D'après un rapide sondage en ligne du Parisien, un peu plus d'un Français sur deux parviendrait a se déconnecter pendant les vacances ! Qu'en est-il des pros ? Quelles sont vos pratiques en la matière ?

Merci à tous et excellentes vacances de la part de Miss Skiller :)

gestion du temps numerique organisation du travail vacances deconnexion
5
5

13 réponses

il y a 2 ans par NicolasFabre

Dès lors que l'on a pris conscience que :
1/ Le monde continue de tourner sans nous
2/ Les gens peuvent attendre, les vraies urgences sont rares

Alors on peut bienheureusement déconnecter, c-a-d pour moi ne pas ouvrir le PC PRO ou consulter les mails PRO.

On reste toujours joignable sur notre tel perso en cas de vraie urgence bien évidemment ... Mais attention à bien définir ce qu'est une telle urgence pour éviter les abus...

6
il y a 2 ans par PascalW

Bonjour,

J'avais fait une réponse tout à l'heure mais je ne la vois pas... Ce doit être le signe que j'ai besoin de congés...
En résumé, je prétend que souvent, nous restons connecté pour flatter notre propre égo et nous sentir indispensable.

Dans les faits, si on a bien préparé son absence (en donnant un niveau d'information suffisant à ses collègues par exemple) rien ne devrait se passer de particulier.

On a souvent tendance à oublier que nous ne sommes pas tous chirurgien cardiaque et qu'en notre absence personne ne va mourir.

Mêmes les héros ont besoin de se ressourcer de temps en temps pour continuer  à sauver l'humanité. C'est important de prendre du recul et de faire confiance à ceux qui reste pour gérer les urgences (ce qui n'est pas urgent attendra notre retour)

bonnes vacances à tous

6
il y a 2 ans par NicolasFabre

D'accorrd ++ et également applicable aux supers-héros qui nous envoient des mails horodatés de toute heure du jour ou même de nuit !

3
il y a 2 ans par PascalW

:-)

John MacLaine fait des émules partout visiblement

2
il y a 2 ans par gmaison

Plutôt fluctuant... jusqu'à cet été, j'avais toujours un téléphone ou un smartphone pour pouvoir être joint. Ca faisait partie du job (je suis chef d'entreprise mais portait toutes les compétences techniques et j'avais des salariés dont il me fallait assurer le support en cas de gros pépin ;) )

A partir de cet été, comme je dissous ma société d'informatique et la liquiderai dans la foulée... Ben... Je vais couper complètement - ni ordinateur ni smartphone ni téléphone ni rien.

Et à partir de mi août, les reprendre pour trouver de nouveaux revenus :)

5
il y a 2 ans par ChristopheFantoni

C'est vraiment triste de devoir dissoudre puis liquider sa propre société. En plus, si vous aviez des salariés...  Vous ne pouviez pas plutôt la vendre à l'un de vos concurrents ?

3
il y a 2 ans par gmaison

Oui. C'est triste.

Pendant 6+mois nous avions intégré des futurs repreneurs (intégration avec salariés & clients). À 15j de la signature, les acheteurs ont décidé de ne plus acheter alors qu'ils avaient tout en main, que la reprise était viable et qu'ils avaient du business de suite.

Donc, plutôt que de perdre de l'argent - car nous avions perdu deux de nos plus gros clients - et de filet vers le dépôt de bilan, mon associé et moi avons préféré dissoudre et liquider à l'amiable, avec la trésorerie qui nous restait pour éviter les dettes. Donc licenciements, liquidation (je suis le liquidateur car mon associé vit très mal la chose), préparer l'après, etc.

Donc même si pas de sous assurés de manière définitive, 15 j de vacances, coupé du monde avec ma femme et mes filles, dans un coin paumé de l'Auvergne :)

Et tant pis si le monde s'arrête de tourner ou bien s'écroule ;)

3
il y a 2 ans par ChristopheFantoni

C'est effectivement une bien triste histoire.
Je ne sais quoi vous dire de plus, si ce n'est bon courage pour la suite...

3
il y a 2 ans par gmaison

merci @ChristopheFantoni !

