Ma question est délibérément sur un ton décalé, mais c'est vrai que jai du mal à me faire un avis. D'un côté je comprends qu'il y ait atteinte à la vie privée, bien que je n'ai rien à me reprocher. D'autre part, je trouve ces dispositifs importants pour la sécurité du territoire, et ils pourraient permettre des interventions beaucoup plus rapide et efficaces...

Quels sont vos avis sur la question ? Y êtes-vous plutôt favorables ? Quels sont les aspects vraiment "borderline" de la loi, qui ne sont pas tolérés par les experts ? Est-ce que "Big Browser is (vraiment) watching us" ?

Merci de m'éclairer sur la question !
À bientôt sur Skiller :)

sécurité renseignement loi renseignement
4
3

10 réponses

il y a 4 ans par Julien
"D'autre part, je trouve ces dispositifs importants pour la sécurité du territoire, et ils pourraient permettre des interventions beaucoup plus rapide et efficaces... "
Alors là... rien ne le prouve. Même mathématiquement c'est une bêtise. En gros, le taux d'erreurs potentiel du soft est supérieur au % de la population qui semble être un risque. Donc ça va générer plus de faux positifs que de réelles détections...

Pour illustrer, si on a 10 000 terroristes en France (et j'espère que on est en dessous de ça ;) ), alors on va chercher 0,00015% de la population. Si le logiciel a un taux de fiabilité de 99,99985 alors il générera 1 erreur pour 1 vrai terroriste trouvé.
Mais comme, on a généralement une fiabilité de 99,99%, donc un taux d'erreur de 0,01%. Ben pour 1 vrai terroriste, il va générer 65 faux positifs. Donc il faudra 65 fois plus de temps à traiter les erreurs que les vrais résultats... on va donc noyer les enquêteurs... Et si on a que 1 000 terroriste c'est 1 pour 650 ;)

Donc ça c'est la preuve mathématique de aberration de cette loi.


La réflexion philosophique.

La vraie question n'est pas ai-je quelque chose à me reprocher ? Mais quelqu'un peut-il retourner contre moi une information privée ? La réponse est forcément OUI !
Alors certes, ce n'est pas dans cette loi l'accès à tout le monde par tout le monde. Mais si demain tu fais un excès de vitesse, et que t'as été fiché par erreur comme terroriste, ben tu peux avoir droit à une garde à vue (très peu agréable souvent).
Et pire, si une mauvaise personne cherche à faire pression sur un flic qui a accès à ces données pour s'en servir pour faire pression contre l'intérêt commun ?

Pour creuser le sujet, jenairienacacher.fr/
7
il y a 4 ans par FdeMoncade
merci c'est une réponse des plus claires !
1
il y a 4 ans par FdeMoncade
Je vais partager cette phrase, que j'ai trouvé sur le lien de @Julien (jenairienacacher.fr/)

"Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux." — Benjamin Franklin
5
il y a 4 ans par gmaison
Ma position est clairement contre cette loi. A maints égards :
1/ Je suis un libéral, mais un libéral classique (école autrichienne comme française) et non un monstre économique souhaitant m'empiffrer de $$$ au mépris de ceux qui m'entourent. Je considère que toute atteinte à ma liberté, ma propriété et ma sécurité sont néfastes. Or cette loi permet la mise en place d'outils pouvant restreindre cette liberté, soit de manière directe (je cherche des infos sur le nitrate de potassium et quelques jours plus tard je veux acheter une cocotte minute, il se peut que je vois débarquer la police) soit de manière indirecte (sachant que je suis "sur écoute" je vais m'autocensurer). C'est un peu comme si tu étais d'accord que ton facteur ouvre ton courrier avant de te le donner.
2/ Cette loi met en place une légitimité a priori pour toute intrusion dans ma vie privée (mes communications sur internet et mes choix de navigation). Si aujourd'hui, on dira que le gouvernement dispose des valeurs morales lui empêchant des écoutes tous azimuts, rien ne me dit que dans 10 ans le gouvernement de l'époque disposera des mêmes atouts.
3/ Dans le même principe que ci-dessus, aujourd'hui je n'ai rien à cacher (encore que pouvoir tracer mes visites de sites internet doctissimo sur des pages relatives au cancer, puis d'un hôpital situé dans une très grande métropole, et des échanges de mails avec différents médecins réputés en oncologie donne une indication claire et sans ambiguïté de ce qui se passe dans ma vie que je préférerai garder pour moi sans que l'on soit dans le domaine du "à reprocher"). Mais, outre le fait que je peux avoir un business qui nécessite le secret et ne doivent pas être écouté, comment définis-tu les critères qui disent ce que tu peux ou non te reprocher ? En l'occurence, dans cette loi, ce sont ces "domaines" aux contours si flous et si vastes que même si tu mets un texte qui parle de l'actualité avec certains mots-clés, tu peux être mis sur écoute. Comme par exemple l'organisation d'un mouvement contre la politique actuelle, d'une manifestation spontanée, etc.. cf. également mon exemple avec le facteur qui ouvre le courrier. Je n'ai rien à cacher ou me reprocher, pour autant, je ne veux pas qu'on le sache parce que ça ne regarde que moi.
4/ d'un point de vue technique, c'est une aberration : mettez des systèmes de surveillance, ceux qui sont animés de mauvaises intentions s'adapteront (cela s'est vu avec les caméras de surveillance). Alors en ce qui concerne l'internet, le cryptage des connexions, des mails, des conversations, etc. sera (est déjà) activé, sans compter d'autres artifices avec des boîtes mail créées pour 1 seul mail, etc... Bref cela ne changera rien, car en plus, ils pourront utiliser dans leurs échanges des codes et des mots-clés "anondins". Cf. Seconde Guerre Mondiale et "Les Français parlent au Français".
5/ L'impact économique va être énorme. Non que l'économie numérique va s'écrouler, loin s'en faut, mais la courbe de progression du numérique au lieu d'être exponentielle sera une droite de pente constante et faible. Bref, on regardera passer le train du numérique en marchant à côté. Alors même qu'énormément d'initiatives sont lancées, tous azimuts.

Je te recommande deux liens à cet égard :
- ni-pigeons-ni-espions.fr/fr/
- www.change.org/p/retirez-le-pjlrenseignement-l...

Pour ma part, cette semaine, j'envoie une première salve de courrier postaux à l'attention des parlementaires de mon département. Et je compte bien continuer.
5
il y a 4 ans par usercentric
Sans aborder les aspects politiques et philosophiques important en la matière, je pointerai des faits indubitables :
- les fichiers de police sont très mal gérés, notamment le STIC, où l'on constate l'absence de mise à jour, des erreurs qui conduisent des témoins à devenir suspects, des suspects innocentés qui demeurent suspects, etc... (40% d'erreurs selon la CNIL !) bit.ly/1Hekr48
- plusieurs procédures ont démontré que des policiers et proches des policiers avaient fait un usage personnel de ces fichiers, avec dans certains cas enrichissement personnel, bit.ly/1F42IbO, bit.ly/1PfKCvB
- parmi les policiers qui ont dénoncé ces dérives, certains ont été cassés professionnellement. Affaire Pichon : bit.ly/1F41Hk0
Régulièrement, la France est condamnée par la Cour Européenne des Droits de l'Homme.

Donc je suis opposé à la multiplication des fichiers et des dispositifs qui ne font que complexifier l'identification des informations utiles.
> Le ratage américain du 11 septembre a bien montré les limites du trop d'information.
> L'analyse des attentats de janvier ont également démontré que les équipes de renseignement disposaient du signalement des terroristes mais ont négligé le suivi de ces personnes.

