Bonjour à tous,

Tout est dans ma question.

Si je m'interroge, c'est que je vais être amené à exporter beaucoup plus dans les mois qui viennent, notamment aux USA, et j'aimerais savoir si la présence de ce numéro est réellement indispensable quand on passe par un transporteur express (DHL, UPS, FexEx, etc).

Notez que j'ai posé la question aux gentilles demoiselles du service commercial français de ces sociétés américaines et aucune n'a été capable de me répondre avec certitude.

D'avance merci pour vos réponses.

Cordialement,

Christophe Fantoni

Pour en savoir plus :
fr.wikipedia.org/wiki/Numéro_EORI
ec.europa.eu/ecip/security_amendment/who_is_con...

Le fichier PDF (en français !) qui explique tout :
ec.europa.eu/ecip/documents/who_is/taxud1633_20...

Les autorités d'attribution/d'enregistrement du numéro EORI à travers le monde :
ec.europa.eu/taxation_customs/dds2/eos/eori_hom...

Pour vérifier un numéro EORI :
ec.europa.eu/taxation_customs/dds2/eos/eori_val...

douanes eori exportations usa
2
6

2 réponses

il y a 5 mois par gmaison

@ChristopheFantoni 

En premier lieu, si elles mêmes n'ont pas été capable de te le dire, c'est que ça ne doit pas être un prérequis, sinon, ça serait ressortit très vite.

Ensuite, je te recommande de te renseigner dans ta CCI ... Elles sont plutôt bien câblées pour accompagner les entreprises à l'export...

Sinon, il existe peut être des associations d'entreprises (du type du CIEL 47 - ciel47.fr/fr - dans mon département) qui regroupent les entreprises qui font de l'export. Eventuellement vois avec le CIEL 47 qui pourra peut être te donner des contacts en occitanie :)

2
il y a 5 mois par ChristopheFantoni

C'est encore plus simple que ça.

En effet, les services commerciaux français des transporteurs internationaux sont le plus souvent composés de jeunes gens qui n'y comprennent rien dans le commerce international. Allez donc leur demander ce qu’est un INCOTERM ou encore le code TARIC de tel ou tel produit. Vous serez alors surpris par leur réponse. Évasive. Approximative. Bref, à fuir.

Pour obtenir des réponses plus structurées, il me faut le plus souvent faire appel au service commercial américain qui me renvoie, en France, vers une personne beaucoup plus qualifiée que le commercial lambda. Et, malheureusement, c’est souvent assez long.

Ce qui fait que quand j’ai besoin d’avoir une réponse assez rapidement afin de pouvoir prendre une décision, je mets ma casquette de juriste amateur et je me tape les textes de loi, de l’Europe, des USA, et même de l’Asie, pour tenter de comprendre par moi-même ce dont j’ai besoin.

Pour le reste, comme la France ne veut pas de mon projet de startup industrielle estimant ne pouvoir m’aider que dès que j’aurai un gros catalogue de produit, des clients en nombre, un chiffre d’affaires suffisant et une bonne année d’existence (bref, à m’aider quand je n’en aurai plus besoin), j’ai pris la décision d’aller voir « ailleurs ».

Pour l’instant, je ne me suis pas encore décidé, bien que la Tech City de Londres ainsi que l’Estonie et son programme d’E-résident m’aient fait des propositions alléchantes pour que j’y installe ma startup.   

2
il y a 5 mois par gmaison

@ChristopheFantoni 

toi aussi tu as remarqué le nombre de personnes ou d'organisations qui sont prêtes à voler au secours de la victoire ?! :)

2
il y a 5 mois par ChristopheFantoni

Oui. Et je trouve cette mentalité particulièrement exaspérante (pour rester poli), étant donné que c'est le modèle que suit depuis des années le monde du showbiz (où on aide un jeune acteur ou un jeune réalisateur que lorsque son premier film a été un succès -- mais certainement pas avant).

Bref, si je gagne — et que l'on ne m'a jamais aidé — alors, je gagne seul. Par contre, si on m'aide dès le début, alors je partage ma victoire. Normal.

1
il y a 3 mois par ChristopheFantoni

Je réponds moi-même à ma question qui était sans doute un peu trop technique : alors, oui, ce numéro est indispensable pour les exports à travers le monde, surtout si vous voulez proposer l'auto-liquidation de TVA à vos clients internationaux (ce qui est mon cas).

Bref, je vais pourvoir vendre en HT. ;)

1
il y a 5 mois par ChristopheFantoni

Notez que j'importe des composants / circuits électroniques depuis une trentaine d'années, mais c'est bien la première fois que je vais exporter mes propres créations à travers le monde.

Toutefois, j'ai déjà eu l'occasion de le faire dans le passé, mais pas pour des volumes aussi importants. Donc, comme je n'ai pas envie de voir mes composants électroniques se retrouver bloqués en douane pour des raisons purement administratives, je suis en train de me documenter pour tout faire de manière optimale.

1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.