On entend parler de l'arrêt du nucléaire (ou de la préconisation de lancer la construction de 5 EPR nouveaux), d'hydroliennes, d'éoliennes, de recyclage de tous matériaux....

Mon avis, est que "les petits ruisseaux font les grandes rivières" et donc que c'est à l'individu (nous) de changer de comportement !

Mais que sommes nous individuellement, chacun à sa place, à part un goutte d'eau dans l'Océan ? Donc, le traitement est global ! Qu'en pensez vous ?

transition énergétique
2
1

3 réponses

il y a 2 mois par olivierChaillot

Sans vouloir jouer les rabats joie, je répondrai par une question : que met-on sous le vocable "transition énergétique" ?

Une rapide recherche sur mon site préféré (ici) quand je dois aborder un sujet sérieusement me conduit au constat que la problématique est complexe et qu'une réponse simpliste n'apporte rien au débat.

Les enjeux sont multiples et mal recouverts par cette expression "transition énergétique" livrée comme un fourretout où d'aucuns mettent la lutte contre le réchauffement climatique pendant que d'autres y voient la nécessité de déconnecter les activités humaines de l'utilisation des ressources fossiles (pas seulement énergétique), alors que les uns y souhaitent les mesures nécessaires à éviter (plutôt limiter aujourd'hui) les conséquences de l'effondrement annoncé dans le rapport MEADOWS en 1972 ... bien avant le GIEC (création en 1988 par l'ONU) ! et que les derniers réfléchissent à commun s'adapter au-dit "effondrement" ...

1972 ? le problème n'est donc pas si récent qu'il y parait et les quatre décennies et demi qui nous séparent de sa publication n'ont pas vraiment été mises à profit pour commencer à imaginer la moindre piste de plan d'actions ...

Comme d'habitude, tant les populations que les politiques ont bottés en touche et préférés nommer des experts (GIEC par exemple) que de se servir du muscle que nous avons entre les oreilles (plus connu sous le nom de "cerveau") ... et comme les experts ne peuvent que faire des rapports et non prendre des décisions ... encore moins politique ... nous en sommes au même point qu'il y a quarante ans ... mais avec quatre décennies et demi de passé ... ! et des frontières (au sens systémique du terme) largement franchies

Je t'invite donc à lire (ou relire ?) le rapport MEADOWS pour avoir une idée de la suite ... que l'action soit collective ou individuelle, locale ou globale, ... c'est le scénario "as usual" du rapport MEADOWS qui est entrain de se dérouler ... scénario d'ailleurs mis à jour en 2004

Après lecture, la question ne devrait-elle pas être reformulée ? Pour y intégrer les aspects liés à la nécessaire approche systémique du sujet ? C'est à dire à la réflexion concomitante sur les différents facteurs moteurs qui influent sur le sujet (dans l'ordre alphabétique et non d'importance) : capital, démographie, pollution, produit alimentaire par tête, produit industriel par tête, ressources, services, ...et remettre en cause le dogme de la croissance ... ?

Pour conclure : ta question est fondamentale pour le monde de demain ... quelque soit son degré de numérisation ...

4
il y a 2 mois par EURLLSCONSULTING

Oui @olivierChaillot, complètement d'accord avec ton avant dernier paragraphe !!!!  l'approche systémique ne peut pas être neutralisée d'un simple coup de baguette magique, du reste, n'est ce pas à cause de toutes ces composantes que c'est très compliqué ?

2
il y a 2 mois par olivierChaillot

Il ne faut pas confondre compliqué et complexe !

si c'est compliqué, c'est difficile à comprendre

mais là, c'est complexe, ça implique de prendre en compte plusieurs éléments ayant des interactions entre eux ... et donc de réfléchir ;)

2
il y a 2 mois par ArnaudLemoine

Les deux ... localement et globalement.. individuellement et collectivement !

3
il y a 2 mois par ChristopheFantoni

Mazette ! C'est vraiment de la grosse question digne de figurer sur Skiller ;).

Personnellement, je ne sais trop quoi répondre, étant donné que pour que ça bouge, il faut souvent de l'argent. Beaucoup d'argent même. Et de l'argent, ben moi je n’en ai pas (ou pas suffisamment). Donc, je ne vois pas comment à ma toute petite échelle je pourrai faire bouger les choses. En protestant ? Vraiment ? Vous croyez que si je mets debout sur ma table à crier haut et fort en direction de mes voisins, « le nucléaire, c'est pas bien ! ;) », je vais contribuer à faire changer les mentalités ? Voyons. Soyons un peu réalistes.

Souvent les gens - je parle de monsieur Tout-le-Monde -, quand ils agissent, ils le font car ils n'ont pas trop le choix. Dans le cas contraire, je pense que nous serions les premiers à utiliser de l'énergie verte. Il faut donc parler à l’intelligence des gens. Et non pas se positionner en père-la-morale (d’un point de vue personnel, local, national, etc.).

Pour finir, je vous incite à faire le test, c’est-à-dire à jouer à l’écologiste une fois dans la semaine. Par exemple, aller à pied au lieu d’utiliser la voiture. Prendre les transports en commun au lieu de prendre cette même voiture. C’est quelque chose que je fais très régulièrement. Trop, diront ceux qui me connaissent le mieux. Et bien, je peux vous assurer qu’en société, on vous prend souvent pour un extraterrestre, du genre (et ça m’est arrivé encore la semaine dernière) : « Quoi ? Vous avez fait 10 km à pied pour venir nous voir sous cette chaleur ? Mais vous êtes fou ! ». Au final, j’ai peut être signé mon contrat, mais je suis rentré chez moi, heureux, certes, mais sur les rotules...

2
il y a 2 mois par EURLLSCONSULTING

La technologie "polluante" a ses atouts.....

A pieds, oui, pour aller à la Poste ou acheter le pain ou une bricole, mais je n'habite pas dans une grande ville !

Je vous rejoins sur les transports en commun....encore faut-ils qu'ils soient présents et à l'heure et que la région soit bien quadrillée, ce qui n'est pas le cas...

1
il y a 2 mois par ChristopheFantoni

L'écologie, et plus particulièrement l'énergie verte, sont deux sujets qui me fascinent depuis de très nombreuses années. Je traine d'ailleurs depuis quelques années (2014 très précisément) un projet d'usine verte, écologique, énergiquement autonome, et permettant de fabriquer des produits électroniques même en plein centre ville. Et bien vous ne pouvez pas savoir tout ce que j'ai reçu à la figure comme réflexions désobligeantes, presque d'une ignorance crasse.

Pour moi, la France n'est pas encore prête pour un tel saut...

2
il y a 2 mois par EURLLSCONSULTING

Pas prête du tout, il faut être aveugle pour ne pas voir comment c'est traité au niveau de l'Etat ! Ce n'est qu'un argument à fabriquer de la taxe supplémentaire !!!!!

De là à dire que certains lobbyings sont plus puissants que les nations...

2

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.