Pour disposer d'une analyse complète et très bien documenté, je vous recommande le blog de Jean-Marc Manach, probablement le journaliste français et francophone le plus affuté : bugbrother.blog.lemonde.fr/
5
il y a 4 ans par disk_91
Les elements que j'aurai a apporter son deja majoritairement ecrits. Je rappelerai une chose : aujourd'hui tu n'as rien a te reprocher mais qui sait : aujourd'hui tu es libre de croire ou non, tu es libre d'avoir une pensée politique ou non. Imagine que dans 10 an un gouvernement decide qu'il est important de croire en un certain dieu ou de surtout ne pas croire en un autre, ou que tout simplement il fut eradiquer les defenseur de certains mouvements politiques... Alors ce que tu fais aujourd'hui pourra te nuire par la suite. Car soyons clair pour identifier un terroriste il faut travailler a bien des details de sa vie, donc bien des detail de toutes nos vies...
Le terrorisme n'etant qu'un concours de circonstance, une opportunite dans ce debat, la suite sera bien plus large que ce seul elements.

Enfin je ne fais pas confiance a une lois votée par de elus ne comprennant strictement rien a la techniques des textes qu'ils votent. Il est grand temps que les politiques integrent dans leur rang des personnes competente dans la technologie, meme si le peuple n'y comprend majoritairement rien il peut leur etre utile de comprendre ce qu'il vote ( enfin pour les rares qui on fait l'effort de venir ... Trop dur la vie )
4
il y a 4 ans par ArnaudLemoine
Bonjour,

S'il y a atteinte à la vie privée, c'est une loi par définition liberticide... et cet argument de "bien que je n'ai rien à me reprocher"... ça c'est toi qui le dit ;-)

A++
3
il y a 4 ans par FdeMoncade
ce que je voulais dire dans "je n'ai rien à me reprocher" c'est que finalement, je me fiche un peu que les RG sachent quand j'envoie un texto ou quand je me connecte sur Facebook...
1
il y a 4 ans par JeanLestang
Merci @FdeMoncade pour ce lien vidéo.
1
il y a 4 ans par djoke
je ne suis pas @FdeMoncade mais t'en prie @JeanLestang
2
il y a 4 ans par LudovicTant
Les élus s'étant protégés de la loi de renseignement en ce qui concerne leur propre vie privée, cela donne déjà un élément de réponse...
3
il y a 4 ans par FdeMoncade
c'est vrai que c'est une des parties qui m'a le plus dérangé, pourquoi les journalistes pourraient pas être suivi par exemple, ils sont quand même au plus proches et pourraient justement être des alliés
1
il y a 4 ans par ACTIBIZZ
Alors moi je suis à 100% pour cette loi...

non je blague, une loi prise rapidement dans la précipitation (manoeuvre politicienne ?!?), sans prendre en compte l'ensemble des parties, ou partiellement que certaines parties (www.zdnet.fr/actualites/loi-renseignement-et-bo...)

ce lien récent nous éclaire www.lemonde.fr/pixels/article/2015/05/13/la-not...

et oui les 'boulettes' des boites noires ne sont pas à exclure, j'imagine déjà des scénaristes en train de rédiger leurs fictions /tirées de la réalité...

pour être tranquille, je vais m'inscrire à la rentrée à une école de journalisme, à moins que je devienne avocat ? :D
3
il y a 4 ans par jeromedelon
en se qui concerne la loi sur le renseignement je dirais tout à bord qu'elle existait déjà mais font cette pour rendre leur pratique légale. Maintenant pour ma part je serais contre par rapport à mon futur travail(diplômé animateur pro social) car la relation que nous devons installer une relation dans le secret professionnelle avec le public en particulier les personnes issues de l'immigrations ados et personnes à difficultés sociaux malheureusement avec cette loi celle ci sera dur a établir.
2
il y a 3 ans par olivierChaillot
D'un coté une loi sur le renseignement ...
De l'autre une directive sur le secret des affaires ...
C'est du pain béni pour mon métier ! ?
Article d'un confrère sur notre blog pour alimenter vos réflexion ;) : blog.dubitare.fr/lire/information-economique-et...
2

Vous aimez Skiller?

Rejoignez la communauté.