Bonjour à tous,
Je prépare en ce moment mon mémoire de fin d'études sur le label FrenchTech et j'aimerais beaucoup avoir votre avis sur la question.
Merci par avance,
Lucie

entrepreneuriat frenchtech
5
3

6 réponses

il y a 3 ans par olivierChaillot
en matière de management, j'ai appris très tôt de mes anciens que, quand tu ne pouvais donner de moyens pour réaliser une opération, tu pouvais décerner des médailles ... ça flatte l'égo, ça caresse le besoin de reconnaissance dans le bon sens, ça coute pas cher ...
le label est-il une nouvelle forme de médaille ?
4
il y a 3 ans par Julien
Oui, c'est un beau label.

Il est là pour aider les entreprises en hyper croissance à ne pas exploser en vol. C'est une excellente chose pour l'économie française. Car ces entreprises vont tirer dans leur sillage tout un pan d'une économie plus traditionnelle.
3
il y a 3 ans par Julien_
Tu peux nous expliquer comment un label peut aider une entreprise en hyper croissance à ne pas exploser en plein vol ?
2
il y a 3 ans par Julien
@JulienStoeffler car ce n'est pas un label au sens d'un tampon. C'est un dispositif servant à faciliter la vie de ces entreprises. Le problème, c'est que actuellement l'offre n'est pas hyper claire.

La première étape a été initiée par le gouvernement. La première action a été de mettre 15 millions d'€ pour améliorer l'image des innovations françaises à l'international. La conférence de la French Touch fait un véritable carton.
La deuxième étape a été de décentraliser les actions locales vers les métropoles, d'où les métropoles labellisées. Cette décentralisation a pour objectif de favoriser la coordination des acteurs locaux envers les startups. La première difficulté d'une startup c'est de se faire connaitre. Les métropoles ont cet objectif de cartographier les startups pour rediriger tout acteur qui souhaite réaliser des actions vers ces startups. Et dans l'autre sens, de permettre aux startups de trouver plus rapidement des clients plus grand que du B2C traditionnel.
Maintenant, nous sommes dans une 3ème phase de facilitation :
- le Pass French Tech a pour objectif de faciliter les démarches des startups ayant un CA de plus de 500k€ pour le référencement et le financement
www.bpifrance.fr/Vivez-Bpifrance/Actualites/Le-...
- le French Tech Ticket est un dispositif pour faire venir en France des startups internationales. L'objectifs pour nous c'est de se dire que ça nous facilitera l'expansion de nos startups dans les pays partenaires
www.lafrenchtech.com/actualites-du-numerique/la...

Pour de multiples raisons, je pense que c'est VRAIMENT un très beau dispositif, mais mis en place à la française... donc ça prend du temps :/
1
il y a 3 ans par NicolasVITRY
Pour la FT Toulouse : un très récent article de La Tribune donne pas mal de pistes pour un bilan de 9mois
3
il y a 3 ans par Julien
Ecrit par une journaliste à charge... Donc bof :/
2
il y a 3 ans par NicolasVITRY
@Julien : on se dit tout sur Skiller : peux-tu développer ?
1
il y a 3 ans par Julien
@NicolasVITRY Je dis tout partout moi :D

Pourquoi c'est un article à charge ?
On le sait un article c'est pour les lecteurs 40 % le titre, 30% les sous-titre, 20% les extraits mis en avant, et 10% le contenu.

Si tu ne lis que ces 90%, on ressort de l'article avec un sentiment d'un dossier géré de façon merdique par une grande ville qui n'est pas à la place qu'elle mérite. Sauf que quand on connait le numérique à Toulouse, voir qu'en 20 ans tout ça n'avait pas été fait, et là qu'en 9 mois ça avance, j'appelle ça un vrai chemin vers le succès et pas "un bilan contrasté".

Il y a deux interviews, dont je trouve que la retranscription est problématique :
Edouard Forzy, dont les seuls extraits de l'interview sont pour lister des choses qui se seraient faites sans French Tech. Je suis convaincu que Edouard a du expliqué en quoi French Tech a pu apporter sa touche à ces événements qui se seraient faits sans. Ex pour le salon de la Mêlée : l'énorme camping car qui aura fait pas mal de buzz. Le salon, ce n'était pas que ça, mais ça a aussi été ça. Pourquoi ne pas le dire ?
Et pourquoi avoir gardé en encart la phrase sur les 20 membres du comité de pilotage ? Alors que justement il n'y a même pas 1/4 d'institutionnels. La majorité sont des entreprises ou leurs représentants (Mélee, IOT Valley, Digital Place, Ekito, etc...). Et surtout pourquoi avoir gardé ce terme de "sérail" dans l'encart.
L'interview de Ludovic Le Moan, mais POURQUOI ? Tout le monde sait à Toulouse que ça ne l'intéresse pas. Pas parce qu'il trouve que c'est de la merde, mais juste parce qu'il considère qu'il a mieux à faire pour sa startup. Alors pourquoi l'interviewer ? Pourquoi ne pas plutôt interviewer une des personnes qui pilote l'IOT Valley, qui est le bras droit éco-système de Ludovic ?

