La lutte entre le "propriétaire" et le "libre" est un enjeux de société qui impacte fortement le secteur de la protection intellectuelle. D'ailleurs des réflexions et des négociations sont en cours dans les instances en charge de réguler la propriété intellectuelle pour raisonner sur les impacts et les nécessaires adaptations du cadre ...
Alors, pour vous permettre d'appréhender (très partiellement je vous le concède) les enjeux, voici une petit guide : framablog.org/2016/04/01/le-guide-libre-associa...

comprendre innovation propriété intellectuelle stratégie veille
5
2

1 réponse

il y a 2 ans par PascalW
Bonjour,

Sans chercher à entrer dans une polémique entre pro et anti (je suis ni l'un ni l'autre), il me semble que le monde du libre a un avantage qui n'est pas souvent mis en avant par ses promoteurs.
Le libre permet d'évaluer un produit de façon beaucoup plus rapide et complète que les produits "privés". Quand on veut tester, il "suffit" de télécharger et d'installer pour voir comment cela fonctionne. Pour évaluer un produit "privé", il faut le plus souvent passer par une version d'évaluation bridée ou limitée dans le temps.
Sur le reste des arguments mis en avant dans l'article, c'est discutable et a déjà été longuement discuté (inutile d'y revenir).
1
il y a 2 ans par olivierChaillot
merci, pour compléter, il y a également un aspect rapport à la propriété privée qui est différente et induit une construction du vivre ensemble différente ... à tel point que les organisations en charge du cadre juridique international réfléchissent à adapter le cadre ...
1
il y a 2 ans par PascalW
Effectivement, la notion de propriété privée mérite d'évoluer mais j'attend de voir ce que cela donnera.
Je ne pense pas que la définition même de la licence logicielle soit impactée, elle reste un droit donné d'utiliser un logiciel (libre ou pas).
Mais je m'interroge sur 2 aspects:
- le Libre est né d'un mouvement contestataire, vouloir le faire entrer dans des "clous" risque de lui faire perdre son âme.
- La possibilité de facturer des produits ou les services autour de ces produits est un peu ambiguë surtout lorsqu'on n'est pas contributeur soi-même de ce projet.
Je pense que c'est surtout sur ce second point qu'une évolution est necessaire en particulier dans la définition des "ayant-droits".
1
il y a 2 ans par olivierChaillot
D'où la réflexion actuelle ... c'est la vocation de tout mouvement "contestataire" qui réussi de devenir une nouvelle norme ... et donc d'entrer dans (ou de devenir) le cadre !
2
il y a 2 ans par Julien_
> Le libre permet d'évaluer un produit de façon beaucoup plus rapide

> il faut le plus souvent passer par une version d'évaluation bridée ou limitée dans le temps

Si l'évaluation est rapide, une version limitée dans le temps n'est pas un problème, si ?
1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.