Etant d'un naturel optimiste, et malgré l'ascendeur émotionnel monté sur un élastique, je suis dans l'état d'esprit de me dire que je vis une expérience - que j'espère unique - qui doit m'apprendre beaucoup de choses et qui me servira, sur plusieurs plans, plus tard.

4
il y a 2 ans par ChristopheFantoni

Si votre histoire me touche autant, c'est que j'ai vécu un peu la même chose avec ma toute première société. J'avais alors 19 ans, près de 10 salariés, et une société qui gagnait suffisamment d'argent pour pouvoir faire vivre tout le monde. Et pour des problèmes d’égo – certains de mes salariés beaucoup plus âgés que moi voyaient d’un très mauvais œil la réussite de mon entreprise du fait de mon très jeune âge –, ont tout fait pour me mettre à genoux, n’hésitant pas à me voler, à salir ma réputation auprès de ma clientèle, à partir travailler chez la concurrence avec certains de mes secrets industriels (comme la liste de mes fournisseurs, de mes clients, etc.). Bref, ils ont réussi leur coup m’obligeant – tout comme vous – à demander la liquidation de mon entreprise pour éviter de sombrer dans les dettes. Je m’en suis sorti la tête haute, mais mon rêve de gosse venait d’être brisé. J’ai mis près de 20 ans pour m’en remettre psychologiquement, préférant travailler pour des patrons, plutôt que pour moi-même. Et ce n’est qu’il y a quelques années – sans doute après le succès commercial de mon tout premier livre technique – de que j’ai décidé de me remettre à mon compte. J’avais alors l’impression de ne pas avoir terminé un travail que j’avais commencé… 20 ans auparavant.

3
il y a 2 ans par gmaison

@ChristopheFantoni Bel acte de résilience ! :)

Je comprends maintenant mieux cette impression de liberté farouche dans tous tes commentaires :) 

3
il y a 2 ans par Stephane31

Bonnes vacances déconnectées ! Il faut savoir s'arrêter pour mieux repartir ! Bonne chance pour la suite en tout cas @gmaison !

3
il y a 2 ans par MicheeLengronne

À quelques exceptions prêt, je suis toujours connecté en vacances. Une alerte est toujours possible et je me dois de réagir.

4
il y a 2 ans par martin

idem, mais je me soigne. Je m'autorise des plages (dans tous les sens du terme) sans connexion.

4
il y a 2 ans par CecileChave

Pas en continu comme dans l'année mais je lis quand même régulièrement mes mails dans la journée. Le matin, le soir, on ne sait jamais ! et le reste de la journée, pas de mail pro pour profiter pleinement du break

3
il y a 2 ans par CecileDemailly

Pareil ici ! 

3
il y a 2 ans par ChristopheFantoni

Oui, je reste toujours "connecté". Toutefois, la technologie n'a jamais été pour moi une drogue, puisque je ne fais jamais à l'extérieur, ce que je peux faire depuis chez moi. En clair, je sors toujours de mon domicile avec un téléphone portable basique à 10 € (pour être toujours joignable, donc "connecté"), et non avec un smartphone. Et dans la mesure du possible, même en vacances, je fais le plus souvent appel à ma mémoire pour à peu près tout. Alors, c'est sûr, aujourd’hui ça peut surprendre quand les gens vont jusqu'à utiliser leur smartphone pour se rappeler de l'adresse postale de leurs amis, quand ce n'est pas carrément celle de leurs parents. Après, si la vague question de @MissSkiller  portait sur les réseaux sociaux, disons que je peux très bien me passer de sites web – et pas forcément que pendant les vacances – dont les utilisateurs font essentiellement la promotion de leurs activités. Pas vous ?

3
il y a 2 ans par NicolasFabre

Un exemple à suivre ...

3
il y a 2 ans par ChristopheFantoni

Un exemple à suivre ? Je ne sais pas. Mais l'idée de dépendre de la technologie est toujours quelque chose qui m'a fait peur. Et ce, depuis que je suis enfant. Donc, dans la mesure du possible, je préfère utiliser ma tête pour faire des choses aussi insignifiantes que me repérer dans une ville (j’ai un très bon sens de l’orientation), recalculer une addition dans un restaurant, ou se souvenir d'une adresse postale/d’un e-mail/d'un numéro de téléphone. En fait, la mémoire est quelque chose qui doit se travailler très régulièrement si on veut qu'elle soit suffisamment efficiente tout au long de sa vie…

2
il y a 2 ans par SandyRACLIN

Bonjour,

Nous sommes tous responsables et autonomes dans notre société, si une situation à laquelle on ne peut pas répondre se présente, nous utilisons l'advice process. De plus nous avons mis en place des binômes, donc quand l'un est en vacances il peut tout couper car le second sera présent et disponible.

