu croises. Pareil pour la plaquette.
2
il y a 3 ans par MartialSirieix
Sinon, quoi d'autre ? Pour développer : dans ma région (Languedoc-Roussillon), mes clients et prospects (essentiellement secteur agricole) sont très sensibles aux visites sur le terrain, au fait qu'on vienne les voir. Dans ces conditions, laisser une plaquette papier, même si elle doit passer à la poubelle, me paraît une bonne idée. Mais j'attends d'autres suggestions...
1
il y a 3 ans par drawevent
il me semble que la seconde question est la question à poser. Mais surtout, au fond, la vrai question est : quel est le message, et à qui vous adressez-vous ?
1
il y a 3 ans par JeanLucBISSON
Bonjour. je pense que non. Je suis sur que la communication d'entreprise par se liberer de plus en plus. La part communication va devenir de plus en plus importante et elle doit etre de plus en plus rapide et reactive, et dois s'adapter en permanence. Tout ceci me semble incompatible avec la forme papier, mais en parfaite adequation avec le digital, le numerique. D'ou l'explosion de metiers comme graphistes, designers et autre. La Chine sort de ses ecoles, 400000 grphiste tous les ans; Je pense qu'ils savent ce qu'ils font. L'info est sur, elle vient d'un prof de graphisme qui a travailler 4 ans la bas. La france et les entreprises Francaises doivent absolument suivrent.
1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.