Bonjour a tous,
J'ai une expérience d'une quinzaine d'années en management/consulting dans une ESN (ex-SSII).
Je stagne maintenant en termes de carrière. Normal dans une SSII me direz-vous ?

Histoire d'ouvrir le champ de mes perspectives, J'ai entamé l'an dernière un Executive MBA, de ceux qui proposent une vision 360° sur la stratégie, le marketing, la finance, les RH, le management, l'innovation, la négociation, l'entreprenariat et le développement international.

Dans 3 mois, j'aurais le diplôme.
Je ne suis pas encore prêt à lancer mon propre business. Du coup, je me pose la question de mon employabilité. Surtout que j'aimerais autant ne pas quitter la région Toulousaine.

L'un de vous aurait-il vécu la même expérience ?
Je suis preneur de toute réflexion sur le sujet
merci du temps que vous me consacrez

master business admin services numérique
3
4

2 réponses

il y a 4 ans par gmaison
Alors je ne serai que le passeur de l'expérience d'un ami d'enfance : oui. (il m'en a fait l'article pour que j'y aille ;) )

Moins par le libellé MBA (encore que ça compte), que par :
- la présentation et l'apprentissage de grilles d'analyses diverses et variées qu'en auto formation serait trop longue à acquérir.
- un ciblage très précis des sujets de formation
- un réseau social (au sens large) très fort et très puissant

Bref, un MBA apporte une légitimité par le diplôme et par le "sérail". L'expérience, eh bien là, ça dépend de l'expérience antérieure.

Mais a priori, selon mon ami, c'est très bénéfique. (et c'est vrai que ça lui a plutôt réussi).

Je peux te mettre en relation avec lui si tu m'envoies tes coordonnées à guillaume.maison@nexial.fr
2
il y a 4 ans par gmaison
Je vais ajouter un commentaire que m'a fait mon ami : un MBA c'est aussi un projet de couple. Lorsque quelqu'un fait un MBA, on dira qu'il se met à avancer plus vite, à un autre niveau. Et pour conserver son couple, il est important que l'autre soit également en progrès et/ou que les objectifs liés au MBA soient clairement définis dès le départ. Cela nécessité souvent une part de sacrifice de l'autre membre du couple qui e' règle général accepte "pour un après meilleur".

Il m'a relaté de nombreux cas où des couples ont volé en éclat pendant des MBA comme peu de temps après.

Donc oui c'est un accélérateur, mais attention qu'en cas de couple il ne faut pas distancer sa moitié :)
4
il y a 4 ans par StephaneChateau
Quelqu'un m'a parlé de cette mise en danger du couple, il n' y a pas très longtemps, justement dans ma promo.

Comme il parait évident que reprendre des études en cours de carrière change la perception des choses, cela me parait compréhensible qu'on se retrouve avec un décalage entre les attentes, avec notre moitié.

Pas de çà pour l'instant pour moi ! il faut dire qu'elle avait déjà un haut niveau d'exigence. On se retrouve donc, en quelque sorte, maintenant à égalité.
3
il y a 3 ans par laetitia
Bonjour Stéphane,

Je me retrouve dans tes questionnements.
J'ai achevé un Master en management opérationnel (ESSEC Business School) en mai dernier, suite à une reconversion professionnelle.

Loin d'être facile, cette expérience est un véritable booster. Je ne peux pas encore parler de booster de carrière, mais d'un point de vu développement perso, c'est un précieux cadeau que je me suis offert.

Le diplôme m'apporte une légitimité que j'assume aujourd'hui avec aisance. Néanmoins, il m'a fallut encore plusieurs mois de "maturation" pour redéfinir mon plan de carrière.
Comme le décrit très justement gmaison, le réseau social est un outil puissant qui t'ouvre de nouveaux horizons. C'est là que j'ai trouvé ma nouvelle voie.

N'hésite pas à valoriser tes nouvelles compétences à leur juste mesure (et repenser à l'énergie que tu as dû déployer pour allier job, famille et études devrait t'aider à ne pas les galvauder ;-) ).
Se (re)lancer dans les études implique une prise de risque, du courage et de la ténacité. De quoi appuyer ton employabilité, non ?

Où en es tu, 2 mois après la fin de ton cursus ?
2
il y a 3 ans par StephaneChateau
Bonjour Læticia,

Je n'y avais pas pensé initialement, mais comme ma formation (Executive Master & MBA à Toulouse Business School) nous en donne les clés, je vais peut-être tenter l'entrepreneuriat. J'ai plusieurs idées, reste à me poser pour évaluer leur business model à chacune.

Je vais retrouver ma liberté professionnelle sous peu. ce qui me laissera du temps pour réfléchir.

Comme je ne veux pas rentrer dans l'entrepreneuriat en y étant forcé (PUSH), je cherche quand même un emploi dès maintenant. Sait-on jamais, peut-être je trouverai mon job idéal !

et effectivement, jouer le réseau, notamment des alumni, peut être une bonne idée.
3
il y a 3 ans par laetitia
Nous n'avons pas parlé de tes choix (ou non choix ;-) ) d'évolution de carrière, mais je me permet de partager mon retour d'expérience :

-après une carrière tracée bien droit, sans écart, bien sage, j'ai pris un virage à 180° (crise de la quarantaine ?)
-afin de redéfinir mon parcours, je me suis recentrée sur mes valeurs, et non plus sur mes ambitions. Du coup, ben ça va beaucoup mieux !
-l'identification de mes moteurs d'action a été la démarche la plus difficile (répondre à la simple question : mais qu'est ce qui me fait me lever pour aller bosser chaque matin ?!)
-ces moteurs/valeurs enfin définis, aussi incroyable que cela puisse paraître, tout est devenu très simple, clair, limpide ! (en revanche, je ne garantie pas des revenus mirobolants à court terme, ça, c'est une autre affaire)

Donc, offre toi le luxe de prendre le temps. Ce ne sont pas des heures perdues, loin s'en faut. Et si tu ne trouve pas ton job idéal, et bien, invente le ! ;-)
1
il y a 3 ans par StephaneChateau
@laeticia, je suis bien dans cette démarche pour ma recherche d'équilibre: mes valeurs plutôt que l'ambition. Reprendre des études qui ne sont pas le prolongement logique de ma carrière, déjà c'est un indice. çà chamboule tout cette crise de la quarantaine ;-) !

Mes idées de création n'ont pas beaucoup de rapport avec mon vécu, cela tourne autour de ce que j'aime faire. Enfin, j'ai acquis quand même quelques compétences dont je pourrai me servir. Mais je sais que dans le cadre d'une recherche d'emploi, je vais avoir du mal a faire fi de toute mon expérience.

je vais avancer sur les deux tableaux. Personne de me demande de choisir pour l'instant. Autant en profiter.
2

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.