Apres avoir beaucoup lu sur la percepteion des hommes et des femmes, des moyens de communication apprecies et non, j'ai une question a vous poser, etant un panel francophone, donc plutot dans la culture francaise (meme s'il y a aussi des Skilleurs/Skilleuses a l'international).

Il semble, en lisant par exemple Sheryl Sandberg, que les femmes qui disent quelque chose de maniere tres directe en etant en desaccord avec ce qu'a dit quelqu'un d'autre avant, voire qui balance son avis de maniere brute, ou trop enthousiaste est vue comme une femme "bossy", "donneuse de lecons", ou qui n'a pas reflechi. L'inverse est le cas pour les hommes, qui, en faisant la meme chose, sont souvent acceptes commes des personnes directes, clairs, positifs, et peut etre brutes mais jamais "bossy" ou "donneur de lecon".

J'ai aussi parcouru un peu les discussions sur Skiller pour trouver des exemples, et, effectivement vous etes quelques-uns a repondre de maniere qui pourrait etre percue comme brutale par certaines personnes, mais comme droit au but pour d'autres (par ex "tu confonds tel ou tel sujet" ou "ce n'est pas la meme chose, c'est comme ci ou comme ca").

Vos reflexions sur le sujet, et comment se montrer directe et enthousiaste en tant que femme sans etre mal percue. Je pense avoir deja des reponses, mais les votres seraient interessantes pour completer.

Merci!

communication respect
7
5

9 réponses

il y a 3 ans par JoyceMarkoll
J'ai été confrontée à ce problème en donnant des avis directs dans le passé. Depuis j'ai choisi une méthode en m'inspirant de la manière dont les personnes échangent sur des forums que je connais, en résumé, essayer d'éviter d'avoir l'air trop catégorique.

Assouplir les phrases par des termes comme "je crois que", "je voudrais suggérer", "je voudrais proposer une idée", ce genre de chose, et donner à réfléchir au lieu d'être trop directe. Et curieusement, j'ai remarqué moins de différences entre hommes et femmes chez les anglophones, dans cette manière de communiquer. (Je passe un petit moment presque chaque jour sur divers canaux sur IRC où j'échange avec des personnes que je connais depuis plus ou moins longtemps, en français et en anglais). Je veux dire que les hommes aussi, font attention en émettant une affirmation. Ils prennent des précautions vis-à-vis de la manière dont leur message va être reçu.

En France, j'ai même parfois remarqué des discours et des affirmations autoritaires venant de personnes qui n'ont pas en réalité une connaissance d'expert sur un sujet (voire pas de connaissance autre que le ouïe dire). Et tristement, si l'auditoire n'y connaît rien non plus ça passe comme une lettre à la poste ! (Je ne parle pas d'ici, mais d'exemples vus soit sur des forums soit dans la vie en face à face).
7
il y a 3 ans par CeciliaSkroder
Merci Joyce. J'apprécie beaucoup ta réponse, et la comparaison culturelle est aussi, au moins pour moi, très intéressante!
1
il y a 3 ans par BerangereTouchemann
Moi non plus, je n'ai pas analysé ça sous l'angle homme/femme. D'ailleurs, à mon humble avis, y'a des hommes qui mettent les formes, et des femmes qui ne les mettent pas, et vice-versa...suis pas sûre que l'on puisse en sortir des vérités...
5
il y a 3 ans par Jean_Philippe_RYO
Sur Skiller, je trouve l'ambiance particulièrement bienveillante et positive : les réponses catégoriques ne me semblent donc pas très fréquentes.

A l'occasion, j'ai quand même pu en voir passer quelques unes mais sincèrement, je n'ai pas analysé cela sous l'aspect homme / femme !

Déjà, le choix des mots est important.
On peut être direct sans être donneur de leçon. Pour être donneur de leçon le propos doit exprimer une opinion. C'est toute la différence entre "En fait, la réponse exacte est...." et "Tu dis n'importe quoi, la bonne réponse est..."... Auteur Femme ou Homme... Dans le second cas, cela ne change pas grand chose ! La réponse est peremptoire et désagréable :(

Reste donc le premier cas : pas de jugement /d'opinion, juste une réponse directe, concise, sans "emballage", sans précaution de forme.
Et là, en effet, l'affirmation de soi ou l'assurance d'une femme est parfois perçu à tort comme donneur de leçon... Les vieux démons ressortent ou ne sont probablement jamais partis... Alors comment éviter cette mauvaise perception que tu évoques ?
Et bien, pour moi, il ne faut pas chercher à l'éviter ! Il faut du temps pour que les choses changent... Je ne vois pas pourquoi une femme n'aurait pas le droit d'être aussi directe qu'un homme ! Après, le propos est à modérer quand l'enjeu ou le contexte le justifie... homme ou femme, peu importe. Un message est fait pour être ecouté/lu, entendu... C'est cela le plus important.
Enfin, comme le dit @JoyceMarkoll le fait de dire les choses catégoriquement ne présume en rien que le propos soit juste ! Donc le point clé pour être direct(e) et apprécié malgré tout c'est de ne pas dire de conneries ! ;p
3
il y a 3 ans par IsabellePruvot
Bonjour Cécilia,

Je fais une très nette distinction entre véhiculer, porter ses opinions avec force et enthousiasme et vouloir soumettre l'autre à ses propres convictions, je pense que le style de communication qui en découle (en verbal et non-verbal) et forcément très différent. Je fais personnellement la différence entre quelqu'un qui s'exprime de manière directe, concise (certains diront style pragmatique et efficace) et une personne qui impose ses convictions (j'ai envie de dire croyances) , ne tolérant ni le débat ni la discussion (je les appelle les prédicateurs de la vérité ultime).