Et le summun, c'est finir par un encart "Pas d'enveloppe pour les accélérateurs toulousains" qui donne l'impression que c'est à cause de Toulouse, alors que c'est un pilotage national pour lequel on ne peux pas agir.

Et la cerise sur le gâteau c'est le choix de la mise en avant sur les réseaux sociaux, avec la magnifique Tweet : "#FrenchTech Qui a dit "Il n'y a rien à #Toulouse, je préfère m'investir au niveau national"?". J'ai besoin d'expliquer en quoi il tourne négativement un élément neutre de l'article ?

Pourquoi ne pas avoir plutôt expliqué que Toulouse est miné par les guerres de clocher, mais que pour une fois les gens discutent ? Ne pas avoir dit qu'il y a enfin un effort pour construire une offre lisible d'accompagnement des startups sur Toulouse, mais comme ce sont des acteurs très différents, ça prend du temps.

Pour un vrai travail qui ne serait pas à charge, pour faire un bilan, on introduit par d'où on est parti. Faire un bilan sans parler de ce qu'il y avait avant, c'est de la malhonnêteté intellectuelle.

Alors oui, French Tech Toulouse manque de com', mais non cet article ne représente pas French Tech Toulouse.
2
il y a 3 ans par NicolasVITRY
Merci @Julien pour cette lecture ! je n'ai pas vu/lu la même chose... en résumé, j'ai compris que la FT Toulouse avançait doucement (mais elle avance !). Que contrairement à d'autres villes, il y avait de nombreux acteurs, donc pour les startups pas facile d'y voir clair ! ...
1
il y a 3 ans par Julien
@NicolasVITRY en fait, c'est surtout que ça avance pas plus vite ailleurs.

La seule ville qui avance plus vite c'est Paris.

On est dans le jeu des annonces pour les autres. Certains annoncent des choses qui se seraient faites sans la French Tech locale comme des succès de la French Tech (et je pense qu'ils ont raison pour mettre en place la dynamique), à Toulouse on aime bien se flageller, et donc bien crier fort que non ce n'est pas grâce à la French Tech, alors que juste dire c'est "avec l'esprit French Tech", ça créerait une bonne image, sans voler quoi que ce soit à qui que ce soit.
1
il y a 3 ans par HeleneT
Bonjour @LucieGarrido,

Je suis en plein dans la FrenchTech à Montpellier. Je pense que c'est un label qui est très valorisant et a maintenant une belle résonance à l'internationale. D'ailleurs, depuis juin, il y a la FrenchTech à New York.

Il me semble qu'il y a eu un mouvement à Paris qui était plutôt #FinTech. Pour ton mémoire, ca pourrait valoir le coup de te pencher sur cette question.

N'hésite pas à nous faire un petit retour de tes recherches !
2
il y a 3 ans par Duc
Il n'y a pas de Label FT. Il y a un label Métropole FT et un label FT Hub.
Le label Métropole est hyper utile pour mettre un peu tout le monde au garde à vous et fédérer les différents acteurs d'un territoire. Ca sert éduquer ou à mettre une pression psychologique sur l'écosystème local pour que les profs de fac permetent aux étudiants en fin d'études de faire un stage dans une startup, ou que les maires ouvrent des coworkings. Bref, embarquer les "notables" et les "institutions" dans un mouvement de soutien aux start-ups.
Le label FT Hub est censé être la même chose à l'international mais là comme il n'y a personne à convaincre, ça sert moins...
1
il y a 2 ans par MaximePawlak

Bonjour à tous,

je relance le sujet. Avons-nous avancé sur ce sujet (notamment sur Toulouse ou Montpellier) ? Quelles actions ont été faites ? Et quelles sont les projets à venir pour ce 2nd semestre 2016 ?
J'ai l'impression de ne rien voir avancer à ce niveau là, si ce n'est ententre French Tech à BFM radio.
Merci d'avance

2
il y a 2 ans par Julien

Une 50aine de bourses FT et 5 Pass French Tech par an à Toulouse. Rien que ça, c'est chiffré.

Je le redis, mais French Tech est une marque qui fait surtout du bien à l'international. En local, c'est un filtre pour l'accès à l'international pour la partie "globale", et pour le reste c'est ce que chacun en fait. Et à Toulouse, on passe plus de temps à compter ce que ne font pas les autres, qu'à faire sois même... donc bon... on a ce qu'on mérite... Mais à Toulouse, le financement d'un poste à temps complet par la Métropole devrait accélérer les choses ;)

1
il y a 2 ans par MaximePawlak

Cool ! Merci Julien.
 Comment as-tu eu ces chiffres, je suis jaloux ?!
Le poste est prévu pour quand ? Des noms qui circulent ? J'aimerais discuter avec les personnes gravitant autour de la FrenchTech Toulouse #pitchMeUpTour

1
il y a 2 ans par Julien

Les chiffres sont pas officiels, mais c'est du pifometre vu tous les projets que je vois autour de moi.

Et pour le chargé : www.lamelee.com/article/midenews/People%2520TIC...

2

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.