Perso, je pars loin et coupe tout :) J'ai confiance et c'est bénéfique à tous.

Belle journée à tous,

Sandy

3
il y a 2 ans par YanErikDecorde

Oui, même en réseau dégradé à la plage. Les dirigeants sont parfois plus ouvert à lire des mails proposant des idées nouvelles lors de cette période estivale, quand le flux des affaires courantes se calme quelques semaines.

3
il y a 2 ans par StephaneChateau

Je lis toujours mes mails professionnels en vacances. Il ne faut surtout pas y répondre, sinon cela veut dire qu'on est disponible, et on en reçoit encore plus !

3
il y a 2 ans par JuliePouillon

Bonjour, 

Je dirais que pour les pros, je ne sais pas ... mais en tout cas, pour les entrepreneurs (je parle pour mon cas), je dirais que je reste connectée même pendant les vacances. 

Mais bon après, il est fort probable que dans 5 ou 10 ans, cela ne soit plus le cas. 

L'insouciance de la jeunesse ! 

Une bonne journée à tous, 

Julie 

3
il y a 2 ans par MissSkiller

Très belle journée chère Julie :)

2
il y a 2 ans par olivierChaillot

une réponse faite il y a un an mais qui reste de rigueur : skiller.fr/question/comment-les-travailleurs-d... 

2
il y a 2 ans par CedricRousseu

Pardon @MissSkiller mais un terme m'échappe dans la question... C'est quoi vacances ? :-p

2
il y a 2 ans par olivierChaillot

C'est un moment (très court) dans l'année où un travailleur peut tester ce qu'est le quotidien d'un rentier ... Bref un moment où tu peut faire ce que tu veux, ce qui te plait, sans que la production que tu fais (quelle qu'elle soit) ne soit corrélée à un quelconque salaire ... mais pas trop longtemps, il ne faudrait pas y prendre goût !

c'est donc un moment où l'activité que tu as n'est pas uniquement mesurée à l'aune du monde de la finance et de l'économie mais peut également être dans le domaine du rapport à l'autre, de la transmission, de l'échange, de la culture, ... un moment où tu peux t'occuper de ceux que tu aimes ou fréquente sans attendre une contre partie monétaire, un simple regard, un sourire, ...

c'est un truc un peu ringard qui consiste souvent à redécouvrir l'altérité et le plaisir d'être un animal social ...

Un truc qui semble bien loin des préoccupations de certains ...

2
il y a 2 ans par CedricRousseu

Cool ça à l'air super comme concept... Et ils ont inventé ça quand ? :-p

2
il y a 2 ans par olivierChaillot

Il y a presque un siècle !

Après le craque financier de 1929, les travailleurs ont exigé et obtenu en 1936 après de longues luttes quelques jours de congés payés ... tu trouvera quelques archives sur le sujet ...

Mais pour ne pas voir la fainéantise se répandre trop, très rapidement, sous prétexte de relance économique, un chef de guerre a pris le pouvoir dans un pays voisin et mis le bordel un peu partout ... tu trouveras également quelques infos sur le sujet dans la rubrique "guerre mondiale" ...

Comme quoi "nous" n'avons pas trop progressé depuis un siècle ...

2
il y a 2 ans par PASCALDARDELET

Pas de vacances pour les clients donc...pas de congés pour les pros

1
il y a 2 ans par JuliePouillon

Je crois que c'est un choix. 

Peut-être que si les pros prenaient des vacances, les clients suivraient aussi ... 

Mais plus sincèrement, il faut travailler pour réaliser ses projets, ses rêves, ses envies ... mais il faut également profiter de la vie. C'est peut-être hors propos mais beaucoup de personnes de mon entourage qui ont la cinquantaine me disent que la vie est courte et qu'elle ne se résume pas qu'au travail. Et je crois que leurs expériences leurs donnent raison. 

3

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.