Chaque fois que je lis à droite et à gauche, ou que j'entends quelqu'un évoquer le fameux "marché caché de l'emploi" qui représenterait tantôt 70%, tantôt 80%... je me demande, sur la base de quoi est réellement fondée cette assertion ? Sur quelle étude, quelle démarche analytique sérieuse ? Avez-vous déjà creusé la question ? Avez-vous des pistes et sources crédibles permettant de faire la part des choses ?

Et d'ailleurs, sans même aller sur le registre des statistiques et études macros : au sein de vos entreprises respectives, sans même aller jusqu'à 7 ou 8 recrutements sur 10, est-ce que vous recrutez "à l'externe" ne serait-ce que 5 personnes sur 10 sans en passer par une communication, visibilité et une annonce quelque peu formalisée ?

emploi recrutement ressources humaines travail marché caché
11
11

5 réponses

il y a 1 an par SandyFONTAINE

Pour ma part le ratio est plutôt de l'ordre de 2 sur 10 grand max. 

3
il y a 1 an par FredericMischler

Merci Sandy :) Pour les 2 sur 10, qu'est-ce qui fait en pratique qu'il n'y a pas de besoin de publication d'annonce ? 

1
il y a 1 an par SandyFONTAINE

Nous n'avons pas besoin de publier les offres en externes lorsque nous avons déjà identifier le candidat en interne via people review notamment ou lorsque nous avons déjà identifié des candidats via le réseau pro de nos managers par ex. 

2
il y a 1 an par martin

Nous avons déjà notre réseau. lorsque nous avons un pose qui se libère, on a comme habitude de prendre nous-même contact avec la ou les personnes qui correspondent à ce que nous cherchons. Sur les sept employés actuels, deux ont été recrutés selon un schéma classique d'annonces et d'évaluations. Donc pour répondre à ta question, 5 sur 7.

2
il y a 1 an par FredericMischler

Merci Martin pour ce partage :) Est-ce que le domaine d'activité ou la nature / qualification des postes joue sur le fait de cette prise de contact directe ? Et pour les deux recrutements "classiques", qu'est-ce qui a fait qu'ils n'aient pas été réalisés en mode contact direct ? Pour te partager ma progression de pensée au sujet du marché caché, je cherche à qualifier des "réalités contextuelles" / facteurs de "Marché Caché" plus ou moins important.

1
il y a 1 an par martin

Notre associaiton est tellement petite qu'il faudrait vraiment examiner au cas par cas. Disons qu'en premier lieu, il y a quelques exemples de recrutement classique qui n'ont pas fonctionné correctement et les personnes engagées se sont retrouvées à la porte avant la fin de la période d'essai.

Le critère le plus important dans un recrutment réussi, c'est la capacité de la recrue de s'adapter à notre manière de faire et de s'intégrer à l'équipe. Moins élégamment, la recrue doit montrer patte blanche à notre cheffe.

Le recrutement ouvert intervient donc lorsqu'il s'agit d'un profil très spécifique et nous n'avons pas ce profil parmis nos contacts. Il s'agit donc pour nous d'un "risque" supplémentaire puisque nous ne connaissons pas la personne et que l'intégration risque de ne pas marcher.

Je crois donc que nous sommes dans le cas de figure contraire de ce que tu postules.

2
il y a 1 an par PascalW

Bonjour,

Je me souviens d'une étude faite par RH partners il ya une dizaine d'année donnant un chiffre de 80 % pour le marché caché des cadres. (à mon avis ce chiffre inclus tous les recrutements réalisés hors des plateformes officiels) Je n'ai pas d'information sur les nuances géographique ou sectoriel de ce chiffre. Bref, il est trop global pour avoir une signification seul.

Il faut bien convaincre les demandeurs d'emploi de faire des candidatures spontanées...

2
il y a 1 an par Stephane31

Pas d'information sur la question, mais j'ai une interrogation sur la réalité du marché visible concernant les métiers de l'informatique et du numérique, qui est à mon avis gonflé par certaines pratiques.

Par exemple pour 1 poste externalisé, tu vas avoir x sociétés de service qui vont publier x annonces, alors que dans la réalité tu n'as qu'un seul poste réel (dans le meilleur des cas).  Après je ne sais pas comment le décompte est réellement effectué, sur l'embauche réelle ou sur l'intention...

1
il y a 1 an par PascalW

Je confirme que le nombre d'annonce n'est pas le reflet du nombre réel de poste.

A l'exemple que tu donnes, j'ajoute une pratique que je trouve un peu honteuse: les annonces sans poste!

Certaines entreprise (y compris dans l'IT) font passer des annonces pour montrer leur bonne santé et laisser croire à une augmentation de leurs activités...

2
il y a 1 an par gmaison

Il existe bien un marché caché de l'emploi. Il est estimé à 60% du total(autrement dit, Pôle Emploi ne verrait la couleur que de 40% des offres).

Mais... s'il est caché (vis à vis de pôle emploi) il n'en est pas moins un marché actif, avec ses propres canaux et qui fonctionne. Je pense que c'est une arlésienne que de croire de pouvoir faire émerger ce marché par une solution digitale, précisément sur ce coeur de marché.

a tout le moins pas de manière directe...

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.