Ce débat dépasse bien entendu le clivage homme-femme, mais en tant que femme je pense que nous pouvons amener de la rondeur, de la diplomatie, de l'empathie et de la subtilité dans les échanges. Rien n'étant plus stérile et pauvre intellectuellement à mes yeux que des points de vue binaires, rigides et intolérants.

Certaines femmes, se sont senties obligées d'adopter des codes de communication plus "masculin" , d'où la question sous-jacente : "qui a le pouvoir ?", "qui domine ou contrôle l'autre ?". On réactive alors la guerre des sexes dans laquelle chacun cherche à défendre son territoire. Les échanges deviennent alors stériles et non-constructifs.

Personnellement je ne suis pas une adepte du style direct et autoritaire "c'est comme ça et pas autrement", je préfère la négociation :).
3
il y a 3 ans par FabriceT
Le côté technique est aussi à prendre en compte, en plus de l'idée qu'on se fait de la perception. Pour prendre des domaines que je connais, en informatique ou en électronique, pas mal de personnes peuvent avoir l'air de répondre sèchement car elles vont directement au sujet. Ainsi la personne qui a posé la question peut se demander pourquoi on lui répond si méchamment tandis que les autres se disent qu'ils ont trouvé la question suffisamment intéressante pour prendre du temps à y répondre et aider un peu.

Je pense qu'il ne faut pas se formaliser avec la forme tant que le fond n'est pas un volontairement incendiaire et tant que la forme ne donne pas l'impression qu'on révise des cours de Klingon. IRL, la discussion aurait pris une autre tournure car il y aurait eu des d'échanges hors-verbaux qui auraient conduit à « envelopper » la réponse différemment.
2
il y a 3 ans par GabrielleTrebesses
Question intéressante ! Personnellement je n'ai jamais été confrontée à cette question, et je ne crois pas qu'il existe une différence fondamentale de communication entre femmes et hommes. Après, c'est vrai que le français est une langue toute en nuances (certains diront en circonvolutions) et je pense que culturellement, les français ont été éduqués à présenter leur opinion de façon argumentée avec un cheminement de pensée moins direct que les anglo-saxons par exemple. Je comprends donc qu'un américain ou une américaine puisse être perçu comme trop directif ou "bossy" s'il ne prend pas la peine de justifier son avis. Personnellement, que ce soit un homme ou une femme ne change rien à ma perception.
2
il y a 3 ans par vivianekerboeuf
Bonjour,
L'assertivité n'a pas de sexe !
Mais il y a bien une différence de perception entre hommes et femmes sur ce point comme partout !!!
Il y a encore du chemin pour atteindre l'égalité, il y a des "travers" qu'on accepte ou non en fonction du sexe...et cela est encore majoritairement utilisé à la défaveur des femmes : donc oui, c'est des "donneuses de leçon" quand elles s'expriment, alors qu'un homme, c'est un passionné, un franc...
Tous différents sans exception....mais de même valeur, y c nos défauts et qualités qui n'ont pas de sexe comme on voudrait "nous" le faire croire ... il y a bien encore une relation dominants/dominées
outilspourdiriger.fr/pourquoi-si-peu-de-femmes-...
2
il y a 3 ans par MartialSirieix
Je suis très intéressé par ton point de vue (je travaille actuellement sur l'égalité femmes / hommes) et sur ton soupçon de discrimination, qui ne me semble pas infondé. Aussi, j'aimerais bien que tu fasses part des réponses que tu as déjà et que tu évoques à la fin de ton billet.
1
il y a 3 ans par JoyceMarkoll
Bonjour,
@MartialSirieix j'ai un point de vue bien à moi sur la question. Par ailleurs après avoir visionné l'intervention de @oimoci sur le forum changer d'ère j'ai regardé les autres dont celle de Gérald KARSENTI qui est entièrement consacrée au sujet. Alors si tu veux lancer une question directement sur le sujet je participerai volontiers pour apporter ce point de vue. :)
(ici il s'agit de communication et de perception dans la communication, je voudrais éviter de dévier trop du sujet de Cecilia).
2
il y a 3 ans par ReneDEMAREZ
En ce qui me concerne, les réponses, commentaires d'une femme ou d'un homme exprimés de différentes manières dans les deux cas ne provoque pas en moi de perceptions différentes, les mots n'ont pas de sexe, enfin c'est en tout cas ce que je pense. Qu'un ou une donneuse de leçon se trompe.. je pense que c'est plus souvent l'enthousiasme ou l'implication sur un sujet qui provoqueront le HS. (zut j'ai donné une leçon,? ....;)
